Alain Afflelou : « C’est trop usant, je ne souhaite pas y revenir »

afflelou-girondins-de-bordeaux

Crédit Photo : Luttiau/Presse Sports

Alain Afflelou continue à 70 ans de développer ses activités professionnelles, même s’il commence petit à petit « à lever le pied. Mais, si j’arrête, je meurs. Je n’ai pas envie de rester à la campagne et regarder les fleurs. Je vais m’ennuyer ». L’ancien propriétaire et président des Girondins de Bordeaux de 1991 à 1996 a arrêté tout ce qui touchait au sport après avoir également été président de l’Aviron Bayonnais. Une décision sur laquelle il ne reviendra pas. « C’est trop usant, je ne souhaite pas y revenir. Mais, je prends plaisir à regarder les matchs à la télévision ou aller dans les stades de foot ici ». Ici, c’est à Londres car il a quitté la France même si Bordeaux reste une ville particulière pour lui. « J’ai vécu 17 ans à Bordeaux. J’ai un attachement particulier pour Bordeaux ».

 

Sud Ouest

Laisser un commentaire