Présentation d’Enock Kwateng par Jean-Marcel Boudard, journaliste spécialisé du FC Nantes

Kwateng

Pour avoir plus de renseignements sur Enock Kwateng, la nouvelle recrue girondine, nous avons interviewé Jean-Marcel Boudard, un spécialiste du FC Nantes. Ainsi, celui-ci nous a répondu dans des propos très complets sur les questions que nous lui avons posées. Interview.

 

Girondins4ever : Quelles sont vos appréciations générales sur Enock Kwateng ?

J-M Boudard : « C’est un mec attachant, qui ne se met pas beaucoup en avant. Un soldat qui prend des coups mais se relève toujours. Après, j’ai un vrai doute sur sa capacité à se mettre au niveau de la L1. Pour moi, il est bien dans une rotation.

A quel poste peut-il évoluer tout en restant performant ?

C’est un défenseur central de formation, mais il n’a jamais joué à ce poste en L1, même en réserve ces dernières saisons. Il est performant dans les duels, explosif sur les premiers mètres. Latéral, Vahid l’utilisait surtout pour ses qualités défensives, son impact physique. C’était sa première vraie saison à ce niveau. Il a quand même commis des fautes de placement, fait preuve de naïveté. Et offre un apport offensif limité. La question, c’est de savoir si il a atteint son niveau maximal ou s’il dispose d’une marge de progression. Pour moi, il a trop de lacunes à ce jour pour répondre aux attentes d’un latéral moderne. Je le verrais bien dans une défense à trois.

Quelles sont ses qualités, quels sont ses défauts ?

Un mental à toute épreuve car il a essuyé de nombreuses critiques cette saison. Mais le public nantais est souvent très exigeant avec les jeunes issus de son centre. Il a fait partie de la génération championne d’Europe avec les Bleus (U19, en 2016). Il est dur sur l’homme, à l’aise dans les un contre un. Il jaillit bien et offre des qualités d’interception. Il doit progresser dans sa lecture du jeu, son placement avec l’axe central et l’appréhension des centres opposés. Il doit aussi améliorer sa qualité de centre car son volume lui permet de jouer haut.

Enfin, quel est son caractère, son comportement dans l’approche du foot, la vie en groupe ?

On l’a réellement connu avec Vahid. Il était à l’écoute et a accepté une forte autorité. Il a un côté titi parisien, mais je trouve qu’il a gagné en maturité cette saison. C’est aussi sa vraie saison à ce niveau. Dans le vestiaire, il est respectueux de la hiérarchie et s’est montré discipliné. Quand ça a tangué, il n’a pas été un meneur pour remettre de l’ordre, mais il n’a pas profité non plus de la situation pour jouer sa carte perso ou entretenir une division. Pour Bordeaux, dans un marché où on manque de latéraux de métier, il a l’avantage d’être libre. Ce n’est pas un investissement risqué. L’expérience et un autre contexte peuvent aussi l’amener à prendre une autre dimension, même si j’ai des doutes sur sa capacité à s’imposer en L1″. 

Un grand merci à Jean-Marcel Boudard pour avoir pris le temps de nous répondre.