[Photos] La reprise des Girondins

Cheick Diabaté

Nous étions sur place pour la reprise de nos joueurs en ce vendredi 26 juin 2015. L’entrainement, annoncé terrain 8 pour 17h15, avait finalement lieu à 17 heures sur le terrain synthétique pour des tests physiques. Les joueurs présents, hors internationaux, ont donc fait des tours de terrains par groupes de trois ou quatre, avant que leurs performances ne soit analysée au terme de l’exercice.

Pas de Yoann Gourcuff donc, mais Pierrot Labat était bien présent et s’occupait de deux jeunes joueurs.

 

Les premiers à courir étaient Enzo Crivelli, Jérôme Prior et Vieira Jussiê. Rejoints par Gaëtan Laborde, Robin Maulun et Alexandre Brucato.

 

 

Ce fut ensuite au tour de Nicolas Pallois, Diego Contento et Maxime Poundjé, suivis par Emiliano Sala, Frédéric Guilbert, Théo Pellenard. Cheick Diabaté était du groupe suivant mais le géant malien oublia les outils adéquates pour les mesures physiques, et s’en rendit compte au bout d’un tour. Il revint au vestiaire et recommença après que tout le monde soit passé. Entretemps, Thomas Touré, Grégory Sertic, Cédric Carrasso, Cédric Yambéré et Clément Chantôme firent leurs tests personnels.

 

 

A noter la présence de Willy Sagnol en tenue de civil, mais c’est Sylvain Matrisciano et Patrick Guillou qui ont géré la séance, avec bien sur Eric Bédouet au chrono et Sandy Guichard en superviseur.

Après les tests physique, Frédéric Guilbert, s’étant fait opérer en fin de saison dernière, a fait un footing avec David Das Neves.

 

 

 

Vint ensuite le moment de toucher un peu le ballon. Quelques exercices de passes pour commencer après quelques jongles.

 

 

 

Enfin, pour dernier exercice, sous la houlette d’Éric Bédouet, un exercice de contrôle et de passes en ligne. Après avoir touché le ballon, les joueurs devaient toucher le préparateur physique bordelais, et certains s’en sont donnés à cœur joie en chahutant bien volontiers le préparateur de l’équipe de France.

 

 

 

 

Enfin, ce fut l’heure des étirements, en groupe, sous les yeux du staff.

 

 

 

 

En repartant, Frédéric Guilbert travaillait encore avec David Das Neves.