L’après-match. Bordeaux renoue avec le succès en Coupe


Bordeaux avait l’opportunité de retrouver de la confiance face à Châteauroux en Coupe de la Ligue. Face à une équipe de National très solide (quatrième de son championnat), les Girondins devront réaliser un match sérieux pour espérer l’emporter à l’extérieur. Quelques changements étaient prévus, avec notamment les premières titularisations de Milan Gajic et François Kamano.

 

La composition de Châteauroux :

 

capture-decran-212

 

La composition de Bordeaux : 

 

capture-decran-211

 

Le fil de la rencontre

 

9ème minute : Long ballon de Pallois à destination de Kamano, qui contrôle et qui frappe en croisant. Le gardien repousse cette première frappe bordelaise.

20ème minute : Raineau est servi sur le côté gauche. Il rentre dans la surface et frappe mais il est contré par l’excellent retour de Gajic.

32ème minute : Merghem tente sa chance de loin d’une frappe avec rebond mais Prior se couche bien pour détourner.

40ème minute : BUT ! A l’entrée de la surface, Kamano feinte et enroule sa frappe pleine lucarne. Magnifique. 0-1.

50ème minute : Ounas récupère un ballon très haut. Il dribble et enchaîne par un centre-tir dangereux bien repoussé par la vigilance de Souchaud.

61ème minute : Déboulé de Lewczuk qui permet à Vada de prendre sa chance de loin. Sa frappe enroulée passe juste à côté de poteau droit de Châteauroux.

83ème minute : BUT ! Bien servi par Malcom, Ounas percute et frappe fort au centre du but. 0-2.

 

Le contrat est rempli ce soir. Avec cette victoire, Bordeaux attaque la rencontre face à Marseille avec un regain d’énergie. Conforté par l’émergence de ses deux jeunes ailiers, l’équipe girondine s’est imposée tout en professionnalisme et en sérénité. Analysons joueur par joueur les performances de ce soir.

 

AFP PHOTO / GUILLAUME SOUVANT

AFP PHOTO / GUILLAUME SOUVANT

 

Les joueurs

 

Pour ce qui est du gardien de but, Jérôme Prior, il n’a pas eu beaucoup de boulot. Une seule parade à effectuer, sur une frappe lointaine de Merghem (34’). En terme général, il a paru confiant dans ses sorties et ses relances. Très propre.

 

Pour son retour avec les pros, Milan Gajic a été très bon sur ce match. Constamment mobile, il a souvent apporté le danger par des centres (5’) ou des combinaisons simples mais efficaces. En défense, il a tout aussi bien fait le job, en sauvant plusieurs fois les siens (tacle pour contrer une frappe 20’ et intervention 50’). Une belle concurrence est engagée avec Sabaly sur cette aile. De l’autre coté, Diego Contento a réalisé un match correct. Il a un peu trop utilisé les longs ballons en première mi-temps, mais il a su jauger ses relances au fil de la rencontre. Quelques bons centres à son actif (5’ 74’) et des replis défensifs intéressants (42’ 58’).

 

En charnière centrale, on prend les mêmes et on recommence. Nicolas Pallois a été solide et rassurant comme à son habitude, par l’intermédiaire de couvertures (63’) et de tacles défensifs (sur une frappe adverse 73’ et en fin de match 91’). Il progresse nettement dans le domaine de la relance, où il arrive à améliorer sa précision de matches en matches. Son fidèle compagnon, Igor Lewczuk a suivi le même modèle. Il a excellé dans l’anticipation et pour couper les lignes de passes adverses (54’). Il est aussi auteur de très bonnes relances, que ce soit au pied ou par des passes (67’).

 

Pour la récupération, Jaroslav Plasil a gratté de nombreux ballons face au jeu (53’) ou dans le repli défensif en venant de l’arrière (4’ 62’). Il a su jouer vers l’avant et apporter le danger en frappant deux fois au but (5’ 50’). Il a formé une très bonne paire avec Valentin Vada, qui s’est positionné un peu plus haut sur le terrain. De retour de blessure, le jeune joueur a eu du mal à entrer dans son match en alternant les pertes de balles et les mauvais choix. Mais au fil de la rencontre, il a récupéré des ballons importants (60’) et gagné en justesse, comme le prouve sa passe décisive sur le but de Kamano (40’). Il a bien orienté le jeu comme il sait le faire, et c’est de très bon augure pour la suite du championnat. Remplacé par Traoré (76’).

 

Mais le plus fort ce soir, c’est Adam Ounas. Il se rapproche enfin de son niveau de l’an passé. Très impliqué dans le repli défensif en début de match (8’ 12’), il a tout de suite montré son envie de bien faire. Il n’avait plus qu’à faire la différence offensivement, et il l’a très bien fait. En grande partie par sa vitesse et son agilité, il a débordé et centré de nombreuses fois (31’ 53’). Avant de s’essayer à la frappe (51’) et de trouver le chemin des filets en fin de match (83’). Son premier but de la saison, qui récompense une partie sérieuse et aboutie. Sur l’autre aile, François Kamano a sorti une prestation remarquable pour sa première titularisation de la saison. En effet, le jeune guinéen a marqué un superbe but pour débloquer une situation bien mal embarquée (40’). A coté de ça, il a bien contre-attaqué (9’) et a su apporté sa vitesse sur de bonnes phases d’attaque (50’). Un but qui devrait le libérer et lui donner confiance pour la suite ! Remplacé par Romil (80’)

 

Dans le rôle de milieu offensif derrière l’attaquant, le coach Gourvennec avait placé Malcom au début de la partie. Sur sa série de matches décevants, le brésilien a une nouvelle fois déçu ce soir. Effacé, indisponible pour ses partenaires et maladroit dans les passes, il n’a pas su trouver son tempo habituel dans cette rencontre. Petit lot de consolation, il est passeur pour Ounas sur le second but (83’). Remplacé par Sabaly (87’). Le gros flop de cette soirée, ça restera Isaac Kiese Thelin. Sevré de ballons à la pointe de l’attaque, le géant suédois n’a quasiment pas eu d’occasions de but sur ses 90 minutes de jeu. Une frappe beaucoup trop molle (63’) est à déclarer, mais rien de plus. C’est très décevant pour un attaquant qui devait se montrer au maximum sur ce match au vu de la forte concurrence à son poste.

 

Au niveau des entrants, Abdou Traoré a apporté un peu de densité dans l’entre-jeu. Et encore, on est sympa. Youssouf Sabaly est entré à quelques minutes du terme. Par contre, il est important de signaler la première apparition de Jorris Romil sous le maillot professionnel. Il a eu une opportunité de frappe, bien servi par Ounas, qui passe juste à coté du poteau gauche de Souchard (déjà plus que Kiese Thelin, vous l’avez remarqué vous aussi).

 

capture-decran-224

 

La feuille de match

 

Châteauroux-Bordeaux
Mercredi 26 octobre 2016 18h45
Gaston Petit, Châteauroux
16èmes de finale de Coupe de la Ligue
9 787 spectateurs
Arbitre : Stéphane Jochem
Buts : Bordeaux : Kamano (40’) et Ounas (83’)
Cartons jaunes : aucun
Cartons rouges : aucun
Châteauroux : Souchaud, Mbone, Samnick, Heloise, Sangante, Traoré, Raineau, Khadda (Lebrun 64’), Blanc, Boukari (Chergui (77’), Merghem (Troré 85’).

Bordeaux : Prior -Gajic, Lewczuk, Pallois, Contento -Vada (Traoré 76’), Plasil, Kamano (Romil 80’), Ounas – Malcom (Sabaly 87’), Kiese Thelin

 

capture-decran-227

 

Les notes Girondins4Ever

 

Prior : 7
Gajic : 7
Lewczuk : 8
Pallois : 8
Contento : 6
Vada : 7
Plasil : 8
Kamano : 8
Ounas : 8
Malcom : 5
Kiese Thelin : 2

 

capture-decran-219

 

Les stats d’après match

 

Châteauroux-Bordeaux
Possession : 48%-52%
Tirs : 4-10
Tirs cadrés : 1-6
Hors-jeux : 1-1
Corners : 8-8
Coups-francs : 12-13
Fautes : 12-11

Screens G4E, Photos AFP, et stats Sporty Trader