Trois points qui font du bien

    gouffran jooieftcgirondinscom

    Le résumé

    Marc Planus est sur le banc ce soir. « Un mauvais comportement, un mauvais résultat à Montpellier » pour expliquer sa position sur le banc dixit Christophe Dugarry. Qu’entendait-il par comportement ? Sur le terrain uniquement, ou dans la vie du groupe ? Toujours est-il que rien n’a filtré. Pour nous, c’est surtout un choix tactique de Gillot de privilégier le physique dans l’axe central. La suite de la rencontre confirmera ou non ce point de vue. Sertic est lui aligné aux côtés de Nguemo, à la récupération et la relance. De l’autre côté, une petite surprise également avec Akpa-Akpro qui laisse sa place de titulaire à Ninkov.

     

     

     

     

    Le match commence à l’avantage des bordelais, qui se créent les meilleurs occasionnettes. 4ème, centre de Mariano pour la tête de Maurice-Belay aux 16 mètres : à côté. Réponse de Tabanou 3 minutes plus tard : le milieu toulousain centre instantanément du gauche pour la tête – enfin l’épaule – de Didot seul dans la surface ; à côté aussi. 9ème minute, Maurice-Belay conserve parfaitement le ballon côté gauche. Il fixe, puis accélère pour centrer : Plasil est à la retombée et reprend du gauche. Première parade de Ahamada ! Le ballon revient sur le capitaine bordelais qui se jette pour frapper une seconde fois : juste au dessus ! Toulouse a eu chaud. 12ème minute, la frappe de Maurice-Belay est trop écrasée et trop sur Ahamada. 14ème minute, le coup franc d’Obraniak est trop mou, bien que prenant la direction de la lucarne et est donc capté facilement par le portier toulousain. 16ème minute, la plus grosse occasion bordelaise. Frappe des 25 mètres de Sertic du gauche brillamment repoussée par Ahamada. Maurice-Belay est sur le second ballon qu’il remet instantanément de la tête pour Plasil qui frappe lui aussi en première intention : deuxième magnifique parade de Ahamada ! 23ème minute, combinaison entre Maurice-Belay et Tremoulinas. Ce dernier est au centre pour Plasil au premier poteau de la tête : au dessus. Une minute plus tard, Tremoulinas remet ça en rentrant dans la surface et attendant le dernier moment pour servir Gouffran devant le but : mais la défense toulousaine revient bien. 26ème, après un bon pressing d’Obraniak, Plasil effectue un une-deux avec Nguemo qui lance notre capitaine dans la profondeur. Le Tchèque n’est pas sur ses appuis mais arrive tout de même à frapper : parade d’Ahamada ! Le portier toulousain semble imbattable ce soir ! 38ème minute, le TFC a la possession de balle et Tabanou arrive devant la surface bordelaise. Le milieu toulousain profite d’un appel d’un de ses partenaires pour avoir l’espace de frapper : sa frappe est complètement manquée, alors que le but était ouvert ! 39ème minute, alors que le jeu se déroule à l’opposé, Obraniak s’écroule. Touché lors d’un duel quelques minutes auparavant, le joueur reviendra sur le terrain après deux minutes sur la touche. La dernière occasion de la première mi-temps sera à mettre à l’actif des bordelais et de Tremoulinas : sa frappe est malheureusement trop écrasée pour inquiéter le gardien d’en face.

     

    La mi-temps est sifflée sur le score de zéro à zéro. Une première mi-temps clairement à l’avantage de nos bordelais au niveau des occasions et du jeu développé. Il n’a manqué qu’un but pour animer encore plus ce premier acte, et aussi récompenser les efforts de l’équipe receveuse.

     

     

     

     

     

     

    Ayant un peu baissé le rythme en fin de première période, Bordeaux redémarre tambours battants la seconde. Pressants et présents, les bordelais se montrent de nouveau dès la 50ème minute et la reprise de volée de Sertic, trop écrasée. 53ème, frappe timide de Gouffran aux 20 mètres, captée par Ahamada. L’attaquant bordelais fera une nouvelle tentative deux minutes plus tard, très excentré : à côté. Nouvelle tentative d’Nguemo à l’heure de jeu, nettement à coté. 65ème, Gouffran est parfaitement servi entre deux défenseurs par Obraniak, mais sa tête est manquée : dommage ! 73ème minute, nouvelle action côté gauche, côté bordelais. Tremoulinas sert Gouffran dans l’axe qui se décale et frappe : le ballon passe juste au dessus de la lucarne d’Ahamada. Plus rien jusqu’à la 87ème minute, où l’on semble se diriger vers un match nul… Quand soudain, deux joueurs ont l’inspiration nécessaire pour faire la différence. Plasil distille un très bon ballon entre les défenseurs et dans la profondeur pour un Gouffran effectuant un excellent appel : l’attaquant bordelais a le ballon dans les pieds et se retrouve face à Ahamada. Il reprend du pointu et glisse le ballon entre les jambes du portier toulousain……. Buuuuuuttttttt ! C’est Bordeaux qui, cette fois-ci, marque dans les dernières minutes de la rencontre ! Il n’y aura plus rien jusqu’à une nouvelle frappe de Gouffran à la 90ème…

     

     

    Une première mi-temps enjouée et pourvue de jeu, pour une deuxième trop timide des deux équipes. Cela ne méritait pas forcément une note proche du 9/20 des spectateurs de Canal, même si ces derniers restent surement sur une seconde mi-temps des plus chiantes. L’important n’est pas là pour notre équipe ! En engrangeant trois points et retrouvant le chemin de la victoire, les bordelais se positionnent dans le haut du classement, à quatre points du leader. Une très bonne opération !

     

    Merci Bordeaux !

     

     

     

     

     

    Les joueurs

    Cédric Carrasso n’a pas eu d’arrêts à effectuer. Il s’est alors concentré dans ses sorties aériennes et ses sorties au pied, faisant de ce fait d’excellentes relances la plupart du temps.

    Mariano s’est montré un peu plus discret que lors des dernières rencontres. Moins de montées, pour plus de présence derrière, afin de contenir et cadenasser Tabanou. Benoit Tremoulinas a encore une fois beaucoup donné sur le front de l’attaque, tout en défendant son couloir bec et ongles. D’excellents centres trouvant le danger à chaque fois, qui n’ont pas été convertis en buts. La charnière centrale a été impeccable. Il n’y aura que cette tête-épaule de Didot qui nous inquiètera quelque peu. Sinon, Carlos Henrique a été impérial dans les duels aériens, mais aussi dans l’anticipation. Quant à ses dégagements, sans fioriture, il a balancé loin devant, ou loin en touche. Lamine Sané a probablement réalisé la première mi-temps la plus accomplie de sa carrière. Désamorçant pas moins de quatre actions dangereuses, il a ensuite poursuivi en seconde son ascension. Une belle copie rendue.

    Landry Nguemo a beaucoup œuvré, ratissant les ballons au milieu de terrain, et jouant physique, de l’épaule, des bras, avec puissance. Quelques ballons perdus, mais une partie intéressante. Tout comme Grégory Sertic qui a effectué un bon travail à la récupération, surtout en première mi-temps, tout en s’appliquant dans sa relance. Une bonne frappe aussi en première, brillamment repoussée par Ahamada. On ne pensait pas voir Jaroslav Plasil aussi haut ce soir. Jouant 9 ½, il a par son pressing récupéré et amorcé bon nombre de contre-attaques. Il s’est aussi procuré les meilleures occasions bordelaises et est au final passeur décisif. Une prestation de haut vol, surtout en première mi-temps, avant de ressurgir sur la passe pour le but de Gouffran. C’est ce joueur que l’on veut voir ! Ludovic Obraniak jouait lui aussi assez haut mais n’a pas eu l’impact du Tchèque sur le jeu bordelais. Des coups de pieds arrêtés mal exécutés, puis un gros coup de pompe en fin de première mi-temps où il s’écroule au milieu de terrain, tout seul. Il voulut continuer et finir le match, ce qu’il fit, mais sans retrouver le niveau qui est le sien. Nicolas Maurice-Belay connut un bon début de match, étant l’auteur de plusieurs centres et incursions dans le camp adverse. Mais ce que l’on retiendra sur cette rencontre est son association avec Tremoulinas, une fois encore convaincante.

    Seul devant, Yoan Gouffran a excellé dans la conservation de balle, qui plus est dos au but. Beaucoup d’appels avec des ballons pas forcément donnés dans de bonnes conditions. Il faudra qu’il attende la 87ème minute pour en recevoir un très bon et ainsi inscrire son quatrième but en championnat et de ce fait donner la victoire et le trois points à son équipe.

     

    Le seul entrant fut Fahid Ben Khalfallah qui aura le plaisir d’avoir fait éjaculer le public avec les trois points ce soir.

     

     

     

     

     

     

    La feuille de match

    Ligue 1 – 11ème journée

    Dimanche 4 novembre 2012 à 21 heures

    Stade Chaban-Delmas

    17975 spectateurs

    Arbitre : Nicolas Rainville

    Bordeaux 1 – 0 Toulouse

    But : Gouffran (87è)

    Cartons jaunes : Maurice-Belay (10è), Akpa-Akpro (13è), Nguemo (46è), Capoue (69è), Ahamada (74è), Mbengue (90è)

    Bordeaux : Carrasso – Mariano, Henrique, Sané, Tremoulinas – Nguemo, Sertic (Ben Khalfallah, 78è), Plasil©, Obraniak, Maurice-Belay – Gouffran

    Toulouse : Ahamada – Aurier, Mbengue, Adbennour, Akpa-Akpro – Didot© , Tabanou, Sissoko, Djalo (Regattin, 82è), Capoue – Ben Yedder (Rivière, 75è)

     

     

     

     

     

     

    Les notes Girondins4ever

    Carrasso : 7

    Mariano : 6

    Henrique : 7

    Sané : 8

    Trémoulinas : 7

    Nguemo : 6

    Sertic : 6

    Plasil : 8

    Obraniak : 5

    Maurice-Belay : 5

    Gouffran : 8

     

     

     

     

     

     

     

    Les statistiques du match

    Bordeaux – Toulouse

    Possession : 49% – 51%

    Tirs : 20 – 4

    Tirs cadrés : 10 – 0

    Passes réussies : 73% – 75%

    Hors-jeu : 3 – 2

    Corners : 4 – 1

    Centres : 24 – 17

    Fautes : 15 – 20

    Cartons jaunes : 2 – 4

     

     

     

     

     

     

    Les statistiques de nos bordelais

    Tremoulinas a joué le plus de ballons (60), juste devant Mariano (54) et Maurice-Belay (52). 30 ballons gagnés pour Henrique, devançant Sané (24) et Sertic (17). 22 ballons également perdus pour Henrique, suivi de près par Mariano (20) et Obraniak (17). Sané a le meilleur pourcentage de réussite aux passes (83%), devançant Plasil (82%) et Sertic (76%). 3 tirs cadrés sur 6 pour Gouffran, 2 sur 5 pour Plasil et 2 sur 3 pour Sertic. Deux hors-jeu concédés par Gouffran. 10 centres pour Obraniak avec derrière lui Maurice-Belay et Tremoulinas (4). 4 coup-francs tirés par Mariano et Plasil, 3 pour Obraniak et Sané. 4 fautes subies pour Nguemo et Gouffran, 3 pour Plasil. 3 fautes commises par Nguemo, devançant Maurice-Belay, Gouffran et Sertic (2).

     

     

     

     

    Crédit Photos : fifa.com, lepoint.fr, tfc.info, lequipe.fr, sport24, foot01, sofoot, Ouest-France, Girondins.com