Bruno Fievet explique pourquoi il se projette désormais sur un rachat pour la fin de saison 2020-2021

    Bruno Fievet

    Vous avez été nombreux à nous interpeller concernant Bruno Fievet, des suites de l’article du JDD du jour. Si Bruno Fievet se prépare aujourd’hui pour une reprise du club d’ici une saison, ce n’est pas parce qu’il « n’a pas les fonds » comme cela pu être noté par plusieurs personnes sur les réseaux sociaux. Bruno a en effet déjà réuni de nombreuses promesses d’investisseurs locaux, et a toujours des accords oraux avec des banques pour financer son projet qui va au-delà du ‘simple’ rachat et du ‘simple’ montant qu’exigerait King Street. « J’ai parfaitement conscience de l’urgence que vit le Football Club des Girondins de Bordeaux. Je rappelle que si ce n’était pas ma volonté première, mon nom est sorti dans la presse, et c’est des suites de cela que je me suis retrouvé exposé, devant expliquer mon projet, et me justifier sur les fonds qui financeraient un potentiel rachat du club » nous a t-il confié.

    Si aujourd’hui il se montre toujours attentif à la situation du club, et travaille toujours beaucoup à son rachat, il entend, comme expliqué dans le JDD, passer par un cabinet d’audit et une banque d’affaires, convaincu que King Street n’est actuellement pas vendeur, comme il l’avait déjà expliqué il y a plusieurs semaines/mois. « Il m’apparaît évident que King Street attend l’accord avec SBA concernant l’exploitation du Matmut Atlantique, ainsi que les droits TV de 2021, pour vendre le club dans de meilleures dispositions car aujourd’hui, il a clairement perdu de sa valeur ».

    Quoi qu’il en soit, et si King Street montrait des signes d’ouverture, Bruno Fievet se tient « prêt » à réagir rapidement. Il nous a également confié sa tristesse de voir son club de cœur en être là aujourd’hui, souhaitant réellement l’aider à retrouver ses lettres de noblesse, ses valeurs, « en adéquation avec sa glorieuse histoire » parce que « les supporters le méritent ».