Marge de manoeuvre réduite pour les transferts cette saison 2019-2020, selon Sud Ouest

Eduardo Macia et Ulrich Ramé

Comme l’on pouvait s’y attendre, et comme RMC l’avait d’ailleurs annoncé un peu plus tôt la semaine dernière, les Girondins de Bordeaux devront peut-être se serrer la ceinture cet été sur le marché des transferts. C’est certainement aussi pour cela que les dirigeants bordelais misent sur des joueurs en fin de contrat comme ça a été le cas avec Edson Mexer, ou encore le latéral suisse Loris Benito, sans oublier Adrien Silva qui même s’il est encore sous contrat, pourrait être libéré par Leicester. Ainsi, Sud Ouest va dans le même sens que les autres médias aujourd’hui, expliquant que la marge de manœuvre pourrait être réduite, pour ne pas dire faible, cet été. « La ligne de crédit permet d’investir en amont de ventes, mais les propriétaires ne l’ont jamais caché : chaque investissement devra être calculé, c’est-à-dire effectué avec perspective de revente et plus-value. Ou, pour les joueurs d’expérience, correspondre à des indemnités de transfert peu élevées, comme le Rennais Mexer, qui arrive libre ».

Mais avant cela, il y a un passage devant la DNCG d’ici quelques jours, qui sera déterminant. Nul doute également que les Girondins de Bordeaux auront des rentrés d’argent, aussi faibles soient-elles, avec la vente de nombreux joueurs sous contrat mais indésirables par le nouveau coach Paulo Sousa. Sans oublier les nombreux joueur prêtés qui pour la plupart n’auront probablement pas leur chance dans l’effectif des Girondins de Bordeaux 2019-2020.

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des