Un Derby de l’Atlantique riche en émotions

joie Bordeaux / Adam Ounas

Le fil de la rencontre

 

1ème minute : BUT ! Guilbert anticipe mal la trajectoire du ballon et se fait prendre de vitesse par Sigthorsson. L’attaquant nantais n’a plus qu’à ouvrir son pied pour prendre Carrasso à contre-pied. 1-0

30ème minute : BUT ! Sur un centre venant de la gauche par Lenjani, Bedoya reprend au second poteau (sans aucun marquage) le ballon à bout portant face à Carrasso. 2-0

42ème minute : Bonne combinaison entre Vada et Khazri qui se conclut par une frappe hors cadre du jeune argentin.

47ème minute : Long centre de Plasil à destination de Diabaté, qui se retrouve tout seul face à Riou. Mais le portier s’en sort bien et détourne sa tentative par chance.

51ème minute : Vada lance Khazri en profondeur qui remet en retrait pour Contento. Le latéral bordelais ne se pose pas de question et frappe, mais sa tentative atterrit dans les gants de Riou.

60ème minute : Bien servi par Diabaté, Ounas accélère et réussit son dribble mais vient buter sur la vigilance de Riou.

83ème minute : BUT ! Réduction du score de Diabaté sur un coup de tête retourné bien servi par Vada sur coup-franc. 2-1

90ème minute : BUT ! Égalisation ! Cana trompe son propre gardien de la tête sur corner. 2-2

 

 

Adam Ounas iconsport

 
Les joueurs

 

Un bon point ramené in-extremis par de vaillants bordelais, qui auront buté sur un bloc défensif bien en place pendant 90 minutes. La preuve : les deux buts bordelais proviennent de coups de pieds arrêtés. Bordeaux continue son petit bonhomme de chemin grâce à ce nul en demi teinte. Analysons joueur par joueur ce qui n’a pas bien fonctionné, plus particulièrement en début de match.
Commençons par le malheur du soir. Notre légendaire portier Cédric Carrasso s’est gravement blessé (en attente des résultats mais les ligaments croisés sont pressentis) sur une sortie qui semblait pourtant anodine. Au niveau de son match, pas grand-chose à déclarer. Il encaisse deux buts imparables, un face à face et un tir à bout portant. On lui souhaite un prompt rétablissement en espérant de tout cœur le revoir au plus vite sur un terrain. Remplacé par Prior (68′).

 

CZbntqFWQAc36bL

 

 

Niveau défense, toujours la même ligne renouvelée depuis quelques matchs. Diego Contento a touché beaucoup de ballons mais n’a pas assez apporté offensivement mis à part cette frappe en dehors de la surface (50′). A noter, une grosse erreur de marquage sur Bedoya qui coûte le second but bordelais (30′). Sur l’autre aile, André Poko a touché lui aussi beaucoup de ballons (83 : plus gros total de l’équipe). Il a été à peine un plus actif dans tous les domaines, que ce soit dans ses montées (45′), dans ses centres (22′ 53′) ou même ses retours défensifs (38’45’). Des latéraux très décevants ce soir en terme général qui n’ont pas réussi à porter le danger dans le camp adverse. Après avoir brillé sur ses dernières sorties, Frédéric Guilbert réalise une contre-performance ce soir. Dès l’entame, il laisse filer Sigthrossson pour le premier but (1′). Souvent pris de vitesse (9′ 15′), il n’a jamais réussi à se remettre dans son match. Heureusement qu’il fut bien épaulé par un Cédric Yambéré un peu plus combatif. Match solide pour le défenseur girondin, qui monte clairement en confiance et assume pleinement certaines responsabilités (notamment le port du brassard de capitaine en fin de match). Une bonne progression pour lui au fil des matchs, avec une meilleure précision dans ses passes (93% ce soir). Il écope d’un carton jaune pour un accrochage en fin de match (96′).

 

Dans l’entre-jeu, Clément Chantôme n’a pas vraiment répondu au duel physique malgré quelques bonnes récupérations (5′ 54′ 80′). Il manque encore de jeu vers l’avant dans ses premières relances pour pouvoir confirmer à ce poste de sentinelle. Jaroslav Plasil n’a pas été assez présent dans le premier acte. Il n’a pas pesé dans les offensives de son équipe, avec seulement une bonne ouverture pour Diabaté (47′). Du mieux au retour du vestiaire avec son attitude de battant, si précieuse pour ses coéquipiers. Valentin Vada a lui connu le pire comme le meilleur ce soir. Tout d’abord, 45 minutes très compliquées pour le jeune bordelais, qui a eu du mal à exister au milieu de terrain. Beaucoup trop de passes approximatives et de mauvais placements à son actif. Il s’est réveillé en seconde et a élevé tout doucement son niveau de jeu. Une bonne ouverture en profondeur (52′), une passe décisive sur coup-franc (84′) et une confiance technique retrouvée ont agrémenté sa fin de match. Il prouve une nouvelle fois son énorme potentiel, à lui de l’utiliser sur toute une rencontre. Ce n’était que sa première titularisation en Ligue 1…

 

Parlons d’une autre pépite, cette fois-ci plus offensive, il s’agit d’Adam Ounas. Tout le jeu bordelais a quasiment reposé sur ses épaules. Et c’est peu dire, au vu des nombreuses percées et accélérations (3′ 44′ 45′ 74′). Il est clairement l’un des seuls éléments en mouvement de l’équipe ce soir. Même si parfois il « croque » le ballon, il fait un bien fou au jeu bordelais. Il prend un carton jaune (66′). Dans l’animation de jeu, on ne peut plus compter sur Wahbi Khazri ces derniers temps. Le n°24 n’arrive plus à organiser le jeu comme il sait le faire. Du coup, il revient aux bases, avec du pressing (18′ 27′), des passes simples et efficaces (40′ 42′) avant d’être prématurément sorti et remplacé par Crivelli à l’heure de jeu (62′). Lui aussi écope d’un jaune (54′). Enfin, on termine par l’unique Cheick Diabaté. « L’unique » car il est capable de sortir 80 minutes absolument ignobles (9 hors-jeu, passes manquées et deux actions loupées) et de finir quasiment homme du match en marquant un but, en provoquant le corner gagnant et en pressant Cana pour un CSC. C’est très fort, et c’est pour ça qu’on l’aime notre Cheick.

 

Au niveau des remplaçants, Enzo Crivelli a apporté sa combativité en fin de match avec un centre (77′) et une reprise sans contrôle (81′). Thomas Touré est entré, a perdu ses ballons et a quitté la pelouse. Déjà vu non ? Jérôme Prior n’a pas eu d’arrêts à effectuer.

 

 

joie Bordeaux / Adam Ounas - 23.01.2016 - Nantes / Bordeaux - 22eme journee de Ligue 1 Photo : Andre Ferreira / Icon Sport

 

 

La feuille de match

 

Nantes-Bordeaux
Samedi 23 janvier 2016 20heures
Stade de la Beaujoire, Nantes
22ème journée de Ligue 1 2015-2016
25000 spectateurs
Arbitre : Tony Chapron
Buts : Nantes : Sigthorsson (1′), Bedoya (30′) Bordeaux : Diabaté (83′), Cana csc (90′)
Cartons jaunes : Nantes : Djidji (49eme) et Thomasson (96′) et Bordeaux : Poko (41′), Khazri (54′), Ounas (66′) et Yambéré (96′)
Cartons rouges : aucun
Nantes : Riou – Lenjani, Djidji (Cana 80′), Vizcarrondo, Dubois – Gillet, Thomasson, Touré, Adryan (Bammou 70′), Bedoya – Sigthorsson (Sala 75′).
Bordeaux : Carrasso (Prior70′) – Contento, Yambéré, Guilbert, Poko – Chantôme, Vada, Plasil (Touré 62′) – Ounas, Khazri (Crivelli 62′), Diabaté.

 

 

Frederic Guilbert iconsport

 

 

Les notes Girondins4Ever

 

Carrasso : 5
Poko : 5
Guilbert : 3
Yambéré : 6
Contento : 4
Chantôme : 6
Plasil : 5
Vada : 6
Ounas : 7
Khazri: 5
Diabaté: 6

 

 

 

Cheick Diabaté iconsport

 

 

 

Les stats d’après match

 

Angers-Bordeaux
Possession : 37%-63%
Tirs : 8-8
Tirs cadrés : 2-5
Passes : 286-507
Passes réussies : 60%-79%
Hors-jeux : 7-9
Corners : 4-3
Duels gagnés : 64-79
Fautes : 17-12

 

Photos Icon Sport

Stats LFP