Les autres déclarations de Jean-Louis Triaud

Jean-Louis Triaud profil Icon Sport

Photo Icon Sport

En plus de toutes les déclarations que nous vous avons retranscrites ICI sur l’entraineur et Zinedine Zidane, Jean-Louis Triaud a bien sur évoqué de nombreux sujets, en plus des éventuels investisseurs qui viendraient renforcer M6 avec le futur entraineur (ICI). A commencer par Ulrich Ramé qui intègre officiellement les Girondins de Bordeaux (ICI). Mais aussi la possibilité de revoir René Lobello et Alain Bénédet la saison prochaine (ICI), la proposition de contrat d’un an pour Thomas Touré (ICI), l’avenir de Guillaume Hoarau et Nicolas Maurice-Belay (ICI).

 

Le Président bordelais sait qu’il y a un risque de désillusion auprès des supporters si Zinedine Zidane ne vient pas entrainer Bordeaux la saison prochaine. « Le risque de désillusion existe oui, mais vous (médias) ne nous rendez pas service en en parlant tout le temps. Les supporters peuvent avoir un affectif qui peut se justifier, mais les supporters aiment aussi la performance et le résultat ».

 

La jeunesse et la formation : « Bordeaux n’a rien à envier à personne sur sa formation »

 

Ce fut l’un des grands axes du Président bordelais lors de cette conférence, avec le premier exemple de Thomas Touré et Younes Kaabouni. « Si un entraineur, la saison prochaine, nous permet d’exploiter notre potentiel, notamment nos jeunes qui ne demandent qu’à s’exprimer… On a vu Younes Kaabouni à Monaco, même si ce match était sans enjeu, il a fait une bonne prestation. Le petit Touré a montré son tempérament et son culot. Il y a un vrai potentiel ».

 

Quoi qu’il en soit, le prochain entraineur aura, en plus des infrastructures, un beau challenge à relever avec la possibilité d’amener du jeu et du spectacle… En ligne de mire, le Nouveau Stade, bien sur  « Le sport professionnel c’est avant tout une compétition, un résultat. Si on n’est pas très spectaculaire mais qu’on finit dans les trois premiers la saison prochaine, je signe tout de suite. Maintenant, s’il y a le résultat, et la manière… C’est l’objectif visé, du jeu et du spectacle. Le nouveau stade en lui-même est très attrayant, il mérite de s’abonner rien que pour son esthétique. Mais si en plus on peut y ajouter une bonne équipe, on le fera. On est très favorable aux jeunes issus du centre de formation, et je rappelle que notre effectif est, à peu près, à 50% issu de notre centre de formation. Il y a des garçons issus de la Gambardella qui sont susceptibles de nous rejoindre. A mon avis ils sont mûrs pour nous rejoindre et pour certains, jouer un rôle la saison prochaine. Il ne faut pas hésiter à les utiliser pour faire progresser ces jeunes et les intégrer. Et si l’entraineur a un œil sur la formation et les jeunes, et a envie de promouvoir ces jeunes pouces, il sera soutenu par le club ».

 

Les médias, avec la performance de Younes Kaabouni à Monaco, ont « chargé » par l’intermédiaire de tweets, ou de questions lors de cette conférence, Francis Gillot et le fait qu’il n’avait pas utilisé souvent de jeunes lors de son passage. Jean-Louis Triaud leur a répondu « Il n’y a rien qui a coincé avec Francis Gillot. Mais après il faut aussi prendre conscience qu’un entraineur est directement orienté vers la performance. Quand on a des points d’avance, on peut avoir en tête d’intégrer des jeunes pour les faire progresser, mais aussi pour le futur. Mais quand on a des matches avec une importance particulière, l’intégration des jeunes est difficile ».

 

Les retours de prêts

 

Hadi Sacko, Gaëtan Laborde, Emiliano Sala, Rodrigo Castro, Vujadin Savic, et Jaroslav Plasil. Tous ces joueurs ont été prêtés et ont connu des fortunes diverses. Il seront là à la reprise, et le prochain entraineur décidera de leur avenir.

« Ce sont des garçons, pour la plupart des attaquants, qui ont plutôt été performants. L’idée est très simple, ils reviennent, et le prochain entraineur les aura à disposition lors de la préparation. Il jugera s’il souhaite les conserver tous, aucun, ou partie d’entre eux. Mais on les accompagnera car ils ont progressé. Et s’ils ne poursuivent pas avec nous, on fera en sorte de les prêter pour qu’ils continuent à murir. Quant à Plasil, oui bien sûr qu’il rentre, il est sous contrat ».

 

Les transferts et la cellule de recrutement

 

Le Président a commencé par prévenir qu’en période de Coupe du Monde, tout était un peu chamboulé au niveau des transferts. « Le marché des transferts est un peu décalé lorsque l’on est en période compétition internationale. Les joueurs attendent de voir comment la compétition se déroule pour eux, pour avoir plus ou moins d’exigences ». Pour autant, et même si l’entraineur n’est pas encore connu, il n’a pas éludé le sujet. Avec notamment l’exemple de très bons joueurs français qui envisageraient de quitter la France pur l’étranger. Est-ce que Bordeaux a la possibilité de les retenir ?  « L’étranger est un inconvénient majeur. Ils n’ont pas les mêmes charges, les mêmes charges sociales, la taxe à 75%, pas la même pression fiscale. Si un jeune français veut partir à l’étranger et privilégier les revenus, par rapport à un intérêt sportif, on ne pourra pas suivre ». Quoi qu’il en soit, il faudra régler le problème des Girondins de Bordeaux concernant le poste de défenseur central comme nous vous l’avons évoqué plus tôt dans l’après-midi (ICI).

 

L’occasion aussi de rappeler que Bordeaux possède une cellule de recrutement, qui travaille quoi qu’il arrive avec l’entraineur en place. « A Bordeaux, la cellule de détection est devenue cellule de recrutement. C’est une partie stable du club, qui s’investit durablement ». La stratégie concernant le recrutement. « La cellule a une voix importante. Bordeaux est un club courtois, transparent, respectueux. On essaye de travailler en commun. Cette cellule a un contact privilégié avec l’entraineur. Et s’il y a des noms en commun, ou une adhésion des uns et des autres sur un joueur, c’est aussi une bonne formule ».

 

 

On a choisi de terminer par une note positive sur les supporters des Girondins de Bordeaux. « A Bordeaux, on a la chance d’avoir un public de connaisseurs, respectueux et qui ne déborde pas. Pour quelqu’un qui arrive, c’est plaisant, et il est facile de s’émanciper dans ce genre de climat ». Espérons que ce soit un certain Zinedine…

 

 

Retranscription Girondins4ever