On ne l’a pas volée, celle là !

1950626_w2

Le résumé

L’amorce de ce résumé est simple : Nancy doit l’emporter pour espérer un peu plus se maintenir en Ligue 1. Bordeaux, de son côté, doit se rassurer avant d’affronter Troyes en demi-finale de la Coupe de France ; match qui conditionne sa saison. L’envie au premier abord est censée être plus nancéienne. A moins que ? Le public, en tout cas, ne s’est pas déplacé en masse… Il n’y avait pas une présentation du nouveau maillot, au fait ?

 

 

 

 

6ème minute, une mauvaise relance de Sané fait trouver Rolan en profondeur qui voit Poko bien placé : sa passe latérale le trouve, mais la frappe du milieu bordelais trouve aussi Grégorini. Nancy va répondre douze minutes plus tard des suites d’un ballon mal dégagé dans la surface bordelaise. Sané tente le retourné acrobatique mais Carrasso est attentif et se détend ! 20ème minute, une longue touche trouve Obraniak dos au but qui contrôle de la poitrine et arme une reprise à l’aveugle : c’est au dessus. A l’heure de jeu, un excellent centre de Tremoulinas arrive sur Rolan qui a coupé au premier poteau : sa tête n’est pas cadrée. Quelques secondes plus tard, c’est Mariano qui s’applique pour ce même Rolan esseulé au second poteau. L’attaquant bordelais contrôle et arme un ciseau : complètement manqué. Nancy ne réagit pas et semble désarmé. Résultat, Bordeaux va concrétiser… sur corner ! (42ème) Eh oui, sans la taille de ses « géants », Bordeaux va profiter de plusieurs cafouillages pour marquer. Cela commence par un corner tiré par Plasil sur la tête de Saivet qui dévie au second poteau pour Obraniak : le milieu polonais reprend de volée vers le but d’une frappe sèche ; Faubert talonne mais Grégorini s’interpose… C’était sans compter sur Poko, à l’affut pour pousser ce ballon qui franchit la ligne ! Premier but en L1 pour l’international gabonais ! Et Nancy ne pourra pas contester, cette fois-ci… Nancy essaye de remonter son bloc mais va de nouveau perdre un ballon dans l’axe (44ème). Obraniak le récupère dans sa partie de terrain, puis prend l’axe et attend le dernier moment, à l’entrée de la surface, pour servir Saivet sur sa gauche… le milieu gauche du soir reprend instantanément d’un plat du pied aussi puissant que précis et trompe Grégorini ! Buuuuuuut ! Bordeaux mène 2-0 ! Le score n’évoluera pas lors des dernières secondes et les Girondins reviennent avec cet avantage aux vestiaires.

 

 

 

 

Réaction d’Obraniak à la mi-temps : « Ça a eu du mal à se décanter. On n’a pas beaucoup de taille devant… Dans le dernier quart d’heure on a réussi à trouver les intervalles ; quand on trouve un joueur entre deux lignes, on peut faire mal. C’est une première mi-temps intéressante, il faut qu’on marque ce troisième but pour se mettre à l’abri. Gérer ? On ne sait pas gérer, notre équipe ne sait pas gérer, je peux vous l’assurer ! Il n’y a qu’en défendant en avançant qu’on arrivera à gérer l’adversaire ».

 

 

47ème minute, centre de Mariano contré par l’un de ses défenseurs, qui atterrit dans le petit filet de Grégorini. La réponse vient de Puygrenier deux minutes plus tard, qui est de peu trop court sur un coup franc : sa reprise passe au dessus. A l’heure de jeu, Rolan est parfaitement servi dans la profondeur et se retrouve face au portier nancéien. Il tente le piqué mais le manque complètement et le ballon retombe sur Gregorini, déjà au sol… Nancy se montre plus entreprenant mais Bordeaux semble avoir les cartes en main. C’était sans compter sur un coup du sort, ou plus précisément une faute de mains de Carrasso. La frappe de Karaboué, à la 65ème, est sèche mais le portier bordelais semble la capter facilement… Le ballon est dans les gants mais file finalement entre ses jambes et Nancy réduit le score ! La réaction bordelaise viendra de Poko qui tente, deux minutes plus tard, une frappe enroulée lucarne opposée, en dehors de la surface : Gregorini assure et dévie le ballon. Les bordelais ne reculent pas et c’est Mariano qui sonne la charge. 72ème, sa chevauchée « magique » contourne deux joueurs puis se termine par un petit ballon dans l’intervalle : Maurice-Belay reprend du gauche du bout du pied, directement sur Gregorini. Trois minutes plus tard, le latéral brésilien remet ça. Il bénéficie d’un contre qui lui procure une frappe sèche : détournée une fois encore par Grégorini ! Nancy ne rompt pas ! Résultat, l’ASNL ne perd pas espoir et sur un coup franc de Mangani, Sané est trouvé complètement seul au second poteau et crucifie Carrasso de la tête ! Nancy égalise !!! 2-2. On se rappelle alors les propos d’Obraniak et on regrette clairement toutes les occasions de but manquées ce soir, notamment par Rolan… Et, au moment où on ne s’y attend pas, notre sauveur va se faire acclamer par ce public qui l’a tant conspué… Sur un centre du pied droit de Tremoulinas, Diabaté part de loin… Sa course est bonne, son coup de tête décroisé est juste PARFAIT ! Une incroyable détente pour redonner l’avantage à son équipe ! 3-2 pour les Girondins de Bordeaux ! Bordeaux aura même l’occasion à la 91ème minute de mettre un quatrième but… Sur un superbe contrôle orienté, Maurice-Belay prend la profondeur et se laisse très facilement tomber dans la surface sur un très léger contact de Sané… Pénalty ! C’est Faubert qui se chargera de le tirer : sur la gauche du but, Gregorini se détend et détourne le ballon ! La frappe du droit dans la surface de Tremoulinas (91ème) et la frappe détournée de Diabaté (94ème) ne changeront rien au score de 3 buts à 2.

 

 

 

 

Bordeaux est capable de marquer. Trois buts ce soir, dont un de l’inévitable Checik Diabaté en fin de match, qui offre la victoire aux siens ! Obraniak avait prévenu à la mi-temps : il faut marquer ce troisième but. Car derrière, Bordeaux n’est pas à l’abri d’une erreur individuelle (Carrasso), ou d’une erreur d’inattention. Nancy, inexistant en première période, aura su profiter de ces erreurs bordelaises pour redonner du cœur à l’ouvrage, mais cela ne suffira pas. Troyes, de son côté, a été l’emporter à Ajaccio (0-1). Seront-ils plus concernés encore par le championnat grâce à cette victoire ? Rien n’est moins sur…

 

 

Bordeaux, en attendant, est 7ème… On y croit ! Allez Bordeaux !

 

 

 

 

 

Les joueurs

Cédric Carrasso réussit une première période parfaite en détournant la reprise acrobatique de Sané. Puis il remet son équipe dans le doute avec cette faute de mains très évitable, et relance ainsi Nancy. Sur le deuxième but, en revanche, il ne peut rien.

Mariano a réalisé une très grosse demi-heure, avant de connaitre quelques déchets. Puis, on le revit grâce à deux chevauchées fantastiques qui auraient pu lui amener une passe décisive ou un but. On remarque qu’il n’a de cesse d’essayer de chercher Rolan en profondeur. Ce soir, il y avait des géants face à lui… Benoit Tremoulinas a misé sur l’efficacité. Sollicité une fois en première période, il a tenu son rang. Offensivement, de bons ballons pour les attaquants, dont le dernier, du droit, pour Diabaté et une nouvelle passe décisive ! Au poste de défenseur central ce soir, Julien Faubert était souvent au duel avec Puygrenier sur les coups de pieds arrêtés. Une prestation correcte défensivement. Concerné par le premier but avec sa talonnade. Enfin, on regrette ce pénalty manqué qui aurait pu le réconcilier à ce niveau avec la Ligue 1. Marc Planus réalise deux sauvetages de la tête dans le premier quart d’heure. Une manière de bien commencer le match. Plutôt à son aise ce soir, il a tout de même laissé partir dans son dos certains nancéiens sur les coups de pieds arrêtés.

André Poko a commencé la rencontre avec une très grosse activité. Souvent plus haut qu’à l’accoutumée, il a aidé ses coéquipiers au niveau offensif et il est récompensé grâce à ce but de renard des surfaces, synonyme de premier but professionnel en club. Surmotivé par la suite, on l’a même vu tenter des frappes enroulées en dehors de la surface. Il n’y a que dans le domaine aérien qu’il pêche encore… Ludovic Obraniak était la touche technique au milieu de terrain ce soir. Milieu offensif droit, il est à l’origine du premier but sur sa reprise de volée, et offre un véritable caviar à Saivet sur le second but bordelais après avoir remonté tout le terrain, et fixé au maximum ses adversaires. Discret ce soir, on a surtout vu Jaroslav Plasil sur les coups de pieds arrêtés. Pas grand-chose à dire d’autre si ce n’est peut-être un ou deux mouvements collectifs de classe où il était concerné. Abdou Traoré a été le maitre ce soir, dans la discrétion. Milieu offensif plutôt axial, on ne l’a réellement vu que lorsqu’il écope d’un carton jaune : deux pieds décollés sur Moukandjo. Toujours dans le domaine de la discrétion, Henri Saivet a probablement la deuxième place jusqu’à… jusqu’à ce but de l’intérieur du pied parfaitement ajusté ! Énormément d’application pour réaliser ce geste aussi loin du but. Puis, plus rien en seconde période ; beaucoup de maladresse.

Qu’on ne nous dise pas qu’il s’agit, ce soir, du temps d’acclimatation/adaptation… Diego Rolan a eu énormément d’occasions de marquer, et dans de très bonnes dispositions. C’est la maladresse qui a pris le pas, dans des actions où un buteur doit « au moins » cadrer. Cela n’a pas été le cas ce soir. Dans le jeu sans ballon, cela reste correct. Mais face au but, ce soir, c’était consternant.

 

L’entrée de Nicolas Maurice-Belay a été intéressante : une frappe sur Gregorini, et un pénalty provoqué (bien que généreusement accordé). Cheick Diabaté est le héros du soir. Après avoir été souvent le Zéro du soir… De plus en plus d’assurance dans son jeu, et d’intelligence. Quand en plus il nous sort une tête venue des étoiles, et offre la victoire à notre équipe, on ne peut que l’acclamer !

 

 

 

 

 

 

La feuille de match

Samedi 11 Mai 2013 à 20heures

36ème journée de Ligue 1

Stade Jacques Chaban-Delmas

15271 spectateurs

Bordeaux 3 – 2 Nancy

Arbitre : M. Philippe Kalt

Buts : Poko (42ème), Saivet (44ème), Diabaté (85ème) – Karaboué (65ème), Sané (80ème)

Cartons jaunes : Traoré (50ème), Poko (78ème), Tremoulinas (92ème) – Mangani (43ème), Sané (90ème)

Bordeaux : Carrasso – Mariano, Faubert, Planus, Tremoulinas – Poko (Ben Khalfallah, 81ème), Obraniak (Maurice-Belay, 68ème), Plasil, Traoré, Saivet – Rolan (Diabaté, 68ème).

Nancy : Grégorini – Muratori, Lotiès, Puygrenier, Jebbour – Sané, Coulibaly (Bakar, 66ème), Mangani, Karaboué (Sami, 88ème), Moukandjo – Zitte (Alo’o Efoulou, 66ème).

 

 

 

 

 

 

Les notes Girondins4ever

Carrasso : 3

Mariano : 8

Tremoulinas : 8

Faubert : 5

Planus : 5

Poko : 9

Obraniak : 8

Plasil : 5

Traoré : 2

Saivet : 5

Rolan : 3

 

 

 

 

 

Les stats du match

Bordeaux – Nancy

Possession : 53% – 47%

Tirs : 24 – 10

Tris cadrés : 10 – 3

Passes réussies : 83% – 80%

Hors-jeux : 3 – 7

Corners : 7 – 4

Centres : 23 – 18

Fautes : 16 – 11

Cartons jaunes : 3 – 2

 

 

 

 

 

Les stats des bordelais

Le plus de ballons joués : Mariano (69), Tremoulinas, Plasil (66), Poko (53)

Le plus de ballons gagnés : Tremoulinas (15), Poko (13), Traoré (11), Mariano, Planus (10)

Le plus de ballons perdus : Rolan, Poko (19), Mariano, Tremoulinas (14)

Le moins de ballons perdus : Planus (5), Traoré (7), Faubert (9), Saivet (10)

Le meilleure pourcentage de passes réussies : Traoré (94%), Planus (89%), Saivet (86%), Tremoulinas (85%)

Tirs cadrés : Faubert (2/2), Tremoulinas, NMB (1/1), Saivet (2/4), Poko (2/3) – Rolan (0/5).

Hors-jeux : Plasil, Tremoulinas, Diabaté (1)

Centres : Tremoulinas (5), Mariano, Obraniak (4), Saivet, Maurice-Belay (3)

Fautes subies : Plasil, Mariano (2)

Fautes commises : Traoré (5), Poko (4), Tremoulinas (3)

 

 

 

 

 

Crédit Photos : L’Equipe, Eurosport, Goal, Est républicain, AFP (FIFA),UEFA