L’après-match. Bordeaux s’incline à Paris, sans vraiment se battre…

63819

Sur sa lancée de bons matchs à l’extérieur, Bordeaux se déplaçait au Parc des Princes avec de l’espoir. Comme l’a précisé le coach bordelais en conférence de presse cette semaine, les Girondins devront être très très bons et devront tomber sur un petit Paris Saint-Germain afin de créer la surprise. Malgré plusieurs systèmes réfléchis au préalable, la partie ne s’est pas passée comme prévue…

 

63800

 

Le fil de la rencontre

 

3ème minute : BUT ! Première incursion parisienne dans le camp bordelais. Di Maria centre pour Cavani qui pique sa tête et qui trompe Carrasso.

15eme minute: Lucas perfore la défense bordelaise mais il est repris de vitesse par Pallois au dernier moment. Très grosse pression.

17ème minute : Nouvelle offensive, avec ce centre de Matuidi détourné par un défenseur bordelais. Meunier reprend de volée et met à contribution Carrasso. 1-0

29ème minute : BUT ! Sur un mouvement venant de la droite (avec deux hors-jeu a l’origine), Kurzawa est lancé et centre pour Cavani qui marque d’une madjer. 2-0

42ème minute : Première occasion bordelaise avec ce centre de Sertic qui effleure le pied de Ménez. Malcolm reprend au second poteau et fait briller Aréola dans son but.

48ème minute : Long ballon sur Pallois qui panique et remet dans les pieds de Lucas. Le brésilien reprend directement et tire dans les bras de Carrasso.

54ème minute : Meunier est alerté sur le côté droit, il décoche un centre de volée pour Cavani. L’attaquant parisien refait une madjer bien captée par Carrasso cette fois-ci.

66ème minute : Récupération haute de Lucas avec un grand pont sur Pallois. Il glisse à Cavani qui manque son duel face à Carrasso.

72ème minute : But refusé à Angel Di Maria pour une position de hors-jeu. L’Argentin est parti trop tôt dans le dos de la défense sur une ouverture de Verratti.

85ème minute : Contre bien joué par les bordelais (le premier du match). Le ballon arrive jusqu’à Ounas qui tente le un contre un face à Meunier. Il centre et crée le danger dans la défense parisienne mais Aréola s’interpose en deux temps.

 

 

Défaite logique sur un score très flatteur pour les Girondins, qui auraient pu repartir avec deux voire trois buts de plus dans la musette. Très peu d’engagement et une passivité d’entrée de jeu ont permis au club de la capitale de se mettre hors de danger très vite. Bordeaux a reçu une leçon dans l’animation et dans agressivité sur le porteur du ballon. La suite, on la connaît, Paris déroule tranquillement et sans être inquiété le moins du monde… Passons à l’analyse individuelle de chaque joueur sur cette fameuse rencontre.

 

63803

 

 

Les joueurs

 

Le pauvre Cédric Carrasso… Il s’est fait allumer dans tous les sens durant 90 minutes. Il ne peut rien faire sur les deux buts de Cavani (3’ 30’) qui place à chaque fois le ballon hors de sa portée. Sinon, il s’est acharné à dégager les ballons sur des centres ou des corners (12’ 26’), il fait l’arrêt tout en longueur sur une frappe de Meunier (16’) et il remporte son duel face à Cavani (65’). Il a permis à son équipe de limiter la casse et de repartir avec un simple 2-0. Remarquable.

 

En défense, Youssouf Sabaly a forcément moins rayonné que d’habitude. Gêné dans ses relances, il n’a jamais réussi à déborder sur son coté. Il s’est néanmoins activé en défense, en tentant d’annihiler les offensives parisiennes (33’ 70’). Tout est relatif bien sûr, car les deux buts proviennent de son coté défensif… Sur l’autre aile, Diego Contento ne s’est pas beaucoup montré, que ce soit dans le secteur offensif ou même défensif où il fut moins inquiété que Sabaly. Encore beaucoup trop de lacunes dans l’engagement et dans la combativité pour le latéral allemand. La charnière centrale a beaucoup souffert aujourd’hui. A l’image d’Igor Lewczuk qui s’est fait devancer dans de nombreux duels (par Cavani sur le premier but par exemple 3’). Il a tenté de relancer proprement par moment, sans vraiment exceller dans ce domaine. A ses cotés, Nicolas Pallois a manqué de sérénité sur tout le match. Il laisse tout d’abord partir Cavani sur le premier but (3’). Il offre une occasion plus tard dans le match à Lucas, sur une erreur d’appréciation (48’). Et puis, en terme général, il s’est fait prendre sur beaucoup d’enchaînements notamment devant Lucas (66’) et Cavani (24’).

 

Dans ce milieu à trois joueurs concocté par Jocelyn Gourvennec, Jérémy Toulalan était aligné dans un rôle de sentinelle. L’ancien monégasque a vécu une partie compliquée, à cause d’un pressing permanent des parisiens. De ce fait, « La Toule » n’a jamais réussi à relancer proprement et vers l’avant, ce qui a coupé toutes liaisons vers les autres milieux ainsi que les ailiers. Il est aussi auteur de 19 pertes de balle et d’un pourcentage de passes réussies avoisinant les 80% seulement. Un retour manqué pour lui, mais il n’est sûrement pas le seul qui doit être pointé du doigt après ce match. A ses cotés dans l’entre-jeu, le capitaine Jaroslav Plasil a connu de nombreuses difficultés, que ce soit dans l’impact physique ainsi que dans la justesse technique. Avec un total de 20 ballons touchés, il est le joueur ayant le moins touché de ballons du match (au passage, Carrasso et Aréola ont touché 37 et 36 ballons chacun). Pour un joueur au centre du jeu, ça fait un peu tâche, vous ne trouvez pas ? Il n’a jamais pu se projeter vers l’avant et lancer les offensives bordelaises. Il fut à juste titre sorti tôt dans le match et remplacé par Ounas (55’). Ensuite, nous avons Grégory Sertic qui s’est employé durant une grande partie du match à gêner les relances adversaires. Trop souvent tout seul, ses efforts n’ont rien donné malheureusement. Il fut lui aussi bien cadenassé par l’efficace milieu à trois parisiens, qui a causé du déchet technique chez notre joueur. Un peu juste au marquage sur le centre de Di Maria qui amène le but de Cavani (3’), mais bon, tous ses coéquipiers ont aussi été tellement justes dans tous les domaines…

 

Enfin, le coach bordelais a opté pour un trident offensif afin d’animer le jeu sur les cotés. Malcom occupait l’aile droite au coup d’envoi. Le brésilien a beaucoup tenté, en partant de l’arrière mais il s’est fait trop souvent reprendre. Coté attaque, il s’est procuré un angle de frappe (au-dessus 24’) et il reprend un centre au second poteau de Sertic (41’) très inoffensif pour Aréola. Il est remplacé par Touré (74’). Par contre, sur l’autre aile, le constat est simple pour Diego Rolan : le néant. Un déchet technique énorme, une mauvaise conservation de balle et un manque d’envie dans les duels ont agrémenté une performance très faible du buteur bordelais. En pointe, Jérémy Ménez était titulaire pour son retour au Parc. Ses anciens supporters n’ont pas vraiment eu l’occasion de le voir balle au pied, car il fut que très peu servi. Esseulé sur le front de l’attaque girondine, il s’est efforcé de presser, sans résultat. Grâce à de bons décrochages, il a pu combiner par de bonnes passes courtes, mais rien de plus. Remplacé par Laborde (81’).

 

Au niveau des remplaçants, Adam Ounas a beaucoup tenté dès son entrée en jeu, sans réussite. Mais vraiment… Il a tiré bien au-dessus (67’) et a amené le danger sur un centre (87’). Le tout en 35 minutes, rappelons-le. Thomas Touré a porté le jeu vers l’avant, mais tout seul et en fin de match. Il n’a pas vraiment bouleversé le cours de la rencontre comme on il le souhaitait. Et Gaëtan Laborde a été lancé pour toucher cinq ballons à dix minutes du terme. Ça c’est du coaching !

 

 

63806

 

 

La feuille de match

 

Paris-Bordeaux
Samedi 1er octobre à 17 heures
Parc des Princes, Paris
44 949 supporters
8ème journée de Ligue 1
Arbitre : Antony GAUTIER
Buts : Paris : Cavani (3’ 30’)
Cartons jaunes : Paris : Meunier (51’) et Bordeaux : Pallois (87’)
Cartons rouges : aucun

PSG : Areola – Meunier, T. Silva, Marquinhos, Kurzawa – Motta, Verratti (Rabiot 72’) , Matuidi – Lucas (Ben Arfa 77’), Cavani, Di Maria (Ikoné 87’)
Remplaçants : Trapp, Maxwell, Krychowiak, Rabiot, Ben Arfa, Augustin, Ikoné

Bordeaux : Carrasso – Sabaly, Lewczuk, Pallois, Contento – Sertic, Toulalan, Plasil (Ounas 56’)– Malcom (Touré 74’), Ménez (Laborde 81’), Rolan
Remplaçants : Bernardoni – Gajic – Touré, Kamano, Ounas – Kiese Thelin, Laborde

 

63808

 

Les notes Girondins4Ever

 

Carrasso : 6
Contento : 4
Lewczuk : 3
Pallois : 3
Sabaly : 4
Sertic : 5
Plasil (c) : 2
Toulalan : 3
Malcom : 3
Ménez : 4
Rolan : 1

 

 

 

63819

 

Les stats d’après match

Paris-Bordeaux
Possession : 64%-36%
Tirs : 13-6
Tirs cadrés : 7-2
Passes : 808-393
Passes réussies : 91%-80%
Hors-jeux : 3-3
Corners : 11-2
Fautes : 9-9

 

Crédit Photo via le site officiel parisien

Stats LFP et L’Equipe