L’après-match. Pas aidé par la VAR, Bordeaux subit un deuxième hold-up niçois

FBL-FRA-LIGUE1-NICE-BORDEAUX

Retour du championnat et déplacement à Nice pour les Girondins. Après une élimination en Coupe de France et une qualification pour les demi-finales de Coupe de la Ligue, les Girondins se doivent de repartir vers l’avant sur ce début de seconde partie de saison. Une victoire serait la bienvenue face à une équipe proche de Bordeaux au classement. Le décor est planté, bienvenue dans notre après-match.

bandicam 2019-01-12 20-00-41-949

 

Les buts

14ème minute : BUT ! Sacko est lancé dans la profondeur, suivi de près par Jovanovic. Le jeune niçois s’écroule dans la surface, bousculé (et encore, c’est un bien grand mot…) par la pelouse. Saint-Maximin s’élance et transforme le penalty face à Costil. 1-0.

 

bandicam 2019-01-12 20-33-45-546

 

Résumé de la rencontre

Nouvelle défaite à l’extérieur, et surement l’une des plus frustrantes. Pas moins de 19 tirs, 7 occasions franches en début de match, mais aucun réalisme. Un penalty concédé, certes très très discutable, et les Girondins ne parviendront pas à égaliser sur le reste de la rencontre. Une complicité offensive inexistante et aucun fond de jeu apparent. C’est très inquiétant en termes d’efficacité, surtout face à ce genre d’équipe.

 

bandicam 2019-01-12 21-05-29-338

 

Les notes Girondins4Ever

Costil : 5
Poundjé : 5
Jovanovic : 5
Koundé : 5
Sabaly : 4
Otávio : 4,5
Plasil : 6
Basic : 5
Karamoh : 4
Kalu : 4
Briand : 4,5

 

Les tops

Aucun joueur ne mérite d’être mentionné dans cette catégorie ce soir.

 

Les flops

3K (4/10) : Très personnels pendant toute la rencontre, ils feraient mieux de lever les yeux pour effectuer de meilleurs choix. Karamoh aura loupé trois énormes occasions en début de match, ce qui aurait tout changé. Kalu a quant à lui été très seul, mais n’a pas cherché à trouver ses partenaires non plus. Tandis que Kamano a réalisé une entrée absolument cataclysmique. C’est vraiment très triste en ce moment sur le front de l’attaque bordelaise, surtout qu’ils n’arrivent vraiment pas à jouer ensemble…

Youssouf Sabaly (4/10) : Le latéral bordelais a vécu une partie assez agitée. Constamment débordé par la vitesse et l’agilité de Saint-Maximin, il a subi défensivement durant toute la rencontre. Offensivement, ce n’est pas plus glorieux, car aucun centre correct n’est à déplorer en 90 minutes. Pas vraiment de combinaison non plus, c’est une partie décevante de la part de l’ancien parisien.

Otávio (4,5/10) : Positionné devant la défense, comme à son habitude, le brésilien s’est énormément projeté en première mi-temps. Jusqu’à même se procurer trois frappes, qu’il ne parviendra pas à cadrer. Malgré les consignes de ses coachs, il continuera jusqu’à la pause à aller vers l’avant. Un apport pas vraiment payant, puisqu’il a plus gâcher des occasions qu’autre chose. Il n’a pas rayonné non plus dans son poste initial de sentinelle.

 

bandicam 2019-01-12 20-03-27-719

 

La feuille de match

Nice-Bordeaux

Samedi 12 janvier 2019 à 20 heures
Allianz Riviera, Nice
15191 spectateurs
20ème journée de Ligue 1
Arbitre : Nicolas RAINVILLE
Buts : Nice : Saint-Maximin (14’ sp) et : Bordeaux :
Cartons jaunes : Nice : Hérelle (22’), Atal (90’) et Bordeaux : Kalu (25’), Basic (62’), Koundé (78’)
Cartons rouges : aucun
NiceBenitez – Sarr, Dante (c), Hérelle, Atal – Sylvestre, Makengo (Walter 66’), Cyprien, Tameze, Sacko (Srarfi 75’ Jallet 83’) – Saint-Maximin.
Remplaçants : Clementia, Burner, Jallet, Boscagli, Walter, Barbosa, Srarfi
BordeauxCostil (c) – Poundjé, Jovanovic, Koundé, Sabaly – Otávio, Plasil (Kamano 59’), Basic (Lerager 66’) – Kalu, Karamoh (Cornelius 74’), Briand
Remplaçants : Poussin, Palencia, Lewczuk, Lerager, Cornelius, Kamano, De Préville

 

bandicam 2019-01-12 20-48-42-951

 

Les stats d’après match

Nice-Bordeaux
Possession : 48%-52%
Tirs : 9-19
Tirs cadrés : 3-4
Hors-jeux : 1-2
Corners : 5-5
Fautes : 17-17

bandicam 2019-01-12 21-03-46-780

 

La réaction du coach bordelais

« Je ne veux pas en parler, ça m’a gonflé… Vous avez vu les images… C’est abominable. Quand tout s’emmêle, c’est difficile… Je ne veux pas en parler, je sais que c’est difficile d’arbitrer mais maintenant on a la VAR, c’est ça qui est incompréhensible. Si on n’aide pas les arbitres… Quand on voit les images… La VAR, ça sert à quoi ? Je ne sais pas… Je n’en parle pas, le match est fini, perdu, à nous de changer les choses ».

 

Stats LFP, screens G4E, propos du club, image en Une AFP