L’avant match de Francis. Objectif de Troyes : en faire… quatre !

160429074426324888

Quatre équipes n’ont gagné que trois matches durant tout un Championnat à 20 clubs. Il s’agit de Reims en 1978-79, Lens en 1988-89, Nîmes en 1992-93 et Arles-Avignon en 2010-11. Ces formations ont terminé à la dernière place ces années-là. Troyes a déjà égalé ces équipes, va t-il faire mieux dès ce samedi soir en battant Bordeaux ?

 

Trois victoires à ce jour pour le club champenois, dont une seule à domicile lors du derby de la 34ème journée contre le Stade de Reims égalant ainsi ce triste record… aussi Troyes déjà condamné à la Ligue 2, voudra donc faire quatre et éviter ainsi le bonnet d’âne des statistiques qui lui était malheureusement promis depuis le début de la saison…

 

Bradja, entraîneur de Troyes

 

Troyes en évitant le zéro (victoire) à domicile a donc savouré comme il se doit ce premier succès… surtout dans ce contexte de derby contre une équipe rémoise désireuse de faire un résultat et loin encore d’être sauvée… L’entraîneur Bradja se réjouissait du comportement de ses joueurs, qui semblent libérés, toujours en mouvement et surtout inspirés réalisant ainsi un match séduisant et complet… « Avec le recul, c’est juste une bouffée d’oxygène… j’aimerais que nous terminions la saison avec autant d’orgueil » déclarait-il après la rencontre…

 

Le week-end dernier l’équipe du président Masoni est donc allé à Montpellier pour produire de nouveau du jeu et préparer la saison prochaine avec des jeunes formés au club… lesquels y sont parvenus malgré une lourde défaite qui, aux dires des observateurs, semblait bien sévère…

 

 

Car c’est face à une équipe sans complexe et donc joueuse, que les hommes de Ramé devront obligatoirement élever leur niveau s’ils veulent que le résultat de la rencontre tourne en leur faveur… il serait indécent de croire que cette équipe champenoise sera une proie facile, une erreur de jugement serait néfaste sur l’envie et le moral des jeunes girondins pour finir honorablement la saison… De l’orgueil il en faudra, afin de respecter cette équipe troyenne qui voudra sortir de l’élite la tête haute…

 

De nombreuses équipes sont venues prendre les 3 points de la victoire au stade de l’Aube (9) Angers, Caen, Guingamp, Lorient, Lyon, Nantes, PSG, Rennes, Saint-Étienne,Toulouse… pour le point du match nul (6) Ajaccio, Bastia, Lille, Monaco, Montpellier, Nice… seul Reims est reparti battu !

 

 

Pendant ce temps là, nos Girondins étaient au repos forcé… pas de match car le PSG (son adversaire de la 35ème journée) était au Stade de France pour finalement remporter la Coupe de la Ligue contre le LOSC ! Il faut dire que chaque année cette finale est sujet à la critique de la part des clubs qui jugent le calendrier inadapté pour l’événement que constitue la finale, toujours programmée pendant que le championnat n’est pas encore terminé…

 

Ce genre de situation devient même agaçant surtout, quand le champion est connu depuis maintenant plusieurs semaines… c’est un fait, le PSG est le club qui dispute le plus de matches dans une saison 59 à ce jour (la rançon de la gloire) mais faut-il pour autant l’avantager en reportant son match contre Bordeaux 15 jours après (le club parisien libéré de la ligue des champions depuis une quinzaine), alors que le finaliste Lille en l’occurrence, a dû disputer le sien contre Angers 3 jours après ?….deux poids deux mesures ?

 

Ce report au 11 mai avait pour but de reposer les organismes paraît-il… l’entraîneur parisien avait même décidé de donner 3 jours de détente à ses joueurs et reprendre le chemin des terrains d’entraînement mercredi matin frais comme des « Gardons » …enfin, espérait-il…

 

Mais une escapade dite opération « Las Vegas » est venue alimenter une polémique (une de plus) dans notre actualité footballistique… nulle intention de faire du voyeurisme de cette histoire, mais il est quand même dérangeant d’assister à ce genre de comportement de la part de sportifs de haut niveau trouvant moyen de décompresser et se distraire en effectuant 20heures d’avion en 48 heures, pendant que leurs adversaires du Stade France (Lille) disputaient eux, leur match de retard contre Angers…

 

Une « virée » sans alcool aux dires de certaines épouses ou compagnes de joueurs concernés (qui elles, avaient choisi l’Espagne, un prêté pour un rendu…) prétendant même qu’il n’y a pas à en faire une affaire d’état (mais où se trouve le mal de passer trois jours entre amis?) disent-elles… au fait c’est vrai, « tout ceci ne nous regarde pas » comme disaient les inconnus… même Laurent Blanc est de cet avis !

 

Cette rencontre contre le PSG est donc pour plus tard ,avant il faudra donc battre cette équipe Troyenne afin d’améliorer le classement… car le seul objectif désormais sera de terminer ce championnat le plus haut possible afin de faire gagner un peu d’argent pour un club qui présente encore un déficit conséquent en fin du présent d’exercice …terminer dans le top 10 serait déjà une bonne chose, plutôt même inespérée !…

 

026

Adam Ounas dans le groupe

 

Bordeaux possède encore quelques atouts pour parvenir et remplir cet objectif… pourquoi ne pas y croire, puisque après ce déplacement nous recevrons deux fois de suite au Matmut (Lorient et Paris) avant de se rendre au Stade Malherbe de Caen pour la 38ème journée, clôturant ainsi une saison décevante à tous les niveaux…

 

Quinze jours sans rencontre officielle aura été l’occasion de se refaire une santé, tant physique que mentale… l’effectif a bien travaillé avec des mises en place tactiques concoctées par Ulrich Ramé et son staff… les blessés reviennent peu à peu et l’entraîneur bordelais dispose désormais de multiples solutions… les deux séances à huis clos de cette semaine vont dans ce sens…

 

023

Vada et Malcom devraient débuter

 

Lors de la séance de mercredi matin l’équipe mise en place par Ramé avait enfin fière allure avec Prior-Debuchy-Guilbert-Pallois-Contento-Plasil-Vada-Jussiê-Ounas- Rolàn-Malcom… ce qui voudrait dire que l’équipe alignée contre Troyes y ressemblera beaucoup… on pourrait y voir là, l’espoir de voir du beau jeu tant attendu par les supporters bordelais  !

 

Ramé ne pourra pas compter encore sur Grégory Sertic laissé au repos par précaution, ni sur Lamine Sané souffrant à nouveau du genou et Mauro Arambarri blessé aux adducteurs…

 

Diego Contento ne sera pas non plus du voyage pour raisons personnelles, c’est Maxime Poundjé qui devrait être titularisé au poste d’arrière gauche…

 

 

 

Le groupe retenu par Ulrich Ramé :

 

Bernardoni, Prior – Debuchy, Guilbert, Pablo, Pallois, Poundjé, Yambéré – Chantôme, Plasil, Poko, Vada – Crivelli, Diabaté, Jussiê, Malcom, Ounas, Rolan, Touré.

 

 

Maxime Poundjé devrait être titulaire

 

 

Le groupe de l’ESTAC :

 

Dreyer, Grandel – Confais, Mavinga, Rincon, Saunier, Traoré – Azamoum, Ben Saada, Camus, Court, Darbion, Karaboué, Nivet, Pi – Bienvenu, Hümmet, Jean.

 

 

Matthieu Saunier formé aux Girondins …

 

Bon match à toutes et à tous

Allez Bordeaux, Allez !

 

Francis dit Napeso