Une qualification avec la manière

Rolan but

La Coupe de la Ligue… Une coupe toujours décriée par les joueurs, supporters… mais c’est la manière la plus courte pour obtenir un ticket pour la Coupe d’Europe en fin de saison. Étant donné le mauvais départ en championnat, il semblerait que les joueurs aient coché cette compétition comme un objectif prioritaire. Bordeaux reçoit donc l’AS Monaco (actuellement second du championnat) avec l’ambition de se qualifier. D’ailleurs, vous allez le voir ci-dessous, Willy Sagnol, qui doit faire face à de nombreuses absences, aligne une « équipe-type ». De son côté, Léonardo Jardim fait légèrement tourner. Voici les compositions des deux équipes :

 

 

Compo

 

Compo asm

 

 

Les faits marquants

 

3ème : Première frappe monégasque ; Carrasso se couche et capte sans aucun problème.

10ème : Belle frappe d’Ounas des 30 mètres flottante, Nardi à reculons la détourne au-dessus.

16ème : Ounas sur son côté droit fixe ses défenseurs et décoche une frappe après un crochet… Le premier poteau est choisi et après l’avoir touché, le ballon entre ! Bordeaux mène 1-0.

28ème : Frappe de Boschilia pour Monaco mais ça passe assez largement à côté du but de Carrasso.

29ème : Ounas rentre dans l’axe depuis son côté droit pour se mettre sur son pied gauche. La frappe s’envole. Il y avait mieux à faire au second poteau.

30ème : Quel talent ce Ounas ! Conduite de balle très rapide et petit pont dans la surface sur un défenseur de Monaco. Nardi est à la parade et sort le cuir en corner.

32ème : Belle combinaison entre Poko et Ounas. Le gabonais centre à destination de Rolan mais la frappe de ce dernier est trop molle.

39ème : Poko est dangereux sur deux centres. Le premier, fort dans l’axe, est renvoyé difficilement par la défense de l’ASM. Sur le second, Rolan, au duel, est un poil trop court et Nardi peut s’emparer du ballon.

 

 

 

score MT

 

 

 

45ème : Toulalan remplace Carvalho.

46ème : Énorme occasion pour Monaco ! Sur un long centre de la droite, Raggi se retrouve étonnement seul dans la surface mais sa reprise trouve le petit filet extérieur de Carrasso, stoïque.

49ème : Belle percussion de Rolan sur le côté gauche. Il s’appuie sur Vada pour retrouver l’axe. La frappe est déviée en corner par Nardi.

52ème : Incroyable raté de Diabaté… Le géant malien est au départ de l’action en décalant Contento sur la gauche. L’ancien munichois délivre un centre parfait sur la tête de Diabaté mais ce dernier se manque lamentablement…

54ème : Belle provocation de Vada. Sa frappe enroulée est captée par Nardi sans soucis.

57ème : Très mauvaise relance d’un défenseur de l’ASM. Rolan récupère, s’avance et ajuste parfaitement son plat du pied enroulé (2-0).

58ème : Diabaté s’impose au physique entre trois défenseurs de l’ASM mais Wallace parvient à tacler au dernier moment pour enlever le ballon à l’attaquant bordelais qui allait se présenter seul devant Nardi.

60ème : Nouveau changement pour Monaco. Fabinho est remplacé par Lemar.

61ème : Poko centre du gauche. Diabaté contrôle de la poitrine et enchaîne la volée un peu en déséquilibre. Belle parade de Nardi !

64ème : Beau dribble d’Ounas sur le côté gauche. Il trouve Plasil dans la surface et ce dernier trouve Diabaté d’une subtile talonnade. Le malien est contré une première fois, et tente de frapper à nouveau au sol mais Nardi est sur la trajectoire.

71ème : Dernier changement pour Jardim. Pasalic est remplacé par Echiejile. Boschilia écope d’un carton jaune pour une grosse faute à retardement sur Saivet.

72ème : Premier changement bordelais. Laborde fait son apparition sur la pelouse à la place d’Ounas.

77ème : Abdou Traoré remplace Jaroslav Plasil.

79ème : Longue ouverture de Toulalan à destination de Lemar. Ce dernier trouve le petit filet extérieur de Carrasso.

80ème : Le long centre de Poko lobe le gardien de l’ASM mais Laborde, juste derrière, ne cadre pas sa reprise.

84ème : Dernier changement. Maulun remplace Rolan.

88ème : Vada est au corner. Le ballon est dévié au premier poteau, Saivet a bien suivi et d’une jolie tête piquée, il inscrit le but du 3-0 !

 

 

 

Saivet

 

 

 

Les joueurs

 

Pas de boulot pour Cédric Carrasso ce soir… Le portier bordelais n’a rien eu à faire, quelques prises de balles sur des sorties, quelques relances au pied et c’est tout. Il s’est d’ailleurs troué sur l’une d’entre elles mais sans danger puisque l’attaquant de l’ASM a été signalé en position de hors-jeu.

 

 

Carrasso

 

 

André Poko était titulaire encore une fois sur le côté droit de la défense. Est-ce qu’il ne serait pas en train de s’acclimater à ce nouveau poste ? Parce que le gabonais a livré une prestation remarquable ce soir. Il est l’auteur d’un beau tacle qui amène la récupération du ballon sur le premier but d’Adam Ounas. Il a d’ailleurs très bien combiné avec ce dernier, notamment à la 32ème minute mais Rolan a frappé trop mollement à la fin de l’action. Il s’est montré ensuite très dangereux en deux minutes (38ème et 39ème). D’abord sur un centre fort qui a mis en difficulté la défense monégasque et ensuite sur une remise en retrait sur un centre de Contento où cette fois Rolan était trop court. Il a eu cependant un peu de mal à bien rentrer en jeu lors de la seconde période puisqu’il est pris dans le dos sur la grosse et seule occasion de l’ASM. Heureusement, Raggi ne cadrera pas sa reprise. Il s’est ensuite repris et a fait un festival sur son côté droit, des montées ravageuses, de belles combinaisons, et de bons centres comme celui du gauche où Diabaté fait l’enchaînement poitrine/volée. De l’autre côté, Diego Contento s’est montré un peu plus discret et moins offensif. En première période, il a fait pas mal d’appels mais il n’a pas toujours été servi par ses coéquipiers. Il s’est un peu plus porté vers l’avant lors de la seconde période et son caviar pour la tête de Cheick Diabaté aurait dû mériter un meilleur sort.

 

 

Contento

 

 

 

Difficile de juger également la prestation de nos deux jeunes défenseurs axiaux, Frédéric Guilbert et Cédric Yambéré, tant les hommes de Jardim ne se sont pas montrés dangereux. En tout cas, ils ont bien fait le boulot sur les quelques situations. Devant le peu de pressing des adversaires, Yambéré s’est appliqué plus que d’habitude dans la relance. Après sa grosse prestation à Angers, comme l’a d’ailleurs souligné son coach, on pourrait quand même se poser la question du placement de Guilbert tant il semble plus à son aise dans l’axe de la défense. Une alternative plus que crédible avec toutes les absences.

 

 

Guilbert

 

 

 

Henri Saivet était dans un rôle de sentinelle devant la défense ce soir. Comme ses compères de l’axe de la défense, il a passé une première période assez tranquille, il s’est appliqué à relancer proprement. En seconde période, grâce à la domination de son équipe, il s’est porté plus vers l’avant. Il sera le dernier buteur de la partie (88ème) avec une belle tête piquée sur un corner de Vada. Valentin Vada était la « surprise » de la composition de départ et il a confirmé les espoirs entrevus lors de sa première apparition avec les professionnels. Le jeune argentin a donc livré une belle copie ce soir. En jouant très simple, il a orienté à merveille le jeu de son équipe. Très proche de Rolan en dehors du terrain, on sent qu’il y a une belle complicité entre les deux hommes sur le terrain également comme le montre cette passe en profondeur en première période et cet échange entre les deux bordelais à la 49ème minute qui se terminera par une frappe. Il a eu un peu plus de déchet en seconde mi-temps dû à une petite baisse de régime au fil des minutes. Enfin, il est l’auteur du corner victorieux à la 88ème pour la tête de Saivet. Son entraîneur a parfaitement résumé après le match : « Les progrès faits sur ses trois quatre derniers mois, il en a fait plus que sur ses quatre dernières années ». Et quelle prestation de Jaroslav Plasil… Auteur déjà d’un très beau match contre Angers, le tchèque a remis ça ce soir contre Monaco. Un jeu très propre, de beaux gestes techniques comme cette subtile talonnade dans la surface à destination de Diabaté où encore ses échanges avec Poko sur le côté droit, un bon pressing et de bonnes récupérations… Il ne manque plus qu’il soit un peu plus décisif !

 

 

 

Vada

 

 

 

Adam Ounas retrouvait également une place de titulaire après son absence du week-end dernier. Et que dire, c’est tout simplement magnifique, somptueux, c’est un régal pour les yeux et pour le spectacle ! Le feu-follet bordelais a tout fait ce soir. Il a d’abord mis à contribution Nardi avec cette frappe flottante dès la 10ème minute, il inscrit un but qu’il se fait tout seul en éliminant 4 adversaires, il est aussi l’auteur d’un rush incroyable avec un petit pont dans la surface mais Nardi sauvera son équipe sur ce coup, il fit la misère à Pasalic en seconde avec un nouveau petit pont, il fera ensuite un dribble magnifique sur ce même Pasalic en levant le ballon au-dessus du tacle… Pasalic ne s’en remettra pas puisqu’il cèdera sa place juste après… Sorti sous les ovations du Matmut-Atlantique. Si ce « gamin » garde la tête sur les épaules, il peut aller très, très loin ! En tout cas, continue, c’est un régal ! Diego Rolan effectue une nouvelle prestation plus qu’encourageante. Il semblerait que l’Uruguayen retrouve son niveau. Il a mis quelques minutes avant de rentrer dans le match, il a perdu quelques ballons, il a manqué un peu de présence dans la surface comme sur ce centre de Poko où il est trop court… Mais il est clairement monté en puissance au fil du match. A la 49ème, il oblige Nardi à se détendre sur une belle frappe. Enfin, il se fait le second but tout seul en récupérant le ballon et en ajustant parfaitement le portier de l’ASM. Son geste prouve qu’il est en train de retrouver la confiance… Il céda sa place en fin de match à Maulun.

 

 

 

Rolan lunettes

 

 

 

Cheick Diabaté a clairement mis une mi-temps avant de rentrer dans le match. En première, il n’était clairement pas au niveau de ses coéquipiers. Ses mauvais choix ont d’ailleurs souvent ralenti le jeu de son équipe, il n’était pas dans le bon tempo avec toujours ce problème de hors-jeu. En revanche, en seconde période il a montré un tout autre visage. Il a enfin fait parler son physique pour s’imposer dans les duels et pour conserver de bons ballons. En revanche, qu’est ce qu’il a vendangé… Le pire, cette tête sur ce centre parfait de Contento alors qu’il est absolument seul au point de penalty. Son enchaînement poitrine/volée sur le centre Poko aurait mérité un meilleur sort. Son entraîneur a d’ailleurs bien résumé sa prestation : « Ça aurait été bien notamment pour Cheick d’en convertir une parce qu’il n’a pas ménagé ses efforts et il aurait été récompensé ». Allez Cheick, ça va venir !

 

 

 

Diabaté

 

 

Gaëtan Laborde est entré en jeu le premier à la place d’Ounas. Il aurait pu profiter d’une mauvaise sortie de Nardi mais il n’a pas réussi à cadrer sa reprise. Abdou Traoré est entré pour faire souffler Jaroslav Plasil, c’est tout ce qu’on retiendra. Enfin, Robin Maulun n’a pas eu le temps de toucher beaucoup de ballons. Nous apprendrons après la rencontre que Robin va se faire opérer de la cheville dès demain. Il sera ainsi indisponible pour plusieurs semaines. Bon rétablissement !

 

 

 

Saivet

 

 

 

La feuille de match

 

Mercredi 16 décembre 2015 à 17 heures

8èmes de finale de la Coupe de la Ligue 2015-2016

Stade Matmut Atlantique

11 400 spectacteurs

Arbitre : Monsieur Frank Schneider

Bordeaux 3-0 Monaco

Buts : Ounas (16ème), Rolan (57ème), Saivet (88ème)

Cartons jaunes : Boschilia (71ème), Raggi (77ème)

Cartons rouges : Néant

Bordeaux : Carrasso – Poko, Guilbert, Yambéré, Contento – Saivet (c), Vada, Plasil (Traoré, 77ème) – Ounas (Laborde 73ème), Diabaté, Rolan (Maulun, 84ème).

Monaco : Nardi – Fabinho (Lemar, 60ème), Carvalho (c) (Toulalan, 45ème), Raggi, Wallace – Pasalic (Echiejile, 71ème), Bakayoko, Silva, Boschilia, Costa – Mbappe Lottin.

 

 

supp

 

 

 

Les notes Girondins4ever

 

Carrasso : 6

Poko : 8

Guilbert : 6

Yambéré : 6

Contento : 6

Saivet : 8

Plasil : 9

Vada : 8

Ounas : 10

Rolan : 8

Diabaté : 5

 

 

 

Crédit photo : Screens de France 2