[J36] Les Tops-Flops Girondins4Ever après Lille-Bordeaux

    Yacine Adli

    Après les notes, en découlent les Tops-Flops chez les Girondins de Bordeaux, après la rencontre perdue face au LOSC (1-0).

    Les Tops

    L’entrée de Yassine Benrahou : remuant, alors qu’il était pourtant sur une aile, il s’est montré plutôt précis dans ses gestes, dans ses appels, dans sa disponibilité. Une entrée qui tranche avec celles de François Kamano et Albert Lottin, incontestablement.

     

    Les Flops

    Maxime Poundjé (0/10) : Il ne va certainement pas en sortir d’ici la fin de la saison, on n’en peut plus. Dépassé défensivement, il arrive même à l’être avec 20 mètres d’avance à la 11ème minute devant un pressing de Pépé, pour finalement donner un corner au LOSC. Des centres sans cesse contrés prouvant que son timing n’est pas bon, ou que tout simplement sa qualité de centre est proche du néant. Et que dire de cette frappe écrasée à la 75ème minute, non cadrée, si ce n’est qu’elle est ridicule ? Être amoureux du club c’est bien, l’honorer c’est mieux.

    Otávio (3/10) : Cela faisait quelques matches qu’il était sur la sellette, le voici dans nos flops. A un poste hybride entre défenseur central et milieu défensif, le brésilien a souvent pris l’eau, accumulant les fautes afin de ralentir le jeu de ses adversaires. C’est simple, 3 ballons gagnés à l’issue du match, c’est moins que tous les titulaires chez les joueurs de champ. Depuis le départ de Ricardo, il est méconnaissable, et les passes latérales n’apportent strictement rien à l’équipe, si ce n’est pour lui un pourcentage de passes réussies à la fin de la rencontre.

    Yacine Adli (3/10) : Nous l’attendions titulaire après ses quelques bonnes sorties, nous avons été servis. Si le gamin a du talent, c’est une évidence, il a mis ce soir en avant les raisons quant à ses absences des feuilles de match ou des titulaires. Bon techniquement, il n’a malheureusement pas encore l’envergure de par son physique, beaucoup trop frêle. C’est certainement à lui que Paulo Sousa faisait référence en conférence de presse d’après match : « Il doit s’adapter le plus vite possible à la vitesse, l’intensité du foot professionnel ».