L’avant match. Dans la furie de Furiani, les Bastiais nous attendent