Pas d’adieu pour l’invincibilité