L’après match. Reçu 4 sur 4.


Quatrième match de préparation, et quatrième victoire pour les Girondins de Bordeaux qui terminent avec un bilan plutôt positif. C’est sérieux, organisé, et nos joueurs bénéficient de leurs automatismes de la saison dernière, avec une bonne assise défensive également. Reste encore ce fameux dernier geste ou cet éclair de lucidité pour finir une action, et Bordeaux l’emportera avec plus d’un but d’écart. Mais à moins d’une semaine du premier match de Ligue Europe, c’est plutôt positif.

 

Bordeaux’s German defender Diego Contento (R) fights for the ball during the French L1 friendly football match between Bordeaux and Guingamp, in Saint-Jean-de-Luz, on July 21, 2017. / AFP PHOTO / Nicolas Mollo

 

Le fil du match

3ème minute : Frappe de loin de Malcom repoussée difficilement par le gardien guingampais, Gaëtan Laborde reprend et marque, mais est signalé hors-jeu.

21ème : Coup franc aux 20 mètres de Mauro Arambarri, juste au-dessus.

34ème : Grand pont de François Kamano sur le dernier défenseur… Le bordelais entre dans la surface, crochète le défenseur qui était revenu, et frappe… Mais le défenseur repousse finalement de justesse.

37ème : François Kamano provoque le pénalty en étant gourmand, mais cela paye : Malcom le tire… Malheureusement à côté.

54ème : Bel appel de Gaëtan Laborde dans la profondeur… L’attaquant est servi, trompe le gardien, mais François Kamano touche le ballon et est signalé logiquement hors-jeu. Le but est refusé.

59ème : Beau coup franc de Malcom, suivi d’une tête décroisée de Gaëtan Laborde et bel arrêt du gardien adverse.

63ème : Nouvel arrêt réflexe du gardien Guingampais sur corner, mais François Kamano a suivi et Bordeaux ouvre le score. 1-0.

73ème : Parade de Benoit Costil sur un coup franc excentré d’Etienne Didot, qui avait choisi de tirer directement. Derrière, sur le corner, Benoit Costil sort un peu par hasard de ses bases, mais ses défenseurs se sont bien regroupés devant le but et dégagent le danger.

80ème : Frappe contrée bien qu’excentrée d’un guingampais, au-dessus du but de Benoit Costil, qui semblait surpris par la trajectoire du ballon.

90ème : Diego Contento prend la responsabilité de frapper un coup franc plein axe… Cela prend la direction des filets mais c’est repoussé par le portier adverse.

 

 

Les joueurs

 

Benoit Costil : Depuis plusieurs rencontres, le gardien des Girondins de Bordeaux a montré qu’il était adepte des relances rapides, dans l’axe, et à la main, souvent avec réussite encore ce soir-là. Seulement, celui qui aime aussi relancer au pied bien que sous la pression d’un ou plusieurs adversaires, a bien failli se faire avoir sur une remise pour Sabaly… Le portier hésite à dégager ou relancer, et manque son contrôle… Heureusement, cela se termine bien. Lors de cette rencontre, il n’eut à faire qu’une seule parade sur un coup franc vicieux et bien tiré de Didot, et il a bien été soutenu par ses défenseurs quelques minutes plus tard sur une sortie hésitante.

 

Youssouf Sabaly : Pour une fois, le jeu ne penchait pas de son côté. Le latéral a tout de même apporté, combinant souvent avec Malcom. Il est à noter un bon centre du gauche au bout de 20 minutes.

Diego Contento : Son coach recherche peut-être un latéral gauche, mais… L’italo-allemand n’a pas déçu lors de cette préparation, et encore moins lors de cette rencontre face à Guingamp. Le jeu penchant de son côté, il n’a pas hésité à apporter offensivement, en montrant beaucoup d’envie, et aussi de la précision dans ses interventions et combinaisons. Ceci couronné d’un magnifique tacle dans son couloir et en récupérant le ballon à la 69ème, ou encore un centre chirurgical pour Mendy seul dans la surface, mais ce dernier manqua sa tête.

Igor Lewczuk : L’international polonais s’est fait discret, mais si cette impression ressort c’est qu’il ne fit pas d’erreur. Souvent au marquage de son vis-à-vis, il ne fit pas n’importe quoi dans ses interventions en coupant souvent des trajectoires.

Jérémy Toulalan : Le défenseur central le plus en vue fut incontestablement Jérémy Toulalan. S’il tenta beaucoup de ballons longs (sans forcément de réussite), il fit de multiples interventions dans sa zone et s’est montré intraitable. Nous avons encore en tête celle de la 48ème à l’entrée de la surface où il fit preuve d’autant d’autorité que de précision… Sans oublier ses anticipations gagnantes ou encore cette action de fin de match où, pressé dans l’angle du terrain par trois joueurs, il s’en sort en relançant parfaitement dans l’intervalle.

 

Mauro Arambarri : En l’absence de Jaroslav Plasil, c’est lui qui prit place en bas du triangle. Et au vu de ses dernières entrées, ce n’est pas volé non plus. Sur cette rencontre, il alterna le très bon et l’un peu moins bon avec quelques ballons perdus dans l’axe. Mais il participa aussi au jeu offensif en prenant l’initiative de tirer un coup franc aux 20 mètres : juste au-dessus.

Lukas Lerager : Un peu moins en vue que lors de ses deux précédents matches, Lukas a cela dit fait preuve une fois encore d’un jeu très propre. Il a notamment pesé par un gros pressing, étant souvent le premier au milieu de terrain sur son adversaire direct.

Younousse Sankharé : Le milieu de terrain a beaucoup bougé dans sa zone, afin de se proposer à ses joueurs de couloir. Disponible pour ses joueurs de gauche, il a manqué parfois de lucidité dans le dernier geste, offensivement parlant, mais cela reste encore très sérieux.

 

Malcom : il est l’auteur d’une frappe puissante qui amena le but hors-jeu de Laborde. Bon sur les coups de pieds arrêtés, il faillit cependant sur penalty à la 38ème minute. Puis, en seconde période, il fut souvent pris par deux joueurs, mais cela ne l’empêcha pas de faire quelques bonnes percées, ou encore de bons centres.

François Kamano : il a offert la victoire à son équipe, mais pas que. On pense notamment à son penalty provoqué, même si ce fut par gourmandise. Le reste de la rencontre, il fut techniquement très bon, mais aurait dû réfléchir avant de pousser la frappe de Laborde, se retrouvant hors-jeu et invalidant ainsi le but.

Gaëtan Laborde : Encore une fois, au four et au moulin. Premier joueur à presser, il est l’auteur d’un but malheureusement hors-jeu dès la troisième minute. Il fit aussi un bel appel à la 54ème minute, pour tromper le gardien, mais Kamano toucha le ballon et lui enleva son but… N’oublions pas non plus cette tête décroisée de la 65ème qui passe juste à côté. Ce qui est à noter, ce fut surtout ses bons choix lors de cette partie, même s’il ne fut pas récompensé.

 

Alexandre Mendy ne toucha que très peu de ballons lors de son entrée en jeu, alors en fin de rencontre il chercha à se procurer lui-même une occasion en perforant la défense adverse. S’écroulant dans la surface, l’on crut qu’il y avait quelque chose, mais l’arbitre en décida autrement. Valentin Vada a apporté son énergie dans les dernières minutes de la rencontre, avec aussi de bons coups de pied arrêtés. Frédéric Guilbert, rentré en même temps que lui, fut à créditer de plusieurs coups bien sentis, en taclant comme en anticipant. Enfin, Aaron Boupendza apporta sa fougue, comme à chaque entrée depuis le début de la préparation.

 

 

Les statistiques du match (girondins.com)

 

 

La feuille de match

Vendredi 21 juillet 2017 à 18h30

Stade de Kechiloa, Saint-Jean-de-Luz

1200 spectateurs.

Arbitre : M. Thual

Bordeaux-Guingamp (1-0)

Buts : Kamano (62ème)

Cartons jaunes : Kerbrat (64ème)

Cartons rouges : Néant

Bordeaux : Costil – Sabaly (Guilbert, 76ème), Lewczuk, Toulalan, Contento – Lerager, Arambarri, Sankharé (Vada, 76ème) – Malcom (Mendy, 72ème), Laborde (Boupendza, 83ème), Kamano.
Guingamp : K.-J. Johnsson (Salin, 67ème) – Ikoko (Letard, 67ème), Kerbrat, Sorbon, Rebocho (Ahlinvi, 67ème) – Phiri (Didot, 67ème) –Camara (Eboa Eboa, 67ème), M. Diallo (T. Giresse, 67ème), Deaux, Coco (Blas, 46ème) – Briand (M. Thuram, 67ème).

 

 

Les notes Girondins4Ever

Costil : 6

Sabaly : 5

Contento : 8

Lewczuk : 6

Toulalan : 8

Arambarri : 5

Lerager : 5

Sankharé : 6

Malcom : 6

Kamano : 7

Laborde : 8