Un vale à fisca quandi u sumére un vóle beie


C’est un dicton Corse qui se murmure depuis dimanche soir dans les bars des sports ou au café du commerce… têtue comme un âne cette équipe a stoppé net ses efforts, tout d’un coup, sans prévenir en plantant là, sur place, tout un public médusé qui dans un premier temps n’a même pas réalisé le mauvais coup qui lui était porté…

 

Ne pouvant plus mettre un pied devant l’autre, les sifflets ont donc retenti des travées d’un stade devenu impersonnel sonnant pourtant creux dès le début (même pas 20000 spectateurs) et qui allait se voir pour la première fois de sa jeune histoire se dépeupler encore davantage par le départ des supporters du virage sud qui n’en pouvaient plus d’assister à cette mascarade de match… une enceinte devenue arène tant les spectateurs restants étaient en colère, exprimant ainsi leur moquerie vis à vis de leurs propres joueurs incapables d’intercepter les assauts incessants de leur adversaire…

 

Et pourtant, que n’avait-on pas dit depuis quelques semaines, que cette équipe retrouvait petit à petit ses sensations entraînant force et combativité et que ce mois d’octobre cauchemardesque appartenait au passé…

 

Le match du jeudi précédent contre Liverpool avait également été prometteur, faisant jeu égal avec les « Reds » malgré la défaite et l’élimination, les supporters qui, avant cette rencontre, avaient justement redouté un score sévère, étaient malgré tout confiant et loin d’imaginer ce « camouflet » qui allait survenir sans crier garde contre cette équipe de Caen trois jours après…

 

Que s’est-il donc passé ? Certains joueurs de l’expédition anglaise avaient-il tout à coup, la tête ailleurs, en outre-manche justement… ont-ils joué un ton au-dessus pour se montrer ? L’histoire peut-être nous le dira…

 

Les dégâts sont semble t-il très importants… bien évidemment le club dément ce malaise, il met encore cette « parodie » de football sur le compte de l’accident… puisque Sagnol est confirmé dans ses fonctions… ce n’est pas lui, ce sont donc « les autres » déclare le Président… mais qui est véritablement l’âne dans cette histoire, si ce n’est la gouvernance du club !

 

Comment croire encore en eux qui mènent ce club avec un amateurisme affligeant… c’est fatiguant de répéter toujours les mêmes choses en avançant encore les mêmes arguments. Gouverner c’est prévoir, mais quand on dirige au jour le jour, il est pratiquement inévitable d’aller dans le mur… De Tavernost et Triaud ne sont à l’écoute de personne, ils possèdent la science infuse, malheureusement ils oublient l’essentiel : les idées et surtout la volonté d’avancer dans un monde du football qui comme le reste, change en permanence… faute de quoi cela devient tout simplement de l’incompétence…

 

Qui n’avance pas recule… le club devient artificiel, la façade est belle mais l’intérieur est délabré et poussiéreux un grand coup de ménage s’impose, mais « ils » se cachent les yeux… ce club n’attire plus personne sauf peut-être ceux qui sont à la recherche d’un « havre » de paix, un environnement sans « emmerde » où la vie est belle bref un maison (d’accueil) dans la prairie, soit pour en faire un « tremplin » soit pour arriver sans accroc à la retraite ! Mais personne pour foutre un coup de pied dans la « bute » pour faire le tour du propriétaire afin de demander des comptes…

 

Ce matin au Haillan pas grand monde effectivement, quelques supporters, toujours les mêmes, refont le match de la veille en commentant les événements de la soirée… un entraînement est prévu à 10h30… mais les joueurs sortiront en fait deux heures plus tard…

 

Nous sommes tous encore sous le choc, chacun sa version sur le malaise… « Cela devait arriver, je suis un des rares à ne pas être surpris… on a à faire à un tout, les joueurs qui eux sont les acteurs, l’entraîneur, mais surtout les dirigeants… ils nous baladent depuis maintenant 4 ou cinq ans et nous faisant croire que l’on possède une équipe de talent ! mais le plus fort c’est que les joueurs le croient… Il y a cinq ans en effet le talent existait c’est vrai, mais tous les ans on perd les meilleurs joueurs, aujourd’hui on récolte tout simplement ce que l’on a semé ! » nous dit J-Pierre.

 

« De Tavernost qui connaît rien et Triaud qui vend son vin, font surtout les beaux, la bourgeoisie bordelaise, ils n’ont jamais mis les mains dans le cambouis si ce n’est leur cul dans la graisse… et puis ce n’est pas leur pognon c’est celui des autres » la colère monte chez Momond.

 

« Ils sont heureux avec leur nouveau stade… malheureusement c’est lui qui va en pâtir… beaucoup regrettent déjà ‘Chaban’ qui était plus convivial, plus familial, d’ailleurs de nombreux supporters se rendent à Lescure pour voir l’UBB par nostalgie… ce doit-être le traumatisme subi hier par cette équipe d’ânes qui me fait réagir comme ça ! Mais c’est vrai Raymond a raison je ne peux plus voir non plus Chevalier et Laspales il me font trop penser à NTD et Triaud ! » ajoute Jojo.

 

 

C’est Guignol, c’est Guignol….

 

 

Berbert est encore dans ses pensées, il n’admet rien, pas de circonstances atténuantes, il met tout le monde dans le même sac… « Quand j’étais en activité j’aurai fait une telle faute professionnelle, j’étais viré immédiatement, c’est quoi ça ? Ils nous prennent tous pour des bobos… alors le premier d’entre eux (Sagnol), je parle du terrain, il est quoi lui, il se croit où ? Il joue à la ‘play’ ? Il change sans arrêt non seulement d’équipe à chaque rencontre mais maintenant cela devient une habitude en cours de match… pour moi il invente quelque chose, il doit lire dans les livres… voir ce pauvre gamin (Guilbert) pleurer alors qu’il n’avait pas été plus mauvais qu’un autre… triste à voir, inconsolable devant sa famille et son ancien club… tout ça pour Poko qui lui, ça devient naturel n’a pas fini le match puisque ce n’est pas son poste…) ».

 

Voilà les quelques réactions recueillis le long de la main courante… à en croire certains, il va se passer quelque chose, car l’agent de Sagnol Stéphane Courbis a été aperçu… la rumeur fera le reste, de même que Silvestre l’agent de Khazri… en avance sur le calendrier celui-ci, car il passe en général le 31 décembre ! …

 

 

Alors des ânes sont-ils capables de manger l’écorce ?

 

 

 

Cela reste encore une autre histoire… quelle peut-être la réaction après une telle déconvenue ? C’est une rencontre qui ne sera pas de tout repos surtout en Corse… une bonne sieste avant le match sera nécessaire…

 

Willy Sagnol fragilisé garde toute la confiance de JL Triaud… « le groupe est touché (et nous donc!) abattu mais conscient de sa prestation et des ses erreurs, heureusement on n’a pas le temps de gamberger car le prochain match à Bastia arrive très vite… on est tous à mettre dans le même sac ! ». Ah ! Il confirme la pensée de Bébert…

 

L’envie est donc très forte pour ce match en Corse, comme d’habitude après chaque désillusion !

 

 

 

 

Enfin !!!!! Valentin Vada dans le groupe… bravo à lui, la tête dans le sac il a su revenir et surtout travailler… ses prestations avec la réserve laissaient entrevoir la fin du tunnel pour le jeune Argentin …le plus dur commence mais nous, supporters au Haillan, connaissons ta force de caractère, le plus beau reste à venir avec tout le talent qui va avec  !

 

A noter également l’arrivée de Ilias Hassani, solide défenseur de l’équipe à Battiston qui pourrait même débuter du fait de l’absence de Pallois et Sané, au côté de Yambéré… retour de Soni et de Kiese Thelin…

 

Le groupe :
Carrasso, Prior – Contento, Guilbert, Poundjé, Yambéré, Hassani – Chantôme, Ounas, Plasil, Saivet, Soni, Vada – Crivelli, Jussiê, Maurice-Belay, Rolan, Kiese Thelin.

 

Bastia qui reste sur une défaite à domicile contre son rival corse Ajaccio, voudra reconquérir son public malgré de nombreuses absences dans son effectif… en effet le capitaine Yannick Cahuzac sera suspendu et craint également pour Sébastien Squillaci (douleur à la cuisse) qui prendra une décision juste avant le match… absence également de de Sadio Diallo et François Kamano…

 

Les hommes de Printant occupent la quinzième place de la Ligue 1 juste devant Lille le premier relégable qui lui reçoit Saint-Etienne… c’est dire l’importance de cette rencontre pour les Corses… sur 7 matches déjà joués à domicile Bastia a obtenu 4 victoires (Rennes 2-1,Guingamp 3-0, Toulouse 3-0,Caen 1-0) 3 défaites (Nice 1-3, PSG 0-2, Ajaccio 1-2) aucun nul…

 

Le groupe de Bastia :
Hansen, Leca – Palmieri, Marange, Modesto, Peybernes, Squillaci, Cioni, Jebbour, Coulibaly – Fofana, Mostefa, Houri, Danic – Ngando, Ayité, Brandao, Romain, Raspentino.

 

Bon match à toutes et à tous…

 

Francis dit Napeso