L’après-match. Deux points de perdus.


Pour la reprise du championnat, cette cinquième journée de Ligue 1 voyait s’opposer le LOSC aux Girondins de Bordeaux. Dans ce premier match du week-end, c’était une opposition de style entre deux coachs, qui sont Jocleyn Gourvennec et Marcelo Bielsa. Un début de saison assez terne des nordiques, qui voudront à coup sûr remporter les trois points à domicile. Aux joueurs bordelais de faire le nécessaire pour s’opposer à cela. Bienvenue dans notre après-match.

 

La composition lilloise :

bandicam 2017-09-08 19-56-50-476

 

La composition bordelaise :

bandicam 2017-09-08 19-58-10-822

 

Les buts

 

Aucun.

Pas de but dans cette rencontre, qui a vu pourtant un lillois exclu dès la 32ème minute. Cela n’a pas suffi aux bordelais pour s’imposer. Ils n’ont cependant pas vraiment mis la manière non plus, en se créant très peu d’occasions (1 tir cadré en 17 tentatives), même en supériorité numérique. La faute à qui ? Analysons cela dans notre joueur par joueur.

 

bandicam 2017-09-08 19-58-18-975

 

Les joueurs

 

Benoît Costil (6/10) : Une partie très tranquille pour le portier bordelais, qui n’a pas vraiment sali son short sur ce match. Une seule parade au sol en se couchant, sur une frappe très molle à l’heure de jeu. Rien de plus. A noter, qu’il a très bien communiqué avec ses défenseurs.

 

Théo Pellenard (8/10) : Sans aucun doute le meilleur bordelais de ce match. Il continue sur son excellente lancée après ses matches pleins face à Troyes et Eibar. Le jeune latéral s’est montré très solide dans tous ses duels (17’), ce qui est très certainement le domaine où il a le plus progressé (17 ballons gagnés, plus haut total de son équipe). A coté de ça, il maîtrise maintenant la projection parfaitement et use de ce stratagème pour perforer les défenses adversaires. Une très bonne nouvelle pour ce poste de latéral gauche, qui devait être le point faible de l’équipe après le mercato.

Youssouf Sabaly (7/10) : Même job, et même qualité de jeu. L’ancien parisien a lui aussi réalisé une bonne partie en amenant très souvent le danger dans la partie lilloise. Grâce à sa technique, il a su se démarquer et éliminer ses opposants, de très belle manière (râteau sur Araujo). Coté défense, il a sauvé son camp à moult reprises, à l’image de cette couverture sur Araujo (10’) et de ses précieuses récupérations (69’ 78’ 86’).

Jérémy Toulalan (7/10) : L’expérimenté défenseur central bordelais a par moment souffert de la vitesse de Pépé, l’attaquant lillois. Mais dans la globalité, il a réussi à museler toutes ses offensives (38’ 61’ 87’). Mais surtout, il a fait preuve d’une qualité de relance incroyable et notamment des relances longues de très grande classe.

Vukasin Jovanovic (6/10) : En bon lieutenant, il a compensé le manque de vitesse de son compère en défense centrale. Ses relances ont aussi été bonnes et sans fioriture. Il est lui aussi en train de s’imposer sur la durée, s’il ne commet pas d’erreurs à l’avenir.

 

 

Otávio (4/10) : C’est l’une des frustrations de ce match. Bridé par un carton jaune (orangé) dès le début de match, il n’a pas eu le même impact défensif que lors de ses deux premières sorties contre Troyes et Eibar. Cela a aussi impacté son jeu balle au pied, car il s’est montré assez timide et sans inspiration sur la rencontre. Remplacé par Vada (59’).

Younousse Sankharé (4/10) : Quasiment le même constat pour l’ancien de la maison lilloise (d’ailleurs copieusement sifflé à sa sortie, honteux), qui n’a pas réussi grand-chose. Une tête au-dessus sur corner (27’), une mauvaise relance (47’), une frappe dans le petit filet de Maignan (59’), une énorme opportunité de gâchée tout seul face aux buts (70’). Le point positif, c’est qu’il a tenté. Mais comment lui en vouloir, après tant de réussite en ce début de saison ? Il se rattrapera à Toulouse certainement. Remplacé par Laborde (75’).

Lukas Lerager (5/10) : Ce n’est pas le meilleur match du danois depuis son arrivée. Seulement 7 récupérations, total très loin de ses standards habituels. On l’a senti maladroit, et pas vraiment en réussite. Malgré tout, il nous a gratifié d’un très bon retour (29’) et d’une lecture de jeu excellente (79’). Le talent n’était pas bien loin.

 

 

François Kamano (3/10) : Nouvelle contre-performance du guinéen, qui n’en finit plus de décevoir. Percutant par moment (27’), c’est bien trop faible pour déstabiliser une défense. Et surtout bien loin de ce qu’il a pu montrer en fin de saison dernière. C’est bien dommage, il va finir par perdre la confiance du coach, et Jonathan Cafú n’attend que ça.

Nicolas De Préville (6/10) : Premier match officiel sous les couleurs bordelaises, qui fut assez spécial pour le coup. Opposé justement à son ancienne équipe, hasard du calendrier, l’attaquant de pointe n’a pas démérité. Ses contrôles et prises de balle étaient franchement bonnes, et son envie allait de mise évidemment. Il est auteur d’une tentative de lob astucieuse (22’), d’une tête trop croisée au premier poteau (41’), d’un bon nombre d’appels intéressants (53’ 57’) et de deux tentatives au-dessus (69’ 87’). Beaucoup d’échecs et de déchets donc (22 ballons perdus au total), mais de l’audace et de l’intelligence de jeu à revendre. Hâte de le revoir, ça c’est certain.

Malcom (6/10) : Supervisé lors de cette rencontre (voir ICI), le jeune brésilien a une nouvelle fois montré l’étendue de sa palette technique. Sombrero, petit pont, contrôle parfait, dribble chaloupé, accélérations, il a tout sorti, pour le plaisir des spectateurs et téléspectateurs. Dans le jeu, il a bien provoqué, en trouvant souvent des espaces, mais cela n’a pas suffi non plus. Un extérieur du pied plein axe du but est à signaler, mais sans danger au final. Beaucoup plus de libertés enfin pour lui lors de cette rencontre, le brésilien prenant souvent le jeu à son compte (demande de Jocelyn Gourvennec).

 

 

Au niveau des remplaçants, Valentin Vada n’a pas montré grand-chose, mis à part râler après un carton jaune et jeter deux passes comme des parpaings. Il a l’air confortable le banc à priori. Jonathan Cafú a beaucoup plus apporté, en livrant par exemple ce caviar pour l’énorme loupé de Sankharé (70’) et en exerçant un bon repli. Gaëtan Laborde a tenté de presser sur le dernier quart d’heure, en vain.

 

 

bandicam 2017-09-08 20-03-19-614

 

La feuille de match

Lille-Bordeaux
Vendredi 8 septembre 2017, à 19 heures
Stade Pierre Mauroy, Lille
5ème journée de Ligue 1 2017-2018
27 464 spectateurs
Arbitre : LETEXIER François
Buts : aucun
Cartons jaunes : Lille : Thiago Maia (14’), Benzia (35’), Bissouma (83’) et Bordeaux : Otávio (5’), Jovanovic (43’), Kamano (63’), De Préville (66’), Vada (73’)
Cartons rouges : Lille : Thiago Maia (32’)
Lille : Maignan – Malcuit, Ié, Alonso, Thiago Maia – Bissouma, Amadou (c), Araujo, Benzia (Ballo Touré 36’), El Ghazi – Pépé (Kouamé 90’)
Remplaçants : Koffi, Ballo Touré, Dabila, Bahlouli, Kouame, Ponce, Faraj.

Bordeaux : Costil – Sabaly, Jovanovic, Toulalan (c), Pellenard – Otávio (Vada 59’), Sankharé (Laborde 75’), Lerager – Kamano (Cafú 64’), De Préville, Malcom.
Remplaçants : Prior, Lewczuk, Plasil, Mendy, Laborde, Vada, Cafú.

 

bandicam 2017-09-08 20-03-26-428

 

Les stats d’après match

Bordeaux-Lille
Possession : 40%-60%
Tirs : 8-17
Tirs cadrés : 2-1
Passes réussies : 83%-86%
Hors-jeux : 3-2
Corners : 5-3
Duels gagnés : 47-52
Fautes : 11-13

Screens G4E et stats LFP

Photo en Une AFP