« Notre club est très attaché à ses racines »

 

 

Bonjour Nath’. Peux-tu te présenter aux supporters bordelais ?

Je m’appelle Nath, je suis née à Bastia et je suis supportrice du Sporting depuis l’âge de 10 ans. Lorsque je me suis rendue pour la première fois au stade, ça a été un déclic. Il y avait une ambiance qui transcende. J’ai 25 ans aujourd’hui et rien n’a changé. Je participe pour le plaisir, en tant que « chroniqueuse », à la web télé MINENFOOTU 100% Sporting, qui est diffusée sur internet, où vous pouvez retrouver l’actualité du club ; des anecdotes, des débriefing, des analyses et des débats, par des chroniqueurs-supporters !

 

Une femme, supportrice assidue de son équipe, cela existe vraiment ? Sans être macho ou sexiste, on a un peu plus l’habitude de voir des groupies d’habitude, plus axées sur la beauté du joueur, que sa qualité de coup de pied…

À Furiani, le taux de femmes est de 29%… Le Sporting est un phénomène de société qui touche toutes les classes… Ici, peu importe les joueurs ou les noms, les supporters viennent au stade pour s’unir derrière un emblème voire un monument historique ! Peu importe qui compose l’équipe chez nous, c’est le maillot bleu qui nous unit, quelque soit notre âge ou notre sexe.

 

Passons donc au terrain. Quelles sont les ambitions pour Bastia cette saison ? Ton club a mis les moyens pour bien figurer en Ligue 1, avec l’arrivée de nombreux grands noms…

Le Sporting a évidemment sa place en L1, et peut bien figurer en Coupe de France. L’objectif est d’installer le club de façon constante dans le top 10 !

 

La dernière en date – malgré la présence de Maoulida, Bruno, Raspentino, Ilan ou encore Yatabaré – est Djibril Cissé. Bordeaux est similaire sur ce point avec l’arrivée de Guillaume Hoarau. Qu’est ce que tu pense de son arrivée ?

Cissé est ultra motivé car il veut retrouver l’Equipe de France et surtout passer la barre des 100 buts en ligue 1. Il en est actuellement à 96… Il faut donc qu’il brille pour atteindre ses objectifs… Sa mentalité correspond bien au groupe et il a l’air de s’être parfaitement intégré ! Seul bémol, son physique, qui semble fragile…

 

Est-ce que, avec l’identité Corse que l’on sait très importante chez vous, la présence de joueurs du cru est essentielle ?

Notre club est très attaché à ses racines et il est un vecteur de développement pour la Corse… Dans cette optique, la présence de joueurs corses est essentielle. Cela permet d’offrir une identité au club mais également aux supporters de s’identifier ! On supporte nos couleurs, nos racines. D’ailleurs, les joueurs suivent des cours de corses, et apprennent l’histoire du club…  Donc oui, c’est essentiel !

 

 

 

 

Plus généralement, quelle sont les forces et les faiblesses de ton équipe ? L’équipe a-t-elle évoluée depuis le match aller disputé à Chaban Delmas ?

La faiblesse cette année est l’attaque, mais défensivement nous sommes plus costauds… Mais je ne vais pas tout dire, ça pourrait aider votre équipe (rires). L’équipe a en effet bien évolué depuis septembre dernier avec Khazri et Squillaci qui ont un bien meilleur niveau qu’en début de saison… !

 

Que représente pour toi un match face aux Girondins de Bordeaux et comment perçois-tu notre équipe ?

C’est un match comme un autre ! Bordeaux n’est plus une grande équipe du championnat, et ce match n’a pas de saveur particulière…

 

Bordeaux a joué contre le Paris-Saint Germain mardi soir. Penses-tu que cela est un avantage pour ton équipe ?

Surement oui, au niveau de la fraicheur physique…

 

Y a-t-il des joueurs bordelais que tu crains ? Des joueurs à surveiller en priorité, capables de faire la différence à tout moment ?

Pour moi l’atout numéro 1 de Bordeaux est Diabaté. Pour le reste, c’est une équipe solide, mais qui n’a pas le mental qui suit…

 

Dernière question, plus « traditionnelle ». Un pronostique pour la rencontre de samedi ? Un score, des buteurs… Si tu as bon, on t’invite à diner sur Bordeaux… Et peut-être même en « disco club ». Oui, on est des dingues…

Je pense qu’après l’agacement général, l’équipe s’est remise en question. On verra, j’en suis sûre, de l’envie et du jeu. Je pense aussi que Hantz alignera des joueurs qui en veulent. Et même si Cissé est absent, cela ne nous a pas gênés jusqu’à présent, et d’autant plus à domicile… Donc il faut renouer avec la victoire, en espérant ne pas porter le noir comme on dit ! Ne connaissant pas le groupe de samedi Mon prono sera 2 à 1 ou 3 à 1, avec des buts de Raspentino et Boudebouz.

 

Merci à Melle Nath’, bon match, et allez Bordeaux !