Lawrence Leenhardt : « Le problème c’est qu’on est dernier du peloton, c’est trop tard ! »

Ligue Europa

Ligue Europa

Mathématiquement, ce n’est pas terminé concernant l’Europe pour les Girondins de Bordeaux. Mais pour la journaliste Lawrence Leenhardt, il ne faut pas rêver…

« Pour moi, c’est un peu trop tard… Il y a beaucoup d’équipes devant. Il y a trop d’adversaires, cela peut bien se goupiller mais sur cinq matches c’est compliqué. Bordeaux part de trop loin, il faudrait que trop d’équipes s’écroulent, on est trop près de la fin. Il va y avoir des confrontations directes, c’est vrai, et toi tu dois faire un parcours sans faute… Seulement, notre calendrier nous incite à un peu de prudence. Gagner les quatre derniers matches, cette équipe n’est pas habituée à ça, elle ne l’a pas fait. On parle d’une série… Jusque-là, rien n’incite à un optimisme forcené. On serait dans la position de l’équipe 6ème-7ème, voire 8ème, on pourrait voir les choses différemment, même avec le peu de stabilité dans les résultats qu’on a montré. Le problème c’est qu’on est dernier du peloton, et c’est là que c’est compliqué. Qu’est-ce qui incite à penser qu’on va gagner les autres matches ? Presque rien. A part ces deux victoires intéressantes. S’il y avait dix matches à suivre, on pourrait s’appuyer dessus, on aurait l’espoir. Là, je trouve qu’on part d’un peu loin. Pour Bordeaux, quatre points, c’est beaucoup […] Je sens une autre dynamique du côté de Saint-Etienne, qu’on va rencontrer : confrontation directe. Quatre matches, c’est aussi battre Saint-Etienne, Dijon, Toulouse, Metz… Ça reste un point d’interrogation pour moi. Quatre matches pour tout donner, combien de fois on l’a dit ? C’est ce qu’on espère, ce que les supporters espèrent. Après, les joueurs, ils nous ont quand même souvent déçus ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des