Un point plutôt flatteur

Julien Faubert et Younes Kaabouni iconsport_jpt_250914_05_052

Photo Icon Sport

CompoSainte-FCGB14-15

 

Le résumé
 

La partie commence par un Carrasso étourdi, la faute à un pétard qui explose à quelques centimètres de lui. Le second fait de jeu sera aussi un pétard ; la frappe de Clerc sur une mauvaise relance dans l’axe de Khazri, est repoussée des deux poings par Carrasso (4ème). La jeune équipe bordelaise manque clairement d’automatismes et d’expérience, jouant très bas et ayant beaucoup de déchet dans son jeu.
16ème, débordement de Saint-Maximin pour un centre en retrait : la reprise n’est pas cadrée… Même type d’action quelques secondes plus tard avec une remise de Gradel qui trouve Monnet-Paquet ; c’est manqué ! La maladresse des Verts nous sauve. Nouvelle action du même type à la 25ème avec à la conclusion la frappe écrasée de Saint-Maximin dans les gants de Carrasso…
 

Bordeaux répondra à la 26ème – enfin – avec un super ballon de Poko pour trouver à l’opposé Khazri qui du genou va lober Ruffier… Et non, Ruffier se détend et la repousse ! Mais c’est trop peu face à Saint-Étienne trop au-dessus. Le centre de Tabanou à la 31ème trouve la volée du gauche de Van Wolfswinkel… Carrasso renvoie le ballon sur son poteau, mais il finit par rentrer… Les Verts ouvrent logiquement le score (1-0). Bordeaux n’y est vraiment pas et la frappe de Gradel du gauche, bien qu’excentré, trouve l’arrête de Carrasso (37ème). Bordeaux réagit pourtant sur un corner… Le ballon est dégagé. Contento tente la volée aux 20 mètres, le ballon rebondit et retombe sur l’épaule d’Ilori qui égalise devant la ligne de but ! Égalisation chanceuse, très chanceuse (39ème). Il n’y aura plus rien jusqu’à la fin de la première période. Les Verts sont assommés et auraient sincèrement mérité de mener au score. Une égalisation qui arrive à point nommé car l’entraineur bordelais a avoué qu’il aurait effectué des changements si son équipe avait été menée…

 

 

iconsport_jpt_250914_05_05

 
 

La seconde période sera résumée très rapidement puisque, comme la première, les occasions ne pleuvront pas. Il faudra attendre la 58ème minute et une frappe de Cohade, fraichement entré, pour voir Carrasso la sortir avec le corps. La minute suivante, le centre de Codahe trouve la tête de Van Wolfswinkel mais c’est au-dessus ! 76ème, coup franc de Tabanou, Carrasso dégage plein axe sur une tête stéphanoise qui n’est pas cadrée ! Ouf ! Les Verts tentent le tout pour le tout. 78ème minute, la frappe de Gradel dans la surface trouve encore Carrasso qui repousse ! Sagnol replace ses hommes et leur demande de défendre. Ce sera fait, avec un cadeau bonus. En repartant rapidement vers l’avant dans les arrêts de jeu (92ème), Touré prend l’axe, fixe, et envoie Maurice-Belay dans la surface sur sa gauche… Le milieu bordelais pousse un peu loin son ballon et évite Ruffier dans la surface… Pénalty ?! Si le portier à la fin de la rencontre assure à Sagnol, en le tutoyant, qu’il ne le touche pas (vous savez c’est le fameux droit dans les yeux « Non, je ne l’ai pas touché Monsieur Bourdin »), NMB assure lui qu’il est touché car il n’a aucun intérêt à tomber sinon. Les images trancheront : NMB est bel et bien touché ! Pas des jambes de Ruffier, mais des bras… S’en suivront quelques débordements, l’arbitre se retrouvant encerclé par bordelais et stéphanois. L’affaire se règlera dans le bureau de l’arbitre avec l’entraineur bordelais, et Carrasso…

 

Objectivement, le point du match nul reflète un peu plus la physionomie du match. Un peu plus… La victoire bordelais aurait clairement été un holdup. Toujours est-il que ce point à l’extérieur, face à un concurrent direct et avec une équipe bis, est clairement un excellent résultat… Bravo !

 

 

iconsport_jpt_250914_05_08

 
 

Les joueurs
 
Cédric Carrasso expliquait en conférence de presse que ces dernières semaines, il était un peu moins bien, payant les efforts d’une bonne préparation. Ce soir, il réussit à enlever bon nombre de ballons qui étaient cela dit souvent sur lui. Sur le but, cela va très vite et pour le coup, il n’a pas de chance, repoussant la balle sur son poteau. En revanche, gros point noir lorsque notre portier s’essuie les crampons sur l’attaquant adverse…

 

On sait désormais qui est le troisième choix de Willy Sagnol pour le capitanat ; son ancien coéquipier de l’Équipe de France, Julien Faubert. Beaucoup d’énergie et une prestance à la hauteur de sa mission. Avec l’impression d’être pris au démarrage, il rattrape ses vis-à-vis pour les emmerder et les contrer. En face, Diego Contento s’est montré discret, avec quelques approximations dans son jeu de passe. Pourtant, il est bien malgré lui passeur décisif pour l’épaule de Tiago Ilori. Ce dernier, pour son deuxième match avec Bordeaux, va ouvrir son compteur but avec beaucoup de chance, de l’épaule. Pourtant, le match avait très mal commencé avec deux passes directement en touche. Mais il se rattrapera avec un très bon tacle à la 15ème, puis en début de seconde période en faisant parler sa vitesse. Il est en revanche un peu trop court sur le but stéphanois. Son compère de la défense centrale, Nicolas Pallois, est de ce fait lui aussi trop court sur le but des Verts. Mais mis à part cela, une prestation dans la lignée des précédentes avec de la solidité et de l’assurance.

 

Au milieu, choix surprenant pour Willy Sagnol que de faire rentrer en compétition Abdou Traoré et André Poko. Le premier a souvent été en retard, débordé, et certainement pas encore au point physiquement. Le second, même si ce fut brouillon, s’est beaucoup dépensé, a fait une rencontre correcte. On se souvient de son ouverture sur Khazri en première période, qui aurait pu amener le premier but bordelais. Wahbi Khazri, justement, a bien tenté de tenir le ballon au milieu mais il était souvent pressé immédiatement. Il aurait pu lober Ruffier du genou si ce dernier n’avait pas eu un arrêt réflex. Thomas Touré s’est mis à nu ce soir. Enfin non, on ment, en partie seulement. Si pour faire l’hélicoptère avec sa b*** il faut être en partie dans les airs, ce soir, Thomas fit la tondeuse… Question terrain, beaucoup d’envie pour sa première titularisation en L1. Prometteur. En témoigne ce qui aurait pu se transformer en passe décisive sur NMB à la 92ème… En numéro 10, Younes Kaabouni vivait sa seconde titularisation en professionnel. Le joueur bordelais s’est montré plutôt discret et trop loin de son attaquant pour briller ou faire briller.

 

Seul devant, Emiliano Sala n’a pas été aidé par l’arbitrage qui l’a souvent sanctionné alors que son défenseur le méritait peut-être tout autant. Mais mis à part cela, on aurait aimé un peu plus de présence dans les derniers mètres, et non pas au niveau des quarante mètres… Une prestation à vite oublier.
 

En ce qui concerne les remplaçants, Jaroslav Pplasil a amené un peu plus de sérénité au milieu de terrain. Nicolas Maurice-Belay aurait pu/dû être le héros de la rencontre en allant chercher ce pénalty dans la surface de Ruffier. Si le portier stéphanois ne le percute pas au niveau des jambes, il y a bien sur contact au niveau des bras. C’est surtout que NMB se retrouve le but vide devant lui mais l’arbitre a pensé que ça aurait vraiment été le holdup du siècle… Enfin, Diego Rolan est entré pour se fritter avec Tabanou, puis plus rien.

 

 

10580984_10204382020287685_1365386739_n

  
La feuille de match
Jeudi 25 septembre 2014 à 20h45
7ème journée de Ligue 1 2014-2015
Arbitre : Monsieur Jaffredo
Stade Geoffroy-Guichard, Saint-Étienne
25510 spectateurs
Saint Etienne 1 – 1 Bordeaux
Buts : Van Wolfswinkel (31ème) – Ilori (39ème)
Cartons jaunes : Clément (47ème) – Traoré (42ème), Sala (79ème), Touré (91ème)
Cartons rouges : Néant
Saint-Étienne : Ruffier – Clerc, Sall, Pogba, Tabanou – Clément ©, Lemoine – Monnet-Paquet, Gradel, Saint-Maximin (Cohade, 56ème) – Van Wolfswinkel (Erding, 70ème).
Bordeaux : Carrasso – Faubert ©, Ilori, Pallois, Contento – Poko, Traoré (Plasil, 54ème) – Kaabouni (Maurice-Belay, 62ème), Khazri (Rolan, 77ème), Touré – Sala

 

 

Sagnol Saint-Etienne 2014-2015 Icon Sport

 
 
Les notes Girondins4ever
 
Carrasso : 5
Faubert : 7
Pallois : 6
Ilori : 7
Contento : 5
Traoré : 4
Poko : 5
Khazri : 5
Kaabouni : 4
Touré : 6
Sala : 4

 
Les statistiques du match
 
Saint-Étienne – Bordeaux
Possession : 53% – 47%
Tirs : 22–3
Tirs cadrés : 7–2
Passes réussies : 84% – 78%
Hors-jeux : 6–2
Corners : 11–1
Centres : 39–12
Fautes : 18–19
Cartons jaunes : 1–3

 
 

Elisez l’homme du match

 

Sorry, there are no polls available at the moment.

 

 

Photos Icon Sport