L’eau ? … minet râle !…

1344679100

 

Soyons clairs et restons lucides : rien ne semble s’arranger… après cette mini trêve internationale, il est acquis que le discours a quelque peu changé de ton au Haillan, depuis cette désillusion stéphanoise.

Alors la rencontre contre cette équipe savoyarde doit être celle du rachat !… un énième match dont on dit qu’il n’y a pas photo sur le talent qui compose les deux formations ..oui mais !

C’est encore une histoire de « verre » me direz-vous… mais le Bordeaux n’est plus ce qu’il était, n’en déplaise à notre spécialiste maison. Nous sommes bien à la diète depuis déjà deux ans. Faute de St Pierre nous sommes même incapable d’entonner le chant Gloria, tellement notre gorge est sèche…

Aussi , profitons du hasard du calendrier, pour prendre enfin un bol d’air et surtout d’eau venant des Alpes, recevons avec les honneurs cette bien belle équipe d’Evian-TG, qui a pris de la bouteille (grâce à une accession rapide), chère à Zidane et Lizarazu, eux, n’ont pas eu peur d’investir dans une région où il fait toujours bon d’aller se ressourcer…

Le millésime 2011 d’Evian pourra t-il ressembler à celui de l’an dernier qui a été d’une excellente qualité ?

Ce sera en tout cas, l’occasion pour l’équipe Bordelaise de s’étalonner pour la première fois de la saison à un… promu !! afin de goûter à petites gorgées, donc avec modération, cette eau recommandée notamment pour des troubles neurologiques aigües !

Les joueurs de Francis Gillot ont mis à profil ces quelques jours sans compétition pour se remettre dans le vrai, dans une situation de reconquête vis-à-vis de tout un staff, d’un public désabusé, de tout un monde qui a été fortement ébranlé par cette sombre prestation… ce qui a eu pour effet de semer une nouvelle fois l’incertitude, mêlée de doute, sur leurs réelles possibilités.

Le retour au bercail de tous les internationaux, va certainement contraindre l’entraîneur bordelais ; à remettre à niveau l’ensemble (en fait en deux jours) afin de sortir une équipe qui devra obligatoirement tenir compte de tous les enseignements liés à cette semaine pas comme les autres en s’investissant dans un nouvel élan…

Les supporters qui ont assisté depuis une huitaine aux séances de Francis Gillot et son staff, ont pu s’apercevoir le bien fondé du discours plutôt musclé au lendemain d’un élimination plus que regrettable… le ton a donc été donné dans la parole mais également dans le geste…

Mettre en application était donc une priorité , les joueurs ne possèdent plus grand choix… ils doivent désormais prouver, que les critiques, tout en étant justifiées, devront être remplacés lors des prochains matches, par des jugements beaucoup plus nuancées en rapport avec leur qualités !

 

 

Lobello donne le ton…

 


C’est le travail, toujours le travail qui sera désormais de mise, il faudra se bouger, rentrer dans le lard, se faire violence, c’est une des dernières occasion de faire étalage de leur envie pour certains titulaires… car derrière quelques jeunes commencent à se montrer, ce qui n’est certainement pas pour déplaire à Francis Gillot, qui aura forcément de la suite dans les idées si un nouvel échec devait se produire.

On a compté effectivement jusqu’à huit joueurs venant de l’équipe réserve de Patrick Battiston afin de faire le nombre c’est sûr, mais également afin de vérifier leurs qualités. Le Jeune Castro (dit Lulli) ayant fait l’unanimité des spectateurs derrière la rambarde. Ou encore Sala qui affiche désormais une état d’esprit combatif et efficace.

 

 

 

Les Guignol’os

 

 

 

« Et voici les Guignol os

Plein d’anecdotes et de ragots

Qui vont vous faire vivre en chantant

Les bonnes nouvelles du Haillan »

 

 

 

Un autre groupe de Guignol’os… dont les jumeaux

 

 

Jussiê : je suis toujours à fond !

 

 

 

Notre Brésilien vient de rectifier ses propos exprimés dans le journal 20 minutes !….

Rappelez-vous, il avait déclaré qu’il ne se sentait pas concerné. Il dit que c’est une mauvaise interprétation, et qu’au contraire il se donne toujours à fond !

« J’ai simplement voulu dire qu’après le match, lorsque le coach avait affirmé que certains ne faisaient pas ce qu’il fallait, moi personnellement, j’avais le sentiment d’avoir fait mon travail ! » (Sud-Ouest du mardi 6 septembre)

La différence est énorme, entre « ne pas se sentir concerné » et « le sentiment d’avoir fait son travail » effectivement le mot travail est l’élément clé du débat !

 

 

« ben… c’est sûr, un mec qui ne fout rien, qui ne se sent pas concerné, est beaucoup plus condamnable que celui qui travaille en le faisant mal ! elle est infime la différence mais elle existe » nous explique notre spécialiste de Presse Jojo

« Il doit pas percevoir beaucoup de primes quand même, car s’il travaille sans être concerné, c’est le contraire de se savoir concerné sans travailler plus ! donc il gagne moins ! » nous dit comme un éclair notre ami Guitou

Sur ce le Breton intervient :

« Hé les p’tits gars, moi ce que je retiens surtout, c’est le terme à « fond » ! de plus, Jussiê ajoute, qu’en travaillant, il ne pense pas à son confort ! Heureusement car, si il y pensait, il faudrait lui installer un canapé au milieu du terrain ! la signification de fond, c’est profond, pour aller au fond des choses on pourrait même dire qu’il va à fond de train sur le terrain. Cela va à contre sens avec ce qu’il nous montre… à fond de cale serait plus adapté… il ne peut pas aller plus profond ! il ajoute même : toujours… ce n’est pas souvent… qu’un joueur prononce ce mot » merci Derien c’est très clair !

« Chez les politiques, un élu dit souvent qu’il est au dessus des partis, le Brésilien lui, déclare à aucun moment et jamais de la vie, qu’ il se serait placé au dessus de ses partenaires… au rugby cela est le contraire et s’explique, sur une touche (l’ascenseur) par exemple, un joueur peut être au dessus… ses parties également d’ailleurs ! …mais au football non ! donc Jussiê a raison » rétorque Bebert dit le boucher qui s’y connait dans ses parti…..tions !

 

 

Une autre… partie des Guignol’os

 


Pour conclure sur cet entretien dans Sud-Ouest, le Brésilien dit de ne pas faire exprès quand on lui reproche qu’il ne pèse pas assez sur le jeu :

« Il ne fait pas exprès de travailler ! .il dit avoir été dans son match… mais alors, sa prestation contre St Etienne peut se comprendre, il a peut-être été sans le vouloir dans le match de quelqu’un d’autre !…….au fond ce n’était pas lui ! » résume Lulu dit Piedejoute

Pauvre Jussiê, il aura été encerclé par de nombreux journalistes ces jours-ci, il a fini par avouer (pas idiot) qu’il était en fait…… « concerné » !

 

 

 

Avec un Pouls. sain ?

 

Revenons donc à la préparation de ce match contre Evian Thenon Gaillard, prenons le pouls de cette équipe :

Bernard Casoni a donc décidé d’intégrer dans son groupe le danois Christian Poulsen, fraîchement arrivé de l’Hiver pool. Qui rejoint ainsi ses compatriotes Andersen et Wass.

La méfiance sera de mise avec cette équipe Savoyarde à connotation norvégienne composée également de joueurs dits « revanchards ».

« Attention à Govou qui a manqué sa saison en Grèce (comme beaucoup), lui qui est parti de Lyon plein d’espoir il voulait de nouveau le haut…..en vain. mais la transformation n’a pas eu lieu, il revient donc à la source rempli d’ivresse d’un débutant. mais attention au bord d’eau surtout devant le miroir qui peut refléter sur sa performance » nous précise Jean-Mimi

Qui ajoute et prévient :

« C’est jeune devant avec les Sagbo, Khelifa, Berigaud encadré par le vieux briscard Leroy. attention à lui. de plus Casoni va certainement nous concocté un plan de jeu qui risque nous contrarier avec un Fabrice Ehret, un peu perdu au début trainant son âme en peine. normal il n’a pas mal voyagé depuis son départ de Strasbourg (Cologne, Anderlecht)… ils viennent de subir une défaite chez eux. donc pas facile, pas facile ! »

 

 

 

La rébellion ?

 

 

 

Mauvais présage ? en tout cas toujours Bellion à l’arrêt. il va cependant reprendre avec la réserve ce dimanche à Galin contre Rodez… D’ailleurs venez nombreux dimanche à 15h, les fidèles le savent, les jeunes cassent trop peut-être, mais on va le découvrir, on se régale à l’avance !

 

 

 

Chevalier

 

 

Sala prêt au combat ?

 


Par contre, le groupe Pro qui vient d’être constitué par Francis Gillot, joue gros, très gros ! en effet comme écrit au tout début, l’entraîneur Bordelais ne fera plus de cadeau…

« Normal, ils devront se battre jusqu’à la dernière minute… plus de faveur ou de complaisance, l’objectif une première victoire à Chaban avec ou sans la manière (ce serait mieux) ! après il faudra disséquer le film du match mais les trois points seront la priorité » espère Jean-Pierre

 

 

 

Le groupe : Carrasso, Keita – L.Sané, Henrique, Ciani, Marange, Chalmé – Krychowiak, Plasil, Nguemo, Saivet, Sertic, Ben Khalfallah, Traoré – Jussiê, Gouffran, Diabaté, Modeste.

 

 

Minet est prêt a arroser çà, même avec de l’eau déviant sur ses habitudes, sans râler…

 

 

Une pensée pour Domi qui va assister à la première victoire de son équipe à domicile devant sa télé !

 

 

 

Francis dit Napeso