Gustavo Poyet : « Ces changements vont contre ma nature, contre ce que je vais essayer de faire l’an prochain »

Gustavo Poyet

 

Gustavo Poyet n’a pas pu avoir l’intégralité de son groupe lors de cette trêve, car beaucoup de joueurs girondins ont été appelés en sélection. Malgré tout, « il y a beaucoup de choses à faire. J’aime bien, si je suis dans le club depuis six mois voire même un peu plus, regarder nos joueurs dans leur équipe nationale. Il y a parfois des choses différentes, des joueurs qui jouent mieux en équipe nationale qu’avec leur club parce que cela joue différemment. Mais, il faut travailler ici, au club ».

 

Forcément, l’entraineur des Girondins de Bordeaux a été questionné sur les derniers mauvais résultats, et des explications lui ont été demandées.

« C’était vraiment une situation individuelle mentale, avec des joueurs qui se sont sentis responsables du départ de Jocelyn. Ils ont réagi très très bien sur le premier match avec Éric. A notre arrivée, il y a pleins de petites choses qui ont bien marché pour nous. Comme le but que nous avons marqué à Strasbourg de suite, c’est bien pour les joueurs. Je pense que les dix-quinze dernières minutes contre Amiens, j’ai vu déjà qu’il y avait quelque chose qui était encore là. On a quand même essayé de parler cette semaine-là, de changer des choses. C’était un match important contre Marseille. Même si nous avons bien défendu en première mi-temps, j’ai vu des mauvaises choses en deuxième mi-temps. C’est à ce moment-là que nous avons essayé de changer des petites choses sans le dire, sans se parler avec tout le monde. Mais nous, dedans, intérieurement. Après, je ne sais pas ce qu’il s’est passé. C’est le moment de changer quelque chose. On ne fait pas cela sans un choc. Les huit derniers matches vont être difficiles ».

Quels seront les changements ? « Beaucoup de choses. On a changé beaucoup de choses, même à l’entraînement. C’est plus intensif, plus compétitif, plus dans l’agressivité. Il y a beaucoup de choses qui vont changer. Pas pour tout le monde, car j’aime bien l’équilibre, d’être tranquille avec le ballon même en jouant vite. Mais d’être vraiment agressif. Ce n’est pas facile à faire, il faut travailler beaucoup. Il faut amener des joueurs qui ont ces qualités. Je pense vraiment que c’est important cette part d’agressivité et d’intensité. Plus que toutes les autres. Même si cela va aller un peu contre moi, contre mon style, contre ce que je vais essayer de faire l’an prochain, mais c’est le moment de changer beaucoup de choses ».

 

Ces changements iront donc contre la nature cu coach bordelais. « Pour moi, oui. Ce qui sera le plus difficile, c’est que je connais bien mon jeu, ce que je veux faire. Je sais comment le faire, je sais que cela dépend beaucoup des joueurs, mais en même j’use de bon sens tout le temps et partout. En ce moment, on a besoin de gagner, de quelque chose de différent. Pour gagner, mais aussi pour choquer un petit peu les joueurs. Je prends la responsabilité, je l’ai déjà dit. C’est moi qui prends les joueurs. Il faut parfois parler comme cela à tout le monde. C’est vraiment difficile de dire aux supporters qu’il y a beaucoup de choses que l’on ne peut pas dire. Mais à la fin, il faut quand même dire quelque chose, sinon cela va contre moi-même ».

 

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Poyet invité de Soir de Foot

 

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des