L’avant match. Jamais Troyes sans quatre ?