#Portrait. Maëlle Garbino, entre technique et joie de vivre

La section féminine des Girondins de Bordeaux continue son recrutement en vue de la saison prochaine. Après avoir enregistré l’arrivée de Viviane Asseyi en provenance de Marseille, l’équipe de Jérôme Dauba a vu la signature de Maëlle Garbino ce mercredi soir, pour 2 ans.

 

Maelle Garbino

AFP PHOTO / MIGUEL MEDINA / AFP PHOTO / MIGUEL MEDINA

 

La jeune joueuse de 21 ans, originaire de Vienne en Isère, a débuté le football à l’âge de 10 ans dans le petit village de Saint-Romain-en-Gal, avant d’intégrer rapidement l’Olympique Lyonnais, et d’y faire toute sa formation. Arrivée en équipe première, Maëlle se retrouve -malgré de prometteuses qualités- confrontée à l’effectif très riche du multiple champion de France de première division et décide, en juillet 2016, de s’engager en faveur de St-Étienne. La saison commence et la joueuse se fait les ligaments croisés en avril 2017 lors d’une rencontre contre… Lyon. Une poignée de sélections en équipes de France de jeunes et une descente plus tard, la joueuse quitte le club forézien et s’engage ce mercredi 13 juin aux Girondins de Bordeaux.

 

Appréciée pour ses qualités humaines, Maëlle Garbino se dit « heureuse et contente de pouvoir retrouver la D1 après une saison compliquée ». La joueuse, contactée par nos soins, préfère jouer milieu gauche, voire numéro 10. Cette-dernière compte bien « se donner à fond pour l’équipe, avoir du temps de jeu et apporter au groupe ».

 

Maelle Garbino

 

Ghoutia Karchouni, joueuse des Girondins et proche de Maëlle Garbino, se confie sur l’arrivée de son amie : « Je l’apprécie énormément, c’est une personne très bien et très rigolote, qui a la joie de vivre. Sur un plan « foot », c’est simple : c’est une joueuse très technique avec une facilité à éliminer ses adversaires. C’est quelqu’un qui met son talent au service du collectif, c’est très agréable de jouer avec elle ».

 

De son côté, Juliane Gathrat, numéro 11 bordelaise et également amie de la néo-bordelaise, la qualifie de « très bonne techniquement », avec une « bonne vision de jeu », « une très bonne personne pour la vie de groupe ».

 

Dernier compliment, qui vient de l’attaquante Nadjma Ali Nadjim, qui loue Maëlle Garbino pour son « aisance technique incroyable », elle qui lui fait penser à une « Messi du foot féminin ».

 

 

Bonne chance à Maëlle pour cette aventure sur les bords de la Garonne !