Le frère de Matthieu Dossevi licencié pour avoir parlé de l’éventuel avenir de son frère à Bordeaux

dossevi

Aujourd’hui, nous apprenons que Thomas Dossevi (frère de Matthieu) et qui était à la cellule de scouting du Standard, s’est fait licencier pour faute grave. En effet, le recruteur a été questionné par un radio bordelaise sur la première rumeur sortie à l’issue de la saison, celle envoyant son frère aux Girondins de Bordeaux. A ce moment-là, le FC Metz n’avait pas encore levé l’option d’achat, option qui a d’ailleurs été levée car elle se situait aux alentours de 3 millions d’euros, et que le club messin voyait l’occasion de faire une plus-value des suites de l’excellente saison du joueur prêté par le Standard de Liège… « Il va partir de Metz, c’est une certitude. Bordeaux fait partie des clubs qui peuvent être intéressants. Ce serait un honneur pour lui de faire partie de cet effectif » avait-il déclaré, dans des propos relayés par L’Equipe.

Ce soir, auprès de Walfoot, Thomas Dossevi a réagi à ce licenciement à venir. « A l’heure actuelle, je n’ai reçu aucune notification du club. Je ne sais pas trop comment le club veut fonctionner, j’attends de recevoir le motif par courrier. J’ai uniquement reçu vendredi dernier un sms du DRH qui me demandait de rapporter le véhicule mis à ma disposition […] Mes propos ? Je ne suis pas rentré dans les détails. J’ai fait part de mon avis, sans jamais nuire de quelque façon au Standard. J’ai l’impression de servir de bouc-émissaire, je pense que le club se sert de cette excuse car ils sont déçus que Matthieu soit parti ».

Car oui, si le FC Metz a levé l’option d’achat, ce fut assurément pour faire une plus-value sur Matthieu Dossevi, auteur de 11 passes décisives et d’une excellente saison avec les Grenats. Car évidemment, le salaire du joueur n’est désormais plus en concordance avec un club qui descend en Ligue 2, et il est extrêmement rare que le dernier de Ligue 1 dépenser 3 millions d’euros sur un joueur, une semaine après être officiellement relégué en seconde division… Ainsi, par ses propos, Thomas a contribué à ce que le FC Metz lève l’option d’achat rapidement, évitant ainsi à son employeur, le Standard, de le vendre plus cher à un autre club…

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des