Une (mauvaise) série qui continue …

NANCY_BORDEAUX

 

Le résumé :

 

 

Les Girondins de Bordeaux vivent une période difficile depuis quelques semaines. Francis Gillot peine à trouver des solutions pour relancer son groupe depuis quelques matchs. Pour ce déplacement en Lorraine, le groupe était privé de Ludovic Obraniak, toujours convalescent, mais aussi de Cheick Diabaté et Jussiê, blessés, ainsi que Carlos Henrique, laissé au repos à cause de cette pelouse synthétique du stade Marcel-Picot. Match à l’extérieur oblige, Gillot met en place son schéma tactique en 3-5-2, composé de sa traditionnelle défense ( Lamine Sané, Marc Planus, Florian Marange, Mariano, et Benoit Tremoulinas). Comme annoncé au cours de la semaine, André Biyogo Poko est titularisé au milieu de terrain en compagnie de Landry Nguemo et Henri Saivet. Enfin, Nicolas Maurice-Belay et Yoan Gouffran devaient animer le front de l’attaque girondine.

 

 

 

 

 

Malheureusement, aucun changement notable au coup d’envoi de ce match. Bordeaux entre dans ce match à l’image de ses dernières rencontres et les joueurs bordelais sont alors incapables d’aligner plus de trois passes consécutives. Le pressing nancéien ne facilite pas la tache des Girondins, qui perdent de nombreux ballons au milieu du terrain. Les rares incursions dans la surface de Nancy ne montrent finalement que l’absence de soutien des joueurs bordelais au porteur du ballon, qui se retrouve alors sans solution. Seul un exploit personnel pourrait permettre aux Girondins de prendre l’avantage dans cette rencontre, mais il intervient pour les locaux, bien aidés par une intervention manqué de Benoit Tremoulinas à la demi-heure de jeu, qui laisse filer Helder dans son dos. Ce dernier place un centre lobé subtil pour la tête de Djamel Bakar au second poteau, qui trompe Cédric Carrasso. 1-0

 

 

 

 

 

 

On peut également noter la prestation de l’arbitre au cours de cette rencontre. Loin d’excuser le match des joueurs bordelais, M. Philippe Kalt a effectué certains choix discutables. Pourtant auteur d’un attentat sur Benoit Tremoulinas à la 15ème minute, le latéral droit nancéien Helder ne reçoit aucun avertissement pour son intervention dangereuse avec le genou. Toujours rien pour un geste similaire dix minutes plus tard. De son côté, André Biyogo Poko, qui vivait sa première titularisation en Ligue 1, écopait d’un premier carton jaune discutable à la 27ème minute, et en reçoit un second quelques instants avant la mi-temps, synonyme d’exclusion. La décision semble alors sévère, compte-tenu des décisions précédentes, mais pas imméritée.

 

 

Pour remonter ce but de retard, Bordeaux attaquait donc cette seconde période en infériorité numérique. Gillot procède alors à un changement tactique, et repasse son équipe dans un schéma tactique plus classique et une défense à quatre. Jaroslav Plasil prend donc la place de Benoit Tremoulinas, diminué par cette faute d’Helder en première période. Florian Marange coulisse donc dans le couloir gauche de la défense.

 

 

 

 

 

 

La légère domination girondine dans la possession du ballon se poursuit, mais n’apporte toujours aucun danger sur le but de Damien Gregorini. Bordeaux l’a même échappé belle à la 53ème minute, avec cette main de Marc Planus (coutumier du fait ces derniers temps), qui annihile une action de but pour l’AS Nancy Lorraine. Le défenseur bordelais ne reçoit alors qu’un simple carton jaune … Il ne passe pas loin de la correctionnelle et aurait pu recevoir un second avertissement quelques instants plus tard pour un tacle sur un nancéien, qui reste au sol. Miraculeusement, à la 63ème minute, les bordelais obtiennent leur première véritable occasion de cette rencontre, gaspillée en règle par la finition d’Henri Saivet, récupérant un centre de Florian Marange repoussé par le gardien de but de Nancy, Damien Gregorini. Le bordelais était pourtant seul, et un but tout grand ouvert.

 

 

Dix minutes plus tard, Francis Gillot effectuent ses deux derniers changements, et procède à un nouveau changement tactique : Fahid Ben Khalfallah et David Bellion remplacent Landry Nguemo et Nicolas Maurice-Belay. Coaching gagnant pour l’entraîneur bordelais puisque les deux joueurs se retrouvent à la construction de l’égalisation bordelaise à la 76ème minute de jeu. Placé dans le couloir droit, Fahid Ben Khalfallah se retrouve en excellente position de centre après avoir éliminé son défenseur. Dans la surface de réparation, David Bellion laisse filer ce centre en retrait, repris victorieusement par Henri Saivet, qui se rattrape de sa précédente occasion.

 

 

 

 

 

 

Les dernières minutes de ce match, bien qu’animées, n’amèneront finalement qu’un dernier coup-franc à l’entrée de la surface, frappé par Ben Khalfallah dans les bras de Gregorini. Incapable de conserver un résultat, Nancy partage les points avec les Girondins de Bordeaux, qui peinent toujours en cette fin d’année 2012. Il faudra s’en contenter … et espérer, peut être, un résultat positif pour cette dernière rencontre de l’année, à domicile face à Troyes.

 

 

 

Les joueurs :

 

 

En difficulté ces dernières semaines, Cédric Carrasso réalise aujourd’hui des arrêts décisifs. Il détourne notamment un corner de Mollo sur sa barre transversale. L’un des seuls à se montrer au niveau ce soir.

 

 

Du bon, et du très mauvais pour Marc Planus. Le « patron » de la défense girondine a été présent à de nombreuses reprises pour effectuer des tacles nécessaires. Toutefois, il est coupable, de nouveau, d’une main annihilant une action de but, qui aurait pu lui valoir une exclusion de la part de l’arbitre de la rencontre. A ses côtés, Lamine Sané et Florian Marange ont réalisé une prestation plutôt correcte. Les deux défenseurs étaient présents au duel face aux rares offensives des attaquants de Nancy. Prestation frustrante de nos latéraux cette après-midi, possédant un rôle capital dans ce dispositif tactique. Ni Mariano, ni Tremoulinas, n’ont été en mesure d’apporter le danger dans les couloirs. Et leurs rares incursions se soldaient par de timides centres, contrés par l’athlétique défense de Nancy. Toutefois, le réunionnais n’a pas été épargné par son adversaire direct dans ce couloir gauche, subissant deux grosses fautes non sanctionnées, le contraignant à sortir au repos. (remplacé par Jaroslav Plasil)

 

 

André Biyogo Poko vivait sa première titularisation en Ligue 1. Un véritable cauchemar pour le gabonais, qui a finalement été exclu après 45 minutes de jeu. Il ne manquait pourtant pas d’envie dans cette rencontre. Peut être un peu trop au vu des deux cartons jaunes reçus, qui montrent également son manque d’expérience … Présent dans l’entrejeu, Landry Nguemo ne retrouve pourtant pas l’impact qui faisait de lui un joueur indispensable la saison dernière. A noter d’ailleurs cette légère tendance à porter excessivement le ballon, peut être par manque de solutions. Auteur de prestations remarquées à ce poste, Henri Saivet n’est finalement apparu dans cette rencontre qu’en seconde période, pour les deux occasions girondines, et le but égalisateur. Bien trop peu pour ce joueur capable de réaliser de meilleures prestations.

 

 

 

 

Enfin, l’attaque girondine, composée de Nicolas Maurice Belay et Yoan Gouffran, était aux abonnés absents. Pas de surprise pour Maurice-Belay, qui peine cette saison à retrouver la confiance de la saison passée. Bien plus surprenant concernant Yoan Gouffran. Très peu présent dans la surface nancéienne, l’attaquant bordelais a montré, notamment en début de rencontre, beaucoup de déchets dans ses transmissions, et plusieurs passes latérales interceptées par les joueurs de Nancy.

 

 

Entré au début de la seconde période, Jaroslav Plasil a tenté d’apporter son expérience à la construction du jeu bordelais. Quelques ouvertures judicieuses du tchèque. Fahid Ben Khalfallah et David Bellion sont les bonnes surprises du jour, se montrant décisifs sur l’égalisation girondine. Le tunisien s’est montré actif dans son couloir droit, délivrant cette passe décisive pour Henri Saivet. S’est trop appliqué sur l’ultime coup-franc de ce match. Dommage. David Bellion a fait preuve d’abnégation, comme à l’accoutumée. Beaucoup d’efforts pour l’attaquant bordelais, qui s’efface sur le centre de Ben Khalfallah. Il réalise également une intervention décisive sur une contre attaque des nancéiens.

 

 

 

La feuille de match

 

 

Dimanche 16 Décembre 2012 à 14 heures

 

18ème journée de Ligue 1

Stade Marcel-Picot

Arbitre : M. Philippe Kalt

16409 spectateurs

 

Nancy 1 – 1 Bordeaux

 

Buts : Bakar (32ème), Saivet (76ème)

Cartons jaunes : Loties (26ème), Poko (27ème), Sami (37ème), Poko (46ème), Planus (53ème)

Carton rouge : Poko (46ème)

 

Nancy : Gregorini – Helder (Moukandjo, 76ème), Sami, Loties, André Luiz © , Puygrenier – Haidara (Muratori, 56ème), Mangani, Mollo (Karaboué, 64ème) – Bakar

Bordeaux : Carrasso © – Mariano, Sané, Planus, Marange, Tremoulinas (Plasil, 45ème) – Nguemo (Bellion 75ème), Poko, Saivet, Maurice-Belay (Ben Khalfallah, 75ème) – Gouffran

 

 

 

 

 

 

Les statistiques :

 

Nancy – Bordeaux

 

Possession (%) : 44 – 56

Ballons joués : 487 – 651

Passes : 376 – 556

Passes réussies (%) : 69 – 77

Tirs : 9 – 10

Tirs cadrés : 2 – 4

Corners : 8 – 6

Fautes : 13 – 13

Cartons jaunes : 2 – 3

Carton rouge : 0 – 1

 

 

 

Les notes Girondins4ever :

 

Carrasso : 5

Mariano : 3

Sané : 4

Planus : 2

Marange : 4

Tremoulinas : 3

Nguemo : 2

Saivet : 3

Poko : 2

Maurice-Belay : 2

Gouffran : 2

 

 

 

Crédits photos : Asnl.net, La Voix du Nord, Sofoot, Football365, Foot01 et Eurosport