Alain Afflelou : « J’ai fait les Girondins de Bordeaux un peu à l’insu de mon plein gré… »

Afflelou Bordeaux

Afflelou Bordeaux

 

Dans un portrait qui lui est consacré dans L’Equipe, Alain Afflelou a été convié à raconter le moment le plus étonnant qu’il ait vécu dans le monde du football. « J’ai fait les Girondins de Bordeaux un peu à l’insu de mon plein gré… Des Bordelais ont soufflé à Chaban (Jacques Chaban-Delmas, député-maire de Bordeaux de 1947 à 1995) qu’il y avait un Bordelais qui était sponsor dans le foot, et avec une image opposée à celle de Claude Bez. Je suis allé le rencontrer en lui disant que j’allais réfléchir. Et un jour, j’ai vu débarquer des motards, des journalistes, des photographes devant mon immeuble à Boulogne avec une question : ‘Qu’est-ce que ça vous fait d’être président des Girondins ?’ Chaban avait annoncé qu’il y avait ‘un nouveau président, un Bordelais qui adorait le foot et qui voyait loin…’. Le jeu de piste a duré une demi-seconde ! Par respect pour lui, je n’ai pas démenti et me suis retrouvé embarqué… avant de découvrir la réalité des comptes ».

 

Puis l’ancien bordelais relata le moment où il s’est senti le plus seul. « En 1990, Jean-Claude Darmon me propose le maillot du PSG en sponsoring. Le président Francis Borelli me dit : ‘Je ne peux pas vous accepter comme sponsor… Je n’ai pas de bons résultats, pas d’argent. Vous, vous êtes connu, une belle gueule… Les gens vont gueuler Borelli démission, Afflelou président !’. Darmon l’a convaincu. Au bout de trois matches, je suis en tribune présidentielle et le PSG est ridicule. Des prospectus nous tombent dessus : ‘Borelli démission’ et, au dos, ‘Afflelou président’ ! Je suis parti, je n’ai pas remis les pieds au Parc des Princes et je n’ai pas renouvelé le contrat ».

L’Equipe

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des