L’après-match. Bordeaux rentre de son déplacement en Champagne avec un point

FBL-LIGUE1-REIMS-BORDEAUX

Nouvelle rencontre de championnat, à Reims cette fois-ci. Pour ce huitième match de la saison en Ligue 1, les Girondins sont en déplacement en Champagne après leurs deux derniers matches remportés. Bordeaux cherche la passe de 3, Reims le rebond après cinq matches sans victoire. Le décor est planté, bienvenue dans notre après-match.

Résumé de la rencontre

Match assez triste et pauvre en occasions, et très soporifique à regarder. 0 tir cadré pour l’équipe locale, un fond de jeu inexistant coté bordelais, très peu de mouvement, et des remplaçants qui n’ont pas fait la différence. Un point de pris à l’extérieur donc, sur une semaine à trois matches, c’était le minimum syndical. Pour les jolies actions et une avalanche de buts, on repassera.

 

bandicam 2018-09-26 23-20-35-064

 

Les notes Girondins4Ever

Costil : 5
Poundjé : 3,5
Pablo : 6
Koundé : 6
Sabaly : 3,5
Otávio : 5
Tchouaméni : 4,5
Lerager : 4,5
Youssouf : 5,5
Cornelius : 3,5
De Préville : 4

 

 

Le top

La charnière centrale : Avec un 6/10 pour les deux joueurs dans nos colonnes, Pablo et Jules Koundé ont livré un match très solide défensivement. Pas d’erreur de relance ni d’inadvertance, ils ont défendu correctement en ne subissant pas tant d’occasions que cela. Cette base arrière très solide est un vrai atout pour l’équipe.

Les flops

Andreas Cornelius (3,5/10) : Il fallait en choisir un, forcément, sur un match si médiocre offensivement. Pas vraiment un flop en soit, lorsque l’on regarde son implication, son pressing et sa combativité. Malgré tout, on peut lui reprocher de souvent avoir fait les mauvais choix sur certaines actions intéressantes.

Les latéraux : Avec 3,5/10 chacun, Youssouf Sabaly et Maxime Poundjé n’ont pas beaucoup apporté sur leurs cotés. Le premier a perdu un nombre de ballons assez incroyable (30), et n’a pas pesé dans les duels. Son acolyte n’a pas vraiment fait mieux, échouant notamment dans le dernier geste offensif, sur ses centres par exemple. C’est assez regrettable, car ils avaient tous deux assez d’espace dans les couloirs.

 

bandicam 2018-09-26 20-32-42-442

 

La feuille de match

Reims-Bordeaux
Samedi 29 septembre 2018 à 20 heures
Stade Auguste Delaune, Reims
8ème journée de Ligue1
13 400 spectateurs
Arbitre : Hakim Ben El Hadj
Buts : aucun
Cartons jaunes : Reims : Romao (38’), Chavalerin et Bordeaux : Cornelius (41’), Tchouaméni (70’), Poundjé (90′)
Cartons rouges : aucun
Reims : Mendy – Foket, Engels, Abdelhamid, Konan – Cafaro (Ojo 68’), Chavalerin, Romao – Martin (Kamara 63’) (c), Chavarria, Suk (Oudin 83’).
Remplaçants : Carrasso, Metanire, Fontaine, Kamara, Ndom, Ojo, Oudin.
Bordeaux : Costil © – Poundjé, Pablo, Koundé, Sabaly – Otávio, Tchouaméni (Karamoh 73’), Lerager – Youssouf (Briand 80’), Cornelius, De Préville (Kamano 61’)
Remplaçants : Poussin, Lewczuk, Jovanovic, Plasil, Karamoh, Briand, Kamano.

 

 

Les stats collectives

Reims-Bordeaux
Possession : 53%-47%
Tirs : 8-6
Tirs cadrés : 0-3
Passes réussies : 73%-72%
Hors-jeux : 3-1
Corners : 7-1
Fautes : 16-22

 

Les stats individuelles

Stats FM Reims-Guingamp

 

La réaction des coachs

David Guion, coach rémois : « Il y a de la déception, car on voulait offrir les trois points à notre public. Les joueurs sont déçus mais je n’ai rien à leur reprocher sur leur investissement et leur implication. On a fait un match avec énormément de solidarité, mais on a encore péché dans le domaine de la finition. Je voulais forcer la réussite avec deux attaquants axiaux, Suk Hyun-jun et Pablo Chavarria, et jouer direct car je savais qu’au fur et à mesure de la partie, on prendrait l’ascendant athlétique sur Bordeaux, qui a déjà joué 15 matches. Malheureusement, on avait une très belle équipe qui a beaucoup de qualité et a été très solide défensivement. Nous, on a manqué de justesse dans nos centres et on n’a pas été assez dangereux sur coups de pied arrêté. On a du mal à trouver la solution offensive, mais l’investissement des joueurs est bon. On va trouver la solution ensemble ».

Eric Bédouet, coach bordelais : « Nos attaquants avaient besoin de souffler, ils ont beaucoup donné depuis le début. C’est notre quinzième match de la saison. On n’a pas joué petit bras, on s’est dépensé. Il fallait faire tourner, on n’a pas le choix. Ça nous permet aussi de voir des joueurs. Défensivement, on tient, on n’a pas peur. On ne panique pas et on joue. On sait que Reims est une équipe qui n’est pas facile à jouer. Elle est agressive et reste sur une dynamique de montée. Il fallait faire attention. On est satisfait. Cette semaine, on a redressé la barre en championnat et on veut jouer la Coupe d’Europe. On est l’équipe la moins huppée de notre groupe mais on doit gagner chez nous ».

 

 

Stats LFP, propos du club