L’après match. Bordeaux tient le choc face à un PSG encore à Vegas

Nicolas Pallois

Photo Icon Sport


Dans ce match en retard de la 35ème journée de Ligue 1, Bordelais et Parisiens se retrouvaient pour une rencontre de « gala » entre un champion et un mal classé. Les Girondins avaient l’opportunité de retrouver la première partie du classement et de continuer sur sa bonne lancée de deux victoires d’affilée (oui, on se console avec des petites séries et alors ?).

 

 

Voici les compositions d’équipes :

 

Capture d’écran (68)

 

Capture d’écran (71)

 

 

Le fil de la rencontre

 

3ème minute : Ballon perdu et accélération parisienne dans la foulée menée par Ibrahimovic qui lance Rabiot dans la profondeur. L’Espoir français tente un lob mais son inspiration ne fait que flirter avec le poteau de Prior.

16ème minute : Sur un ballon mal négocié par Marquinhos, Plasil est bien placé et peut décocher une frappe bien repoussée par Trapp.

36ème minute : Énorme loupé de Lucas sur une reprise d’Ibrahimovic. Le brésilien pensait qu’il était hors-jeu et n’a pas vraiment claqué sa frappe.

42ème minute : Ounas fait la différence en dribbles et décale Rolan qui bute sur Trapp. Ounas peut reprendre dans un second temps mais ne trouve pas le cadre.

59ème minute : BUT ! Di Maria se faufile dans la défense bordelaise et adresse un centre à destination d’Ibrahimovic qui place une tête à contre-pied de Prior. 0-1.

66ème minute : BUT ! Réveil bordelais quasi immédiat ! Sur corner, Malcom adresse un bon ballon au second poteau. Pallois tente une reprise de volée du droit, s’il vous plaît, et trompe le porter parisien. 1-1.

 

 

Les joueurs ont une nouvelle fois répondu présent au niveau de l’impact physique et de la solidité défensive. En conséquent, l’animation offensive est à revoir. Peu de mouvements et des occasions seulement individuelles. Mais tout ça, nous allons le décrypter dans les commentaires de chaque joueur.

 

 

Les joueurs

 

Commençons par le portier girondin Jérôme Prior, très peu sollicité comme face à Lorient. Sauf sur la seule occasion parisienne, qu’il n’a pas su repoussée. Malheureusement pris à contre-pied, il laisse Ibrahimovic inscrire le premier but. A part ça, une bonne prise de balle (10’) et un tacle en dehors de sa surface (83’), sont à mettre à son actif.

 

En défense, Mathieu Debuchy a bien tenu son rang. Il a réussi à cadenasser Lucas durant toute la rencontre à l’aide d’anticipations et de défenses très propres (25’ 40’ 53’). Tout aussi bon dans le domaine de la relance en combinant enfin avec Ounas sur son coté (5’ 41’). Sur l’autre aile, Diego Contento s’est montré plus friable et moins tranchant dans ses duels. Auteur de seulement quelques bons centres (43’ 51’), il n’a pas non été très bon en attaque. En défense centrale, deux bonnes performances ont permis à l’équipe d’avoir une ossature de confiance. Tout d’abord, la titularisation « surprise » de Pablo Castro s’est avérée être une bonne chose finalement car il a été présent dans les couvertures de longs ballons ou dans les duels importants (80’ 81’). Ses tacles au niveau du torse et ses coups d’épaules font de lui le successeur assuré de son compatriote Carlos Henrique. Petit bémol au niveau des relances, qui étaient un peu trop approximatives parfois. Le titre « d’homme du match » revient sans contestation possible au revenant Nicolas Pallois. Avec un but (66’) et un sauvetage sur sa ligne (89’), il a porté son équipe à bout de bras. Impeccable tout le match en défense, il revient à son meilleur niveau avant sa blessure-suspension.

 

En sentinelle, on ne comprend toujours pas le choix de Ramé qui est de titulariser Lamine Sané (au milieu de terrain qui plus est) De plus, écarté du groupe depuis quelques semaines, le joueur refait son apparition directement en tant que titulaire. Et on ne peut pas dire qu’il se soit vite adapté. Bien au contraire.. Contrôles approximatifs, passes hasardeuses, mauvais tempo, entre autres. Il n’a jamais réussi à fluidifier le jeu girondin. Mauvaise soirée pour lui, et coaching raté pour l’entraîneur bordelais, vraiment raté… En tant que milieu relayeur, Clément Chantôme n’aura foulé la pelouse du Matmut que 20 petites minutes. Durant ce laps de temps, rien à relever. Il est remplacé par André Poko à cause d’une blessure à l’épaule. L’entrant n’a pas vraiment pesé dans la partie. Il a beaucoup couru mais souvent dans le vide, malheureusement pour lui. Jaroslav Plasil livre une copie en demi-teinte. Étincelant en début de match par ses récupérations hautes (11’), ses frappes cadrées (16’), ses projections (35’) ou encore par sa combativité, il s’est éteint au fil de la rencontre. Il restait pourtant sur un match de grande intensité face à Lorient. Le contre-coup dira t-on.

 

Adam Ounas aura été, comme d’habitude, l’élément moteur de l’animation girondine. Il a réussi à déstabiliser la défense parisienne à de nombreuses reprises comme sur cette action où il sert Rolan et qu’il loupe ensuite le cadre (43’). Courageux aussi dans le repli défensif, qu’il n’a pas du tout négligé (30’). Sorti lui aussi sur blessure à l’épaule en retombant et remplacé par Malcom (60’). Diego Rolan n’a pas été a la hauteur de ses derniers matchs. En manque de réussite face à Trapp (43’), il a été en manque de ballons en général. Averti à la (13’). Même constat pour Cheick Diabaté qui a été plus qu’invisible ce soir. Juste quelques conservations de balle et des déviations de la tête à se mettre sous la dent pour le malien.

 

A propos de entrants, André Poko a été traité plus haut. Malcom s’est beaucoup investi et a montré de belles choses en défense comme en attaque. Tandis qu’Enzo Crivelli traverse toujours le désert avec une bonne grosse dose agressivité en prime.

 

 

Photo Icon Sport

Photo Icon Sport

 

 

La feuille de match

 

Samedi 7 mai à 21heures
Matmut Atlantique, Bordeaux
36ème journée de Ligue1
38 026 spectateurs
Arbitre : François LETEXIER
Buts : Bordeaux : Pallois (66’) PSG : Ibrahimovic (59’)
Cartons jaunes : Bordeaux : Rolan (13’) PSG : Kurzawa (40’), Lucas (47’)
Cartons rouges : aucun
Bordeaux : Prior – Debuchy, Pablo, Pallois, Contento – Sané, Chantôme(Poko 22’), Plasil – Rolan, Ounas (Malcom 60’), Diabaté (Crivelli 69’)
PSG : Trapp – Aurier, David Luiz, Marquinhos, Kurzawa – Nkunku, Stambouli (Thiago Motta 63’), Rabiot (Maxwell 63’) – Lucas, Ibrahimovic (Augustin 70’), Di Maria

 

 

Photo Icon Sport

Photo Icon Sport

 

 

Les notes Girondins4Ever

 

Prior : 6
Debuchy : 7
Pallois : 10
Pablo : 8
Contento : 4
Sané : 3
Chantôme : non noté et Poko : 5
Plasil : 6
Ounas : 7
Diabaté : 5
Rolan : 5

 

 

Photo Icon Sport

Photo Icon Sport

 

 

Les stats d’après match

 

Bordeaux-Paris
Possession :32%-68%
Tirs : 8-9
Tirs cadrés : 3-2
Passes : 271-672
Passes réussies : 76%-87%
Hors-jeux : 1-2
Corners : 5-3
Duels gagnés : 60-68
Fautes : 11-7

 

Stats LFP, Photos Icon Sport et Screens beIN Sports.