Une jeunesse pleine d’envie et qui méritait sûrement mieux

    2316859_w2

    La qualification étant déjà inaccessible, ce match était le meilleur des moyens pour sortir de cette compétition européenne avec les honneurs. Et pour cela, Willy Sagnol a joué la carte de la jeunesse en titularisant 9 joueurs sur 11 issus de la CFA des Girondins de Bordeaux. Le message était clair aussi au niveau des Ultramarines : « Allez les jeunes ». A eux de nous prouver de quoi ils sont capables, dans un match de coupe qui plus est…

     

    Photo UEFA
    Photo UEFA


     

    Le fil de la rencontre

     

    20ème minute : Prior doit se détendre formidablement après un bon mouvement amenant un face à face avec Georgiev.

    31ème minute : BUT ! Sur un coup-franc joué rapidement sur le coté, Kanunnikov reprend acrobatiquement le ballon venant de ce coté droit. Prior est battu sur sa gauche.0-1

    32ème minute : Sur l’action qui suit, Maulun tente sa chance de loin. Sa tentative est déviée et plonge bien mais Ryzhikov doit s’employer pour détourner ce ballon en corner.

    57ème minute : BUT ! Un coup-franc avec des allures de corner bien tiré par Vada que reprend Laborde de l’intérieur du pied gauche. 1-1

    62ème minute : BUT ! Rolan récupère le ballon à 30 mètres de ses buts et traverse tout le terrain balle au pied avant de tromper le portier russe d’une petite louche. 2-1

    76ème minute :BUT ! Le nouvel entrant Ustinov glisse en centrant et trompe Prior en le lobant. 2-2.

     

     

    2316801_w2

     

     

     

    Les joueurs

     

    Suite à ce match nul, beaucoup d’enseignements sont à tirer au niveau de la performance des joueurs. Certains ne sont, et ne l’ont jamais été, au niveau de l’équipe première. Et d’autres se sont nettement mis en valeur ce soir. Analysons un par un, quels sont ces joueurs aux profils assez différents.

     

    Au poste de gardien de but, Jérôme Prior a été le premier à saisir sa chance. Même s’il encaisse deux buts dont un ciseau hors de portée (31′) et un lob chanceux (76′), il a sorti une superbe parade (20′) et a réalisé de bons dégagements (4′ 29′ 94′). Il a fait sentir une bonne sérénité dans l’ensemble.

     

    Une ligne défensive plus que remodelée nous attendait ce soir. A commencer par la titularisation d’André Poko en latéral droit, un poste qui va devenir le sien, à force. Il a pas mal souffert défensivement, et en alternant mauvaises passes (24′ 73′) ainsi que maladresses techniques. Trop peu de surnombres apportés, relatent d’une performance assez passable. De l’autre coté, Maxime Poundjé a été encore plus mis en difficulté. Manque de justesse technique et dans ses centres (27′ 56′), marquage trop laxiste (sur le but 76′), il a semblé à la rue sur beaucoup trop d’attaques russes. Son engagement offensif n’a pas gêné la défense adverse et n’a clairement pas suffit. Au vue des performances de son concurrent direct de nationalité allemande, on n’est pas prêt de revoir le jeune latéral de si tôt. En défense centrale, on retrouve les deux joueurs qui ont terminé ensemble face à Guiguamp. Le premier était le capitaine d’un soir, il s’agit de Cédric Yambéré. Toujours un problème récurrent de relance (22′ 38′), mais malgré ce fait il réalise une prestation convaincante dans son implication défensive et son dévouement. Il est auteur de nombreux dégagements (49′ 70′ et surtout en fin de match), ainsi qu’un très bon apport offensif notamment sur corner ou coup-franc indirect (32′ 45′). Il écope d’un carton jaune pour une faute intelligente sur un attaquant russe qui entrait dans la surface (62′). Son compère du soir était Frédéric Guilbert. Lui aussi réalise un match plutôt solide, illustré par une magnifique intervention défensive (56′). Malheureusement, il écope d’un carton rouge justifié avec deux jaunes (30′ 86′) durant le match sur ces deux seules fautes, mais qui méritaient probablement toutes deux la biscotte.

     

    En sentinelle devant la défense, le poste était occupé par le malien Abdou Traoré. Pas grand-chose à dire, mis à part que le joueur n’a servi à rien sur le terrain. Accumulation de pertes de balles (3′ 16′), pas de travail de récupération, pas d’envie de relancer vers l’avant, et la liste est encore longue. Certes le rythme n’est pas favorable pour lui, mais le minimum est demandé lorsque l’entraîneur lui fait confiance sur un match. De plus, en difficulté physiquement, il est remplacé par Soni (64′). Des jeunes avaient donc l’opportunité de remonter dans l’estime de leur coach. C’était exactement la mission de Robin Maulun par exemple. Et il n’a pas démérité, d’abord avec une frappe (5′), des centres (23′ 45′) et un volume de jeu très intéressant dans le milieu bordelais. Important aussi dans la récupération avec de bons tacles (52′). Autre milieu qui a bien saisi l’opportunité, c’est Valentin Vada. Il a survolé la première mi-temps par ses touchés de balle et son aisance balle au pied. Il est capable de transmettre de bons ballons (25′ 42′ 51′ 82′), comme de prendre sa chance de loin (17′ 29′), et même de décrocher des appels dignes d’un finisseur (40′). Un peu moins en vue dans le second acte, mais toujours aussi généreux dans le pressing (64′).
    Diego Rolan a joué clairement à réaction. Un début de match foireux à l’image de ses dernières sorties avec des ballons bêtement perdus (5′ 14′) et une invisibilité chronique sur son coté. Mais, ce soir le goleador s’est réveillé. Il a tout doucement pris confiance avec un geste technique (48′), en obtenant des bonnes fautes grâce à ses percussions (57′), et surtout avec son rush plein de vitesse amenant son but (63′). En espérant qu’il reprenne tout doucement (enfin non, rapidement) confiance en lui et surtout qu’il enchaîne en championnat le plus vite possible. Remplacé par Crivelli (85′). Bon, par contre, rassurez vous, Isaac Kiese Thelin a fait un début de match foireux aussi, sauf qu’il ne s’est pas réveillé, lui. Ce serait trop beau, vous vous ne rendez pas compte… A coup de frappes ratées (35′ 42′), d’une lenteur à endormir un insomniaque (38′), il nous a régalés encore une fois par son incapacité à être décisif devant le but, ou même simplement à être dangereux. Enfin bref, heureusement que d’autres attaquants ont éclos à coté de lui. Et en parlant de buteur prometteur ce soir, on pense forcément à Gaëtan Laborde. Il réalise la prestation quasi-parfaite : 1 occasion, 1 but, de nombreux retours défensifs (45′ 45′ 52′ 66′), et des ballons bien utilisés. Remplacé par Khazri (72′). Un match encourageant pour lui, que l’on espère revoir plus souvent dans le groupe pro. Ça changerait un peu des grandes tiges incapables d’en mettre une au fond…

     

    Sagnol a été plutôt déçu de la performance du jeune Kevin Soni à la fin du match. C’est vrai qu’il a manqué de conviction et d’envie en entrant en jeu. Surtout en loupant des passes faciles (70′) et en ne manquant cruellement de justesse dans le dernier geste (91′ 94′). Excusable pour son jeune âge? A vous de vous faire votre propre avis. Whabi Khazri n’a pas fait beaucoup mieux. Il a lui aussi manqué de lucidité en foulant la pelouse pour le dernier quart d’heure en loupant ses contrôles et ses passes. Enzo Crivelli est entré à 5 minutes du terme et n’a pas eu le temps de toucher beaucoup de ballons.

     

     

     

    2316870_w2

     

     

    La feuille de match

     

    Bordeaux-Rubin Kazan
    Jeudi 10 décembre 2015 19 heures
    Matmut Atlantique, Bordeaux
    6ème et dernier match de groupe d’Europa League 2015-2016
    13640 spectateurs
    Arbitre : John Beaton
    Buts : Bordeaux : Larborde (58′), Rolan (63′) Kazan : Kanunnikov (31′), Ustinov (76′)
    Cartons jaunes : Bordeaux : Guilbert (30′), Yambéré (61′) Kazan :Kasmin (39′), Nabullin (54′)
    Cartons rouges : Bordeaux : Guilbert (80′)
    Bordeaux : Prior – Poko, Guilbert, Yambéré (c), Poundjé – Maulun, Traoré (Soni 67′)– Rolan (Crivelli 85′), Kiese Thelin, Laborde (Khazri 72′), Vada.
    Rubin Kazan : Ryzhikov – Kuzmin © (Ustinov 75′), Kverkvelia, Kambolov, Nabiulline – Kislyak (Bylayédinov 48′ puis Dyadyum 77′), Ozdoev – Kannunnikov, Devic, Georgiev, Carlos Eduardo

     

     

    2316756_w2

     

     

    Les notes Girondins4Ever

     

    Prior : 6
    Poko : 4
    Guilbert : 5
    Yambéré : 5
    Poundjé : 2
    Maulun : 6
    Traoré : 3
    Vada : 7
    Rolan : 6
    Thelin : 1
    Laborde : 7

     

     

     

    2316758_w2

     

     

    Les stats d’après match

     

    Bordeaux-Kazan
    Possession : 51%-49%
    Tirs : 21-12
    Tirs cadrés : 9-4
    Passes : 410-410
    Passes réussies : 342-338
    Hors-jeux : 1-1
    Corners : 3-5
    Fautes : 21-13

     

     

    Photos et stats UEFA