Benoit Costil : « Moi, je n’en suis pas capable, sinon je ne serais pas aux Girondins »

Lukas Lerager, Paul Baysse, Nicolas De Préville, Martin Braithwaite

En complément de ses explications avec le presse sur le coup franc de Clément Grenier, le capitaine des Girondins de Bordeaux, Benoit Costil, a expliqué qu’il ne pouvait strictement rien faire par rapport à la distance de ce coup franc, qui est très bien tiré selon lui. Hors de question d’anticiper pour prendre un but de son côté, et de partir ‘au petit bonheur la chance’…

« Je ne la vois pas partir et il y a un joueur qui se décale un peu au dernier moment, ce qui fait que je ne le vois pas du tout. Mais malgré ça, je ne sais pas si je l’aurais eue. Dans le foot, le poste de gardien ce n’est pas du pique-nique-douille (en gros du 50-50), on ne se dit pas avant la frappe ‘je vais foncer à droite pour la sortir’. Parce que s’il la met à gauche, ce n’est pas facile pour revenir… Du moins moi, je n’en suis pas capable, sinon je ne serai pas aux Girondins […] Sur un coup de pied arrêté à 19 mètres, pfff… Vous faites une séance de frappe ».

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4Ever

 

 

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des