L’après-match. Bordeaux se pique à Dijon et rechute de nouveau

Fort de ce succès à domicile face à Saint-Etienne (3-0), Bordeaux débarque en Bourgogne avec des intentions de victoire. Pour se relancer, il faut faire des séries, c’est bien connu. Et cela passe par un deuxième succès de suite dans le froid glacial de Dijon. Cette équipe à petit budget, intraitable à domicile, devrait poser beaucoup de problèmes à nos Girondins. La prudences est de mise. Bienvenue dans notre après-match.

 

La composition dijonaise :

 

bandicam 2017-12-01 20-32-44-702

 

La composition bordelaise :

bandicam 2017-12-01 20-32-31-372

Les buts

 

14ème minute : BUT ! Trouvé seul sur le coté, Vada centre dans la surface. S’en suit un cafouillage dans la défense dijonnaise, et un sauvetage miraculeux d’Amalfitano sur sa ligne. Mais le brésilien Cafú suit bien, et trompe toute la défense à bout portant quasiment. 0-1

34ème minute : BUT ! Sur un corner très bien tiré par Xeka, l’ancien bordelais Cédric Yambéré claque une tête et trompe Costil. Presque désolé, le défenseur égalise et remet son équipe dans le match. 1-1

36ème minute : BUT ! Réaction immédiate de Malcom. Une merveille de frappe lointaine, très lointaine. Un bijou, un de plus dans la saison du brésilien. Exceptionnel. 1-2

51ème minute : BUT ! Saïd élimine Gajic sur sa prise de balle. Il centre ras de terre au premier poteau pour Jeannot qui coupe et marque. 2-2

85ème minute : BUT ! Rozier dribble plusieurs bordelais et donne pour Xeka. Le milieu dijonais contrôle et glisse à Saïd, qui enroule parfaitement dans la lucarne de Costil. 3-2

 

bandicam 2017-12-01 21-23-08-284

 

Résumé de la rencontre 

 

Après avoir mené deux fois au score, les Girondins se sont effondrés en fin de rencontre, face à des locaux pourtant très fatigués physiquement. C’est une nouvelle désillusion pour une équipe que l’on pensait repartie sur une nouvelle dynamique. Que nenni. Une fragilité défensive déplorable qui commence à sérieusement inquiéter. Devant, c’est très efficace, avec cinq buts marqués en deux matches, mais cela ne compense malheureusement pas les manques défensifs. Bordeaux coule, et s’enfonce dans la deuxième partie de tableau désormais. Attention à ne pas trop jouer avec le feu.

 

Les Tops 

 

Malcom (8/10) : Positionné sur l’aile, puis en tant que meneur de jeu, le brésilien a retrouvé toute sa splendeur. A l’image de ce but somptueux qu’il marque juste après l’égalisation dijonaise (36′). Sans lui, Bordeaux aurait surement sombrer plus vite. Ses efforts sont malheureusement vains ce soir.

Otávio (7/10) : Travailleur de l’ombre est sans doute le meilleur terme pour le définir. Impressionnant dans sa vision de jeu, sa capacité de récupération et ses déplacements, il est le métronome bordelais devant la défense. Il a fait un bien fou à toute son équipe dans l’entre-jeu, grâce à un jeu sans fioriture (88% de passes réussies pour l’un des joueurs qui a touché le plus de ballons).

Jonathan Cafú (7/10) : Sur sa lancée du match de mardi contre l’ASSE, l’ailier brésilien s’est une nouvelle fois illustré, cette fois-ci par un but (13′). Intéressant aussi dans la percussion, il a amené le danger dans la surface adverse de nombreuses fois. Il devrait très certainement être confirmé dans cette place de titulaire, au vue de la rentrée de François Kamano, assez désastreuse.

La célébration de Cédric Yambéré : Nous voulions souligner la célébration assez gênée et même tout en excuses, de l’ancien bordelais. Il permet à son équipe de revenir dans la match, mais ce dernier n’a pas exulté après avoir placé ce joli coup de tête sur corner. Bravo à lui.

 

Les Flops

 

Milan Gajic (0/10) : Tout simplement catastrophique. Non seulement le latéral serbe n’a rien apporté offensivement, mais il est aussi impliqué défensivement sur les buts dijonais. En effet, il est dribblé par Wesley Saïd sur le deuxième but dijonais (34′). Il laisse aussi ce même dijonais marquer le but du KO dans les dernières minutes (84′) à cause d’une grossière erreur de marquage. Un match qui va très certainement lui coûter cher.

Vukasin Jovanovic (2/10) : Son coéquipier de sélection n’a pas fait beaucoup mieux. Constamment pris dans le domaine aérien par Julio Tavares, le défenseur central girondin n’a pas su prendre le pas sur son adversaire direct. Très en difficulté sur certaines actions offensives dijonaises, il n’a pas montré beaucoup de sérénité et a du compter sur un Jérémy Toulalan souvent plus solide à ses cotés.

 

bandicam 2017-12-01 21-55-12-136

 

Les notes Girondins4Ever

 

Costil : 5,5

Sabaly : 5,5

Toulalan : 6

Jovanovic : 2

Gajic : 0

Otávio : 7

Lerager : 5,5

Cafú : 7

Vada : 5

Malcom : 8

Mendy : 4

 

bandicam 2017-12-01 21-10-45-482

 

 

La feuille de match

 

Dijon-Bordeaux
Vendredi 1 décembre 2017 à 20h45
Stade Gaston-Gérard, Dijon
16ème journée de Ligue 1
10 631 spectateurs
Arbitre : Benoît BASTIEN
Buts : Dijon : Yambéré (34’), Jeannot (52’), Saïd (85’) et Bordeaux : Cafú (13’), Malcom (36’)
Cartons jaunes : Dijon : Chafik (50’), Jeannot (55’) et Bordeaux : Vada (59’), Plasil (90’)
Cartons rouges : aucun
Dijon : Reynet – Chafik (Rozier 81’), Yambéré, Djilobodji, Haddadi – Kwon, Amalfitano, Xeka (Abeid 90’), Jeannot (Marié 75’) – Saïd, Tavares.
Remplaçants : Leroy, Rosier, Varrault, Abeid, Marie, Balmont, Bahamboula

Bordeaux : Costil – Gajic, Jovanovic, Toulalan (c), Sabaly – Otávio (Plasil 88’), Lerager – Malcom, Vada (De Préville 61’), Cafú – Mendy (Kamano 72′).
Remplaçants : Prior, Pellenard, Sankharé, Plasil, Youssouf, Kamano, De Preville

 

bandicam 2017-12-01 22-25-33-520

 

Les stats d’après match

 

Dijon-Bordeaux
Possession : 53%-47 %
Tirs : 17-14
Tirs cadrés : 5-6
Passes réussies : 82%-77%
Hors-jeux : 1-3
Corners : 6-4
Centres : 22-20
Fautes : 15-14

 

La réaction des coaches 

 

Olivier Dall’Oglio, coach dijonais : « Le résultat (3-2) est satisfaisant. Les joueurs ont fait beaucoup d’efforts, malgré la fatigue. On prend un premier but qui nous a secoués, l’équipe a su réagir, mais notre problème, c’est que nous sommes plus dans la réaction que dans l’action. Mais mon équipe est comme ça, elle peut marquer n’importe quand, elle a des manques au niveau de la concentration. Parfois, j’aimerais qu’on gagne 1-0… Ce qui est intéressant, c’est que j’ai beaucoup de joueurs offensifs qui peuvent marquer. Cette victoire, la quatrième de suite à domicile, fait du bien. Il faut faire mieux à l’extérieur. On ne doit pas passer que pour une bonne petite équipe qui joue bien. Au classement, c’est serré, et c’est bien de prendre de l’avance ».

Jocelyn Gourvennec, coach bordelais : « Manifestement, on a des jeunes joueurs qui ne sont pas capables de faire deux matches de haut niveau dans la semaine, de suite. On a fait un très bon match, très plein et cohérent mardi, et quand on est exigeant et qu’on veut jouer au plus haut niveau, il faut pouvoir enchainer. On a été trop déficients là-dessus. On marque deux fois, on a fait de très bonnes choses, le premier sur une action collectif, le second sur un coup de génie de Malcom. On a vraiment des situations pour faire le break, on ne l’a pas fait, et à l’arrivée on est puni sur des choses qui sont largement évitables : un corner et deux buts où on est trop loin d’eux. C’est une vraie déception parce qu’on n’enchaine pas et ce qu’on a pu montrer mardi, on a le sentiment qu’on est trop loin de ce niveau-là ce soir, et ça tombe à l’eau ».
Le classement 

bandicam 2017-12-01 22-52-04-577

 

Stats LFP, screens G4E, propos L’Equipe et GTV

plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Christian Cabé
Invité

Il manque des joueurs d’expérience dans cette equipe

Arnaud Jeanmarie
Invité

pas trop fatigués les chevres , peuvent passer un bon dimanche en famille , les supporters ne leur ménent pas la vie dure içi , hélas le club s’enfonce

Christophe Lilet
Invité

On arrive à mi saison dans 3 matchs et on a battu seulement Metz Troyes Guingamp Toulouse et Saint-Étienne.
On est 11ème, on a rencontré 9 des 10 équipes qui nous devancent et… on en a battu aucune. Le constat est sans appel : Gourvennec doit partir. Son départ paraît inéluctable. Mais tant qu’on ne changera pas le problème de fond, ça sera un éternel recommencement comme depuis 8 ans…

Mohamed Realiz
Invité

Le problème c’est pas gourvennec c’est les joueurs là ça fait des années que quand on a l’avantage sur une équipe plus personne ne joue on commence à faire n’importe quoi et à se dire que c’est plié et c’est à cause de cette mentalité à la con que les joueurs ont qu’on parvient plus à gagner nos matchs le coach il y peut rien s’il a des branleurs sur le terrain

Christophe Lilet
Invité

Même avant de mener au score hier, on n’avait pas la mainmise sur le match. Y’a aucun fond de jeu, je ne vois aucune différence avec Sagnol. C’est lui qui a façonné ce groupe. Il a enlevé le peu de caractère qu’on avait dans l’effectif. Ça manque de couilles, d’aboyeurs, de patrons…

Fabien Chauveau
Invité

Ça fait 4 entraîneur qui passe, et c’est toujours pareil! Il faut qu’il en passe combien pour que vous compreniez que ça ne vient pas de ça? 30?

Christophe Lilet
Invité

«Mais tant qu’on ne changera pas le problème de fond, ça sera un éternel recommencement comme depuis 8 ans…» Faut lire jusqu’au bout. ;) Malgré ça, Gourvennec doit quand même partir, ce n’est pas l’homme de la situation. Il a validé tous les choix de cet été. Il doit en assumer les conséquences. Il a fait un groupe de moutons, sans caractère.

Gerome Bengourion
Invité

10 millions € en budget transfert pour finir dans le top 5 c’est impossible

Yann-even Sauvé
Invité

Fabien Chauveau , depuis 8 ans , les joueurs aussi ont changé et ca n as pas changé le problème.. .. le probleme viens du manque d ambition et de moyen donné au club par la direction

Vince Deleurence
Invité

c pas Gourvennec le probleme je pense que c un bon entraineur

Christophe Lilet
Invité

C’est un tout pour ma part mais changer seulement Gourvennec ne résoudra rien à long terme… Malgré tout, son départ paraît inéluctable à court terme.

Yann-even Sauvé
Invité

Faut vendre le club

Christophe Lilet
Invité

Là on est d’accord Yann-even Sauvé

Benjamin Meaume
Invité

Que dire de ce match ??, tu mènes mais tu n’as pas la balle, tu te fais rejoindre logiquement, tu prends l’avantage grâce à un exploit hallucinant mais toujours sans trop peser sur le jeu, au final tu te fais égaliser et perds le match par manque d’agressivité défensive, par manque d’allant offensif, par manque d’impact et manque d’envie …. bravo Dijon d’avoir voulu jouer et d’avoir couru…. côté Bordeaux Otavio encore une fois bon, Malcom montre que c’est le seul capable de créer quelque chose, quand aux autres ……

Nicolas Castagna
Invité

Tous fautifs, tous coupables! J’en peux plus de ces sombres connards! Nous, on rumine tout le week-end bordel! Mais la priorité reste d’arrêter de parler! Qu’ils ferment leurs gueules bordel!

Jeff Cognac Schweppes
Invité

L invincibilité peut-être mais 7 ans qu’on les a pas battu non plus ……

Nicolas Castagna
Invité

Gerome Bengourion J’aime à penser que tu penses que je parles en mon nom uniquement! Perso, oui l’invincibilité était LA priorité, le plus important. Il n’y a qu’à voir la ferveur que ce match à apporté, l’engouement! Mais, il y a d’autres importances et le match d’hier soir est juste inadmissible (comme tant d’autres). Les discours sont purement de la science fiction, ils nous prennent pour des cons! Chaque match est primordial,le match contre les sardines l’est un peu plus, ce n’est que mon avis.