Geoffroy Garétier : « Il faut que les bordelais se rendent compte qu’ils ont un très beau stade et qu’il faut s’en servir »

supporters virage sud ultramarines stade girondins

Nous avons demandé l’avis de Geoffroy Garétier sur le Matmut Atlantique qui peine à se remplir. Le spécialiste convient qu’il s’agit d’un très beau stade, et ne comprend pas que les supporters des Girondins de Bordeaux, malgré les résultats en dents de scie, ne viennent pas plus garnir l’enceinte.

« C’est une très bonne question. Ce stade a de grandes qualités à priori. Il est beau de l’extérieur et de l’intérieur. J’étais à Bordeaux la saison dernière pour la finale de la Coupe de la Ligue et j’étais emballé. Je trouve que ce stade est très bien conçu, très vertical, à l’anglaise. Des tribunes populaires aux loges, c’est vraiment un bon stade. C’est un des meilleurs stades de France sans aucun problème. Après, il y a ce problème d’accessibilité. Comme beaucoup de stades en France, ils sont situés en périphérie, et on les construit avant de faire les lignes de transport. Il y a encore des nostalgiques de Chaban-Delmas, mais c’est vrai que c’était quelque chose. Moi j’étais à Bordeaux pour la finale de Coupe UEFA contre le Bayern, il avait un charme ce stade, on est d’accord. Maintenant, il n’était pas adapté à plein d’égards, ni au football d’aujourd’hui. Il faut que les bordelais se rendent compte qu’ils ont un très beau stade et qu’il faut s’en servir. C’est compliqué d’y aller, on y va en avance. Faites le vivre, faites des tifos, chantez. Lors de la victoire contre Marseille, j’ai entendu de vraies participations du peuple bordelais. Ça chantait, le clapping était réussi, il y avait des choses à faire. Les supporters se laissent emporter par nos exigences de suiveurs. La première mission d’un supporter, c’est de supporter. Vous allez au stade, c’est pour chanter et applaudir les joueurs. Il y a un rôle politique avec des exigences de résultats immédiats, ce qui est contre-productif et complètement en contradiction avec la notion même de supporting. Quoiqu’il arrive, qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige, que les années ne soient pas bonnes, il vous faut chanter pour votre équipe. Allez en Ecosse ou en Angleterre ou en Allemagne, c’est comme ça que ça se passe. Les Glasgow Rangers, quand ils sont relégués en quatrième division, tout le monde allait encore au stade pour encourager leur équipe. Je comprends les préoccupations des supporters envers leur club. Je ne parle pas de Bordeaux mais pour d’autres clubs, on voit régulièrement des banderoles insultantes pour les joueurs, je ne trouve pas ça normal. Si vous n’êtes pas content, n’allez pas au stade. Allez plutôt au théâtre, en famille ou ailleurs. C’était une réflexion sur les supporters, qui me vaut souvent des critiques et des messages hostiles sur les réseaux. Cela m’est égal, c’est ce que je pense ».

Retrouvez l’intégralité de l’interview ICI, sur Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des