L’entrainement du 28 avril 2015

    Vieira Jussiê et Thomas Touré


    C’est sous un beau soleil et après avoir posé avec les jeunes de Cap Girondins, que nos joueurs ont commencé l’entrainement du jour sur le terrain principal et non le synthétique. L’on commence par quelques tours de terrain pour s’échauffer, pendant que le staff technique – sans Willy Sagnol – observe. Julien Faubert, strappé au niveau de la cheville droite, enlèvera finalement son strap pour effectuer la séance sans difficulté.

     

     

     

    Pendant ce temps, deux joueurs sont à part ; il s’agit de Thomas Touré et Vieira Jussiê. Ils vont effectuer un travail spécifique. Nicolas Maurice-Belay, lui, est en tenue mais ne participera à l’entrainement, uniquement aux trois tours de terrain (certainement ne voulant pas prendre de risque aujourd’hui).

     

     

     

     

    Les deux préparateurs physiques que sont Eric Bédouet et Sandy Guichard ont ensuite préparé un atelier d’appuis et d’étirements. Quelques petites accélérations d’abord, avec un franchissement frontal et latéral d’obstacles tranquillement, sans forcer (Au niveau des gardiens, ce ne sera pas Franck Mantaux aujourd’hui mais Franck Chamin, l’entraineur des gardiens du centre de formation).

     

     

     

     

    L’échauffement se terminera par quelques passes en mouvement, par groupes de trois.

     

     

     

     

    Et on accélère. Deux équipes prennent place pour une opposition sur grand terrain. D’abord, l’équipe qui a le ballon construit pour aller jusqu’au but adverse. L’équipe qui défend ne fait que suivre sans intervenir. Au fil des minutes, l’opposition prend tout son sens puisque les équipes peuvent défendre lors des cinquante derniers mètres, pour terminer par une réelle opposition où chaque ballon se joue. A noter encore la présence de plusieurs jeunes. A commencer par le gardien Gabriel Barrière, alternant avec Cédric Carrasso. Suivent Frédéric Guilbert et Robin Maulun. Ces deux derniers n’ont d’ailleurs pas démérité et démontrent leur bonne forme. Ils n’ont absolument pas fait tâche lors de cette séance, le milieu de terrain faisant même très, très bonne figure.

    Si Isaac Kiese Thelin ne s’est pas forcément montré adroit devant le but – patience, c’était sa première séance collective depuis sa blessure- il est également tombé sur un très bon Cédric Carrasso. Avec le retour de Théo Pellenard, Maxime Poundjé joue majoritairement milieu gauche. Au milieu de terrain, Younes Kaabouni semblait encore un peu souffrir de sa dernière blessure, mais il alterna avec Abdou Traoré pour un retour progressif.

     

     

     

     

    Lors de la dernière partie de la séance, l’entrainement été séparé en deux groupes. Même exercice pour les deux, si ce n’est que dans l’un des cages grandeur nature abritaient un gardien, tandis que dans l’autre des touts petits buts restaient vides (Isaac Kiese Thelin se montra cette fois-ci à son aise). Sur terrain réduit donc, une nouvelle opposition cinq contre cinq. Lors de la première opposition, Jérôme Prior fut impérial, enlevant de très bons ballons prenant le chemin des filets. “C’est impossible, on ne marquera pas” s’écria Clément Chantôme, et il avait vu juste… Par contre, lors de la deuxième opposition, le troisième gardien des Girondins de Bordeaux subit les foudres de ses coéquipiers, le canardant comme un lapin.

    Mais avant que tout le monde se mette en place, Diego Rolan et Wahbi Khazri essayèrent quelques frappes et pénaltys. L’International tunisien s’essaya même au poste de gardien avant de vite comprendre que “ce n’était pas pour lui”.

     

     

     

     

     

    Et donc l’opposition en photos ci-dessous. A noter une très lourde frappe de Diego Contento en pleine lucarne, une belle reprise croisée du gauche de Théo Pellenard dans le petit filet de Jérôme Prior, un joli lob de Jaroslav Plasil sur Gab’ Barrière, et beaucoup d’autres beaux gestes lors des deux confrontations. La consigne demandée était, dès qu’ils en avaient la possibilité, de frapper au but.

     

     

     

     

    Tout ce beau monde terminera pas une longue série d’étirements avant de rentrer au vestiaire et d’affronter le public jeune et nombreux venu aujourd’hui, vacances de rigueur.