L’avant Bordeaux – PSG en chiffres

2010-04-10_233104

En regardant le calendrier au début de la saison, il y a toujours des matchs que je surligne. Et j’avoue qu’au début de la saison, je pensais que ce match serait décisif pour la lutte à l’accession aux places européennes. Je ne m’étais pas trompé puisque le PSG peut encore rêver de Ligue des Champions et de sa célèbre petite musique d’avant match. En revanche, ce que je n’avais pas prévu, en doux rêveur que je suis, c’est qu’à ce moment de la saison les bordelais parleraient en conférence de presse d’avant match de maintien. Et pourtant la réalité est bien là. Les derniers espoirs de qualification en Europa League se sont envolés avec la défaite à Lens (0-1). En effet, malgré la démission de Tigana, les joueurs n’ont pas réussi à relever la barre à Bollaert. Il ne fallait pas s’attendre à des miracles, il n’y en a pas eu même si il est vrai il y a eu de l’amélioration dans le jeu par rapport au match à domicile contre Sochaux. C’était tout de même la moindre des choses me direz-vous…

 

Côté Parisien, après le match nul de l’OL à Brest (1-1), l’objectif sera la victoire. Il leur faudra pour cela faire du jeu à Bordeaux et afficher un meilleur esprit que lors de leur dernier match de championnat contre Valenciennes au Parc des princes (2-2). On peut aussi faire confiance à Antoine Kambouaré qui sera trouver les mots pour gonfler à bloc son équipe après la défaite en Coupe de France face à Lille. En tout cas, les parisiens seront emmenés par un Néné auteur d’un début de saison en boulet de canon et qui revient bien après un passage à vide (14 buts, 6 passes). La clé du match, pour les franciliens, sera certainement l’efficacité ou non de leur duo d’attaquants Melvut Erding et Guillaume Hoarau. Souvent décriés pour leur complémentarité, les deux compères déçoivent cette saison. Ils restent néanmoins un danger permanent pour les défenses adverses grâce à leur mobilité et leur présence physique.

 

Le reste de l’avant match en chiffres :