L’Europe de nouveau accessible

joiebutlorient1314eurosport

Le résumé

 

Ce soir, c’est un match capital pour la suite de la saison : il faut l’emporter impérativement. En cas de victoire, Bordeaux se rapprocherait des candidats aux places Européennes, surtout qu’un déplacement « jouable » se profile à l’horizon (Sochaux), alors qu’une défaite compromettrait la situation. Pas ou peu de changements comparé au match d’Evian. Pourtant incertains, Sané, Saivet et Sertic sont présents. D’ailleurs, Francis Gillot décide de reconduire quasiment le même onze à deux exceptions près : Orban remplace le jeune Théo Pellenard et Cheick Diabaté remplace Guillaume Hoarau. Ce n’est donc pas encore ce soir que nous verrons les deux géants débuter ensemble. Voici la composition bordelaise :

 

 

 

 

Première mi-temps

Bordeaux aura, comme contre Evian, des difficultés à rentrer dans le match. La première frappe sera l’œuvre de Guerreiro, qui, avec un ballon flottant; mettra à contribution Carrasso. Derrière, la reprise de volée de Monnet-Paquet sera manquée (2ème). Un échange de 4/5 passes entre Henrique et Sané prouvera que les Girondins ont vraiment du mal à ressortir de leur moitié de surface. C’est encore une fois Lorient qui se mettra en évidence. Après un joli mouvement à trois à l’entrée de la surface, Aboubakar enchaîne une volée ; elle sera sortie au prix d’une magnifique parade du portier Bordelais qui déviera le cuir sur sa barre transversale. Oufff, Bordeaux a eu chaud !!! (8ème). Nous avons vraiment des difficultés dans ce début de rencontre avec beaucoup de pertes de balles, un manque de rythme… Il faudra attendre la 10ème minute et une frappe lointaine de Saivet qui passe un bon mètre au-dessus. Une minute plus tard, Maurice-Belay excentré, crochète son vis-à-vis et enchaîne un frappe du droit que repoussera des poings le gardien Lorientais. Pourtant, les Merlus ne reculent pas, surtout à la perte du ballon, ils pressent haut. D’ailleurs, une longue conservation du cuir par les visiteurs fera réagir le public de Chaban Delmas. Bordeaux va alors s’en remettre aux coups de pieds arrêtés. Tout d’abord sur un corner de Sertic, le ballon est cafouillé et Saivet à l’affut : il contrôle en pivot et enchaîne la frappe. C’est assez largement à côté. A la 22ème, on prend les mêmes et on recommence ! Cette fois, c’est un coup franc tiré par Sertic. Le ballon est déposé sur la tête de Saivet, qui prolonge le ballon dans le but de Chaigneau ! Buuuuuuuuttttttt ! Bordeaux ouvre le score, un peu contre le cours du jeu. Sertic-Saivet duo gagnant, ce sont eux qui avaient donné la victoire contre Evian ! Malheureusement, un relâchement fera que Lorient reviendra dans la partie seulement quatre minutes plus tard. Après un duel de la tête, Nguemo remet le ballon dans la course de Diallo. Ce dernier résiste au retour du milieu Camerounais des Girondins ; Sertic sur le contact pousse le cuir dans les pieds de Sané, qui en dilettante dégage le cuir sur le bras de Diallo. Main complètement involontaire, et le joueur des Merlus profite de ce nouveau contre favorable pour battre Carrasso de près. 1 – 1, tout est à refaire ! Lorient profitera de ce but pour se remettre en scelle dans le match, et Lautoa sur un corner, prendra le dessus au premier poteau mais sa tête passera au dessus ! A la 36ème minute, contre attaque bordelaise. Lucas Orban remonte le cuir a toute vitesse et sert Maurice-Belay. Ce dernier temporise, remet parfaitement le ballon dans le dos de la défense Lorientaise et dans la course du latéral Argentin. Orban en bout de course, centre et trouve Diabaté au point de penalty, qui ajuste son plat du pied dans la lucarne de Chaigneau ! Buuuuututttt 2-1, Bordeaux reprend l’avantage ! Les Girondins font preuve de réalisme lors de cette première période. Deux corners consécutifs de Sertic, frappés au premier poteau, seront dangereux mais repoussés par Chaigneau et un défenseur. C’est la mi-temps à Chaban.

 

 

 

 

Bordeaux a eu vraiment des difficultés dans ce début de match, manquant de liant et faisant trop de fautes techniques. Le duo Sertic-Saivet, sera une nouvelle fois décisif sur coup franc. Lorient égalisera dans la foulée, mais les bordelais feront le plus dur en reprenant de nouveau l’avantage. Pour une fois et contrairement à ces derniers temps, les attaquants font preuve de réalisme. Il faudra cela dit proposer une autre prestation en deuxième mi-temps pour conserver ce score.

 

Francis Gillot a dû trouver les mots lors de la pause. Bordeaux ne réalise pas du tout la même entame, les joueurs sont beaucoup plus présents défensivement, dans les duels, en pressant plus haut sur le terrain. A la 51ème minute, comme en première mi-temps, Maurice-Belay suite à un centre de Faubert, crochète son adversaire et tente une nouvelle frappe du droit. Malheureusement pour le milieu offensif bordelais, c’est sans danger pour Chaigneau. Les Lorientais ont vraiment du mal à développer leur jeu, Christian Gourcuff tentera un coup offensif en lançant Aliadière. Mais rien ne changera ! C’est même Henrique, suite à une montée ravageuse, qui tentera sa chance de loin. Sa frappe déviée, terminera sa course en corner. Dans la foulée, premier changement côté bordelais, Hoarau remplace Diabaté (62ème). Les Girondins ne concèdent pas de terrain. Bon dans le pressing, Sertic récupère le ballon et profite de l’appel de Hoarau pour tenter une frappe enroulée. C’est largement au-dessus ! Lorient se montrera enfin dangereux à la 69ème minute, mais Sané réalisera une excellente intervention des les pieds d’Aboubakar. Les bordelais ne tarderont pas à réagir. Trois minutes plus tard, Orban sur son côté gauche, adresse un joli centre. Chaigneau, au duel avec Maurice-Belay, se manque ! Hoarau en retrait, contrôle et frappe dans le but vide ! Buuuuutttttttt ! Les bordelais prennent enfin un avantage qui nous permet de voir venir la fin du match un peu plus sereinement. Surtout que derrière ce but, nous gérons parfaitement la rencontre. Lorient a toujours autant de mal dans le jeu et abuse de longs ballons, ce qui n’était pas le cas lors du premier acte. Nous ne sommes malgré tout pas à l’abri d’une erreur… Centre Lorientais venant de la droite, Faubert pourtant esseulé, concède bêtement un corner. Les commentateurs insistent sur le fait que c’est souvent sur ces occasions que l’on concède des buts… Le corner est parfaitement tiré, Koné coupe la trajectoire et réduit le score ! 3-2, il reste alors six minutes dans le temps réglementaire. Juste après le but, Gillot décide de renforcer son milieu de terrain, en faisant rentrer Poko à la place de Saivet. Mais comme trop souvent dans ces moments, Bordeaux recule… Hoarau vient même prêter main forte à sa défense. Nous arriverons tout de même à souffler grâce à Maurice-Belay qui obtiendra une faute intelligente au poteau de corner, puis un corner dans la foulée. Nous aurons une dernière frayeur. Alors qu’il reste seulement quelques secondes à jouer, sur une contre attaque des Merlus, Aboubakar sert Aliadiere dans le dos de la défense. L’attaquant Lorientais sera signalé en position de hors-jeu : ouffffff ! L’arbitre siffle la fin de la rencontre !

 

Bordeaux s’est fait peur une nouvelle fois en fin de match, mais l’emporte assez logiquement au vue de la deuxième période. Une victoire très importante qui replace notre équipe à trois points du top 5 ! Après un début d’année catastrophique, ces deux victoires consécutives lancent, nous l’espérons, une belle série ! Surtout qu’il y a un déplacement à Sochaux avant la réception de Lyon !

 

Merci Bordeaux ! Allez Bordeaux !

 

 

 

 

Les joueurs

Cédric Carrasso était mis à contribution dès le début du match. Tout d’abord sur frappe flottante de Guerreiro, qu’il aura d’ailleurs du mal à sortir. Ensuite, il effectuera une magnifique parade sur une reprise de volée à bout portant d’Aboubakar. Le portier bordelais encaissera un but où il ne peut rien faire. Lors de la seconde période, il effectuera essentiellement de nombreux dégagements au pied, ressentant notamment une douleur à un moment donné. Plus de peur que de mal, puisqu’il tiendra sa place jusqu’à la fin.

 

Mariano effectue une partie solide ce soir. Il s’est un peu moins montré offensivement qu’à l’accoutumée, mais en revanche défensivement rien à redire. Il fut aussi un des principaux relanceurs de l’équipe, en donnant une multitude de ballons souvent très proprement. De l’autre côté, Lucas Orban aura vécu un début de match très compliqué. Pris par la vivacité de Monnet-Paquet (11ème), il s’est retrouvé à quelques reprises sur les fesses à cause de mauvais appuis. On pensait qu’il allait passer une soirée compliquée, surtout que Gillot enverra Poundjé et Pellenard à l’échauffement. Mais c’est à ce moment là qu’il est à l’origine d’une contre attaque ; il profitera du bon service de Maurice-Belay pour ajuster son centre en retrait pour Diabaté. Première passe décisive pour l’Argentin. Il sera même sur le 3ème but de Hoarau, étant là aussi à l’origine du centre. Défensivement infranchissable lors de la seconde mi-temps.

 

Une prestation en demi-teinte pour Lamine Sané. Son gros défaut : son manque de concentration. Et ce soir, il aura coûté un nouveau but en manquant totalement son dégagement. En revanche, il réalise une prestation beaucoup plus convaincante au retour des vestiaires. Il sera même décisif lors d’un tacle sur Aboubakar dans la surface à la 69ème. Son compère de l’axe, Carlos Henrique, a réalisé une prestation digne de ce qu’on lui connaît. Il fut solide dans les impacts, notamment dans un duel, là aussi avec Aboubakar, où il protège parfaitement son gardien. Il sera l’auteur également d’une montée où il tentera sa chance, malheureusement sans réussite. Nous avons eu peur à un moment pour les chevilles de Monnet-Paquet quand ce dernier a réalisé un petit pont sur le Brésilien. Mais finalement rien… Étrange.

 

Landry Nguemo enchaîne les prestations de qualité. C’est la plaque tournante du milieu bordelais. Il fut un des seuls à surnager au milieu en première période. Très propre dans ses interventions, autant que dans ses relances, il est cela dit moins monté qu’à son habitude. Gregory Sertic réalise, lui aussi, une bonne prestation dans l’ensemble. Tireur attitré des coups de pieds arrêtés, il est, comme contre Evian, passeur décisif ce soir. Ses corners, quasiment tous tirés au premier poteau, auront mis en difficulté la défense des Merlus. Dans le jeu, il a réalisé un pressing permanent en essayant de jouer vers l’avant dès qu’il le pouvait. A droite, Julien Faubert, aura été le bordelais le moins en vue ce soir. Offensivement, il n’a pas apporté grand chose, en revanche il a aidé au mieux Mariano défensivement. Nous ne pouvons pas lui enlever sa combativité, il mouille le maillot c’est certain. Enfin, Nicolas Maurice-Belay a réalisé une nouvelle fois une performance de haute volée. Certainement un des meilleurs bordelais ce soir. Virevoltant, percutant, il aura fait du mal grâce à ses accélérations. Il est à l’origine du deuxième but, en lançant parfaitement Orban en profondeur. Il est également présent sur le troisième, en gênant la sortie de Chaigneau.

 

Enfin, les deux attaquants de ce soir, Henri Saivet et Cheick Diabaté, auront vécu un match assez semblable. Peu en vue et peu en réussite dans le jeu, ils auront tout de même marqué un but chacun. C’est ce qu’on leur demande !

 

Guillaume Hoarau effectue une très bonne rentrée. De très bonnes déviations grâce à son jeu de tête, il sera placé au bon endroit et en profitera pour marquer son premier but avec Bordeaux. De bon augure pour la suite, surtout quand on voit sa réaction au micro après le match. Les trois attaquants bordelais auront marqué, ça fait plaisir ! Enfin, André Poko sera rentré pour cadenasser le milieu de terrain. Il se montrera trop généreux, notamment sur la dernière action du match où il laisse partir Aboubakar. Une action qui aurait pu coûter cher? D’ailleurs Gillot n’a pas manqué de le lui dire.

 

 

 

 

La feuille de match

Mardi 25 Février 2014 à 18 heures 30

24ème journée de Ligue 1 2013-2014

Stade Jacques Chaban-Delmas, Bordeaux

12799 spectateurs

Arbitre : M. Laurent Duhamel

Bordeaux 2 – 1 Lorient

Buts : Saivet (22ème), Diabaté (36ème), Hoarau (72ème) – Diallo (26ème), Kone (84ème)

Cartons jaunes : Néant

Cartons rouges : Néant

Bordeaux : Carrasso © – Mariano, Henrique, Sané, Orban – Nguemo, Sertic – Maurice-Belay, Faubert, Saivet (Poko, 84ème) – Diabaté (Hoarau, 63ème)

Lorient : Chaigneau – Kone, Ecuele-Manga ©, Guerreiro, Baca – Lautoa (Abdullah, 74ème), Barthelme (Sunu, 71ème) – Diallo, Doukoure (Aliadiere, 58ème), Monnet-Paquet – Aboubakar.

 

 

 

 

Les notes Girondins4ever

Carrasso : 6

Mariano : 7

Henrique : 7

Sané : 6

Orban : 8

Sertic : 7

Nguemo : 7

Maurice-Belay : 8

Faubert : 5

Saivet : 6

Diabaté : 6

 

 

 

 

Les stats d’après match

Bordeaux – Lorient

Possession : 50%-50%

Tirs : 11-9

Tirs cadrés : 6-4

Passes réussies : 79%-77%

Hors-jeux : 3-2

Corners : 7-5

Centres : 25-23

Fautes : 9-12

Cartons jaunes : 0-0

Cartons rouges : 0-0

 

 

Crédit Photos : UEFA, Libération, AFP, L’Equipe, Yahoo, Eurosport