Un Bordeaux solide retrouve le haut du classement

Guilbert2


Le fil de la rencontre

 

7ème minute : Suite à une récupération haute de Rolan et un centre, Civelli dégage mal son camp et permet à Maurice-Belay de se battre à la retombée. Il transmet le ballon à Plasil qui reprend de volée instantanément en dehors de la surface, dégagé difficilement par Enyeama.

39ème minute : Bon extérieur du pied de Rolan dans la course de Khazri qui se retrouve en face à face avec le portier lillois. Mais le tunisien joue mal le coup en tentant de le dribbler et n’arrive pas à frapper par la suite.

45ème minute : Dernière offensive de ce premier acte, et elle est lilloise par l’intermédiaire de Tallo qui joue en pivot et frappe. Sa tentative est contrée par le tacle de Poko et rase le poteau de Carrasso.

50ème minute : BUT ! Contre-attaque menée par Wahbi Khazri qui lève la tête et décoche un bon centre à destination de Diabaté. Le malien se place bien et catapulte la ballon dans la lucarne lilloise. 1-0

88ème minute : Khazri obtient un bon coup-franc à la limite du pénalty, après une bonne combinaison. Il se charge lui-même de le tirer et trouve malheureusement la barre transversale.

 

 

Khazri

 

 

Les joueurs

 

Une victoire qui rassure autant au niveau comptable qu’au niveau du jeu. Certes les Girondins ne perdent plus, mais ils retrouvent aussi une solidité dans tous les domaines. Une charnière imperméable, des milieux inventifs et un buteur retrouvé signent un second succès d’affilée en championnat ainsi qu’une première dans la première moitié du tableau. Une prestation collective de bon niveau que nous allons décortiquer joueur par joueur.
On débute par le gardien Cédric Carrasso. Très bonne partie pour lui, avec un nouveau clean-sheet à la clé. Même si toutes les frappes adverses du match (4′ 20′ 60′ 63′ 68′ 82′) ont été lointaines et que très peu dangereuses, il fallait être bien placé et attentif. Aussi auteur d’une bonne sortie hors de sa surface pour rassurer sa défense (15′).

 

Cette fameuse défense qui commence à gagner en confiance, jusqu’à devenir très compacte et efficace à la fois. Sur son coté droit, André Poko a beaucoup donné comme à chaque match. Beaucoup de courses vers l’avant se concluant par des centres (7′ 22′ 49′ 77′) qui manquent encore d’application et de rigueur. Sa combativité est vraiment à souligner et son agressivité est vraiment son point fort. Sauf lorsqu’il écope d’un carton jaune (47′), mais l’arbitre n’attendait que ça. Sur l’autre aile, Diego Contento a été un peu plus discret mais tout aussi présent. Avec des centres plus précis (17′ 22′ 65′), une frappe cadrée (24′) et une présence défensive qui n’est pas des moindres (38′ 76′). La défense centrale, quant à elle, engrange des points. Cette jeune association Guilbert-Yambéré devient de plus en plus complémentaire et rassurante. A commencer par Frédéric Guilbert qui s’acclimate de mieux en mieux au poste. Son intelligence dans ses déplacements lui permettent d’être rapidement au marquage de ses adversaires et donc de récupérer le ballon plus facilement (2′ 25′ 68′ 79′). Encore une prestation très propre de sa part, qui prouve tout son professionnalisme et ses qualités. Pour Cédric Yambéré, même constat, il progresse au fil des matchs en ce moment. Plus sérieux et plus rigoureux que ce soit au niveau des interventions (26′ 43′ 50′ 53′ 55′) ainsi que dans la relance (26′ 78′) où il s’est grandement amélioré. Une partie concluante pour ces quatre éléments qui forment une base solide à l’équipe, tout en relativisant par rapport au faible apport offensif des lillois tout au long de la partie.

 

Dans l’entre-jeu, Jaroslav Plasil ajoute un match de haut-vol à son effectif. Rayonnant dans son rôle de « box to box », il a une nouvelle fois retrouvé ses jambes de 20 ans le temps d’un soir. Toujours bien placé dans la récupération du ballon (27′ 31′ 38′ 85′), son expérience en relance (39′ 56′) a permis à ses coéquipiers de se procurer de bons ballons de contre notamment. Clément Chantôme a été positionné en sentinelle devant la défense par Willy Sagnol ce soir. Invisible pendant 20 minutes, il est entré tout doucement dans son match. Sa vision de jeu (24′) et sa capacité de récupération (30′ 63′) ont permit à son équipe d’être mieux organisée au milieu de terrain. Il reçoit un carton jaune à cause de son habituel excès d’engagement (58′). Remplacé par Vada (76′). Le joueur le plus décevant de l’équipe ce soir reste Nicolas Maurice-Belay. Il n’a pas réussi à peser sur sa défense grâce à sa légendaire percussion. Auteur de quelques bons retours (2′ 16′) et d’une relance rapide (27′) amenant un contre intéressant, il a semblé moins à l’aise dans ce poste de milieu relayeur ce soir. Cela dit, sa justesse technique est à souligner et le fait d’être placé entre les lignes peut parfois accélérer le jeu et emmerder ses adversaires. Remplacé par Traoré (88′).

 

L’attaque était composée de trois attaquants, comme depuis le début de la saison. A droite, Diego Rolan n’a clairement pas était assez disponible. Il a seulement aidé défensivement (7′ 43′) et pressé haut (46′) sans se créer de véritables occasions (tête sans puissance 49′ et frappe contrée 43′). Un match décevant pour le goleador girondin qui semblait avoir repris des couleurs ces derniers temps mais aligne deux matchs vides après celui de Montpellier la semaine passée. Par contre, celui qui confirme réellement son retour, c’est bien entendu Cheick Diabaté. 4 buts pour 3 matchs en 2016 avec 6 points et une qualification en Coupe de France à la clé. Nous avons peut-être en face de nous le finisseur qui va nous faire remonter en cette seconde partie de saison. Et si c’était donc vrai ? Et si nous avions enfin retrouvé notre atypique buteur malien ? Certes, il n’a pas fais grand chose du match (mis à part décrocher pour proposer des solutions), mais il n’a qu’une occasion et il l’a met au fond (51′). C’est tout ce qu’on lui demande. On parle beaucoup du buteur, mais que dire du passeur, Wahbi Khazri. Lui aussi, quand il regarde autre chose que ses crampons, qu’est ce qu’il devient dangereux… Beaucoup plus altruiste sur ce match, il délivre de bonnes passes dans l’espace (6′ 8′) et des centres (25′ 43′ et sa passe décisive 50′). Même un peu trop passeur sur un 2 contre 1 qu’il joue mal en voulant glisser à Diabaté (29′). Sinon rien de plus à ajouter, un match complet pour lui avec son habituel pressing, son habituelle capacité de percussion, son habituel apport défensif, son habituel coup-franc bien tiré qu’il convertit presque en but (transversale 90′) et son habituel gros face à face raté (39′). Bref, du Khazri tout craché ce soir.

 

Au niveau des remplaçants, Valentin Vada a apporté sa précieuse touche technique si importante en fin de match. Adam Ounas a récupéré, a centré, a accéléré et a pressé. Le tout en 5 minutes.. Quand on vous dit que ce jeune a du feu dans les jambes. Tout le contraire d’Abdou Traoré qui a juste eu le temps de se ridiculiser avec une frappe contrée à bout portant.

 

 

Willy Sagnol

 

 

 

La feuille de match

 

Samedi 16 janvier 2015 20 heures
Matmut Atlantique, Bordeaux
21ème journée de Ligue1 2015-2016
21 207 spectateurs
Arbitre : Lionel Jaffredo
Buts : Bordeaux : Diabaté (51′)
Cartons jaunes : Bordeaux : Poko (48′), Chantôme (58′) Lille : aucun
Cartons rouges : aucun
Bordeaux : Carrasso – Poko, Guilbert, Yambéré, Contento – Chantôme (Vada 76′), Plasil, Maurice-Belay (Traoré 88′) – Khazri, Diabaté, Rolan (Ounas 84′)
Lille : Enyeama – Corchia (Lopes 72′), Soumaoro, Civelli, Sidibé – Pavard (Amadou 57′), Mavuba ©, Obbadi – Boufal (Benzia 81′), Tallo, Bauthéac

 

 

Wahbi Khazri

 

 

Les notes Girondins4Ever

 

Carrasso : 7
Poko : 6
Guilbert : 8
Yambéré : 8
Contento : 7
Chantôme : 6
Plasil : 8
Maurice-Belay : 6
Rolan : 4
Diabaté : 8
Khazri : 8

 

 

Guilbert

 

 

Les stats d’après match

 

Bordeaux-Lille
Possession : 57%-43%
Tirs : 14-10
Tirs cadrés : 3-7
Passes : 512-402
Passes réussies : 81%-78%
Hors-jeux : 0-4
Corners : 8-1
Duels gagnés : 60-57
Fautes : 17-17

 

Stats LFP

Screen Canal+ Sport