Tsamere : « Gourcuff m’a le plus marqué »

TsamereLecaplainregardentMatch

 

Voici aujourd’hui la seconde partie de notre interview d’Arnaud Tsamere. Quelques questions en premier lieu sur son passé avec les Girondins de Bordeaux , avant de toucher un peu plus les médias et son actualité.

 

 

Il ne faut pas sans cesse ressasser le passé, mais quand même, on s’y épanouit un peu plus ces derniers temps… Alors, quel meilleur souvenir as-tu des Girondins ?

Le passage de Philippe Fargeon ! J’ai adoré 1987, avec les frères Vujovic. Je suivais les matches européens des Girondins avec l’oreille collée à la radio. De beaux souvenirs. Et puis le quart de finale contre Milan, bien sûr.

 

Il y a aussi un match que tu as suivi, en 2009, avec Malik Bentalha, qui s’est soldé par un 4-0 contre Paris. On imagine que c’était un grand moment, une autre époque…

Quelle rigolade effectivement. Malik est parti de chez moi avant la fin du match, sans finir sa pizza et sans me dire au revoir, juste après le but incroyable de Yoann Gourcuff. Du coup sur le 4ème but il était dans le métro et je lui ai envoyé par sms « Et de 4 ! ». Quelques mois après, je déchantais, malheureusement. Et aujourd’hui, Malik est un supporter de Paris heureux…

 

As-tu un joueur qui t’a marqué lors de son passage aux Girondins, hormis Philippe Fargeon ? Bon, bien sûr, Michel Platini n’est pas passé par ici… Enfin en tant que joueur, avec le maillot au Scapulaire… (Arnaud est un fan absolu de Michel Platini, ndlr)

Je pense que finalement Yoann Gourcuff est celui qui m’a le plus marqué. Ce type jouait à un niveau jamais vu à Bordeaux. Même Zidane ne m’a pas impressionné comme ça à Bordeaux. Quant à Platini… Comment dire… C’est mon idole absolue. Je connais tout sur lui et j’ai passé toutes mes années de collège et lycée avec une pochette en cuir qui s’ouvrait sur deux photos de lui, une à la Juve et une en Équipe de France. J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps le 17 mai 1987, lors de son dernier match avec la Juve contre Brescia.

 

 

 

 

 

 

Tu es catalogué humoriste mais cela ne t’empêche pas d’intervenir dans des émissions sur le sport (L’Equipe 21), et d’avoir ton émission en ce moment sur TMC. Est-ce que c’est quelqu’un chose que tu apprécies faire, est-ce aussi une vocation d’animer des émissions ?

Oui, j’adore ce côté présentateur-animateur. Ça laisse la place à la spontanéité et l’improvisation. J’ai commencé ma carrière en faisant des matchs d’improvisation. Et puis avant de faire du one-man, je présentais des plateaux d’humoristes. Je continue d’ailleurs à présenter des festivals d’humour. C’est un rôle que je trouve sympa et qui me correspond bien.

 

Et puis il y a cette chronique dans Le Monde qui allie le côté humour de ta personnalité, avec également l’une des tes passions ; le sport, et plus précisément le football…

J’adore l’exercice, oui ! C’est Sofia Aram qui avait ce poste avant mais ses compétences en sports étaient limitées, alors comme on est pote, elle m’a proposé et ça s’est fait comme ça. Tout comme sur L’Equipe 21, je ne prétends pas du tout avoir une expertise journalistique quand j’écris au Monde. J’essaie juste de faire part de ma passion pour le sport avec mon propre style. Tant qu’on me le demandera, je le ferai avec un immense plaisir.

 

Tu es actuellement dans la tournée du trio, avec notamment Baptiste Lecaplain et Jérémy Ferrari. Bon, on voit clairement qu’il y en a un des trois qui fait moins de sport que les autres… (rires)

Jérémy n’est pas très ‘sports’ effectivement, même s’il pratique des arts martiaux de temps en temps. Il n’y connaît absolument rien au foot et ça l’agace beaucoup quand on regarde des matchs en loges avec Baptiste, avant de monter sur scène. Il se sent exclu !

 

 

 

 

 

 

Tu as un style d’humour que l’on peut définir « d’absurde », même si tu as d’autres arcs à ton flèche, comme dirait Henri Saivet. A toi de nous faire une petite palabre absurde sur les Girondins de Bordeaux…

Henri Saivet a tout dit ! La prochaine fois que Bordeaux joue au Parc des Princes, j’espère que les girondins tireront toutes leurs flèches avec l’Arc du Triomphe.

 

Pour terminer, quelles sont tes prochaines échéances en termes de spectacles ? Un passage dans la région est-il prévu ? Apparemment, rien sur Bordeaux concernant « la tournée du trio ». Tu as vraiment décidé de boycotter les Girondins jusqu’au bout ?!

Pas de boycott, j’ai joué plusieurs fois à Bordeaux dont deux fois au Fémina ! Je reviendrai avec le nouveau spectacle qui sera prêt en janvier 2015. Et pour conclure, allez Bordeaux !

 

 

 

Un grand merci à Arnaud pour sa gentillesse et le temps qu’il nous a accordé. Vous pourrez le retrouver sur TMC dans « Canapé Quiz » en seconde partie de soirée chaque mercredi à compter du 26 mars, épisodiquement sur L’Equipe21, et bien sur dans sa Chronique du Monde.

 

 

 

 

La première partie est toujours en ligne ICI