L’après-match. Bordeaux remercie les Ultramarines de la plus belle des manières


Pour se relever d’une difficile défaite face à Paris (0-3), rien de mieux que de recevoir un concurrent direct pour l’Europe chez soi, à Bordeaux. Des guingampais que l’on retrouve pour la troisième fois cette saison, après un nul au Roudourou (1-1) et une victoire bordelaise en Coupe dernièrement (3-2). Bordeaux doit recoller à ses adversaires directs dans la course à la quatrième-cinquième place qualificative et cela passe par une victoire obligatoire. Bienvenue dans notre après-match.

 

La composition bordelaise :

 

La composition guingampaise :

 

Les buts

14ème minute :
BUT ! Sankharé récupère le ballon à l’entrée de la surface après un avantage laissé pour les Girondins. Il décale Kamano sur le coté gauche, qui fixe et qui frappe du plat du pied en étant sur un pas. Le petit filet est trouvé et le premier but bordelais est marqué. 1-0.

42ème minute : BUT ! Sur un corner frappé par Malcom, Pallois devance Johnsson et marque dans le but vide. 2-0.

71ème minute : BUT ! Contento lance Kamano en profondeur. Le guinéen, très en forme aujourd’hui, contrôle et passe pour Laborde qui n’a plus qu’à conclure. 3-0.

 

Une victoire aboutie, maîtrisée et encourageante. Des termes que l’on n’a pas l’habitude d’entendre du coté des Girondins, mais que l’on commence à voir sur ce début d’année 2017. Emmené par un Kamano des très grands jours, Bordeaux a su prendre ce match par le bon bout et s’imposer sans trop forcer. Analysons les points forts de ce match, et éventuellement les points faibles .

 

 

Les joueurs

 

Cédric Carrasso (9/10) : De multiples arrêts durant le match, notamment devant De Pauw (8) et sur le retourné de Bénézet (27’). Il a ensuite montré beaucoup de sérénité et de maîtrise dans ses sorties et dans ses prises de balle. Sans oublier ses encouragements et son implication sans relâche. Joueur modèle jusqu’au bout, puisqu’il est allé donner son maillot aux Ultramarines à la fin du match. Héros.

Milan Gajic (6/10) : On l’a beaucoup vu dès le début du match, lorsqu’il a enchaîné de bonnes montées. Un peu moins en vue par contre au fil du match, mais en restant bien en place défensivement devant les faibles pressions adverses.

Diego Contento (7/10) : L’international allemand, qui n’avait plus joué depuis la débâcle à Montpellier (4-0, le 17 décembre), effectuait son retour sur cette rencontre. Et il a plutôt bien réussi son ‘come-back’, à notre plus grande surprise. Des centres centres justes (63’ 77’), une passe amenant le deuxième but (71’) et un tacle défensif très imposant (64’). Copie sans bavure.

Nicolas Pallois (6/10) : Il a été beaucoup trop en difficulté sur les seules actions guingampaises, comme sur l’action où Diallo touche le poteau (36’) ou encore la reprise de De Pauw juste au-dessus (41’). Il manque encore sérieux et de combativité pour rester au marquage de ses adversaires directs. Heureusement pour lui, il sauve son match avec ce but de la tête sur corner (42’) qui permet à l’équipe de rentrer aux vestiaires avec un avantage de deux buts.

Vukasin Jovanovic (7/10) : Sa qualité de relance au sol (11’) et sa solidité dans les duels (12’ 30’) ont une nouvelle fois fait un bien fou à l’arrière-garde bordelaise. Il écope d’un carton jaune (30’) pour un excès d’engagement, mais on le pardonne sans problème.

Jérémy Toulalan (8/10) : L’expérimenté girondin a une fois de plus rayonné dans sa position préférentielle, la sentinelle. Des duels gagnés (55’), de l’anticipation (44’) et une facilité remarquable dans l’entre-jeu. Sa très bonne forme actuelle n’est très certainement pas étrangère aux résultats convaincants des girondins.

Valentin Vada (7/10) : Après deux matches remplaçant, le jeune joueur argentin retrouvait une place de titulaire face à Guingamp. Très important dans la construction bordelaise, il s’est bien projeté vers l’avant amenant le danger vers le camp adverse. A l’image de ce centre en louche, qui amènent une frappe de Kamano repoussée sur la ligne par Kerbrat (56’). Il écope d’un carton jaune (19’) pour une simulation dans la surface, alors qu’il y a avait bien faute. Double erreur d’arbitrage. Il est remplacé par Plasil (67’).

Younousse Sankharé (8/10) : Lui aussi a été excellent dans l’animation offensive et dans la distribution (passe décisive pour Kamano 14’). Il catapulte une très belle tête dans sa course, bien stoppée par Johnsson (73’). Une justesse technique et un pressing remarquables sur l’ensemble du match.

Malcom (7/10) : Il a apporté de très belles choses sur son coté, que ce soit de par sa percussion (23’) ou sa qualité de centre (17’). Il a aussi pris sa chance, dont une frappe qui explose la transversale adverse (32’) et une autre trop molle (59’). Il se contentera d’une passe décisive sur corner amenant le but de Pallois (42’).

Gaëtan Laborde (8/10) : Tout d’abord, son abnégation et sa combativité sont toujours à souligner du coté du jeune bordelais. Il a tenté sa chance une fois (62’), sans réussite, avant de clore la victoire de son équipe avec son but (71’), dédié à sa grand-mère disparue quelque jours plus tôt. Remplacé par Ménez (74’).

François Kamano (10/10) : Le meilleur pour la fin, vous nous connaissez. Ah François… Quel match. Il reçoit bien entendu le titre d’homme du match G4E. Il a absolument tout fait à la défense guingampaise. Deux sombreros pour se dégager de ses adversaires, des accélérations fulgurantes (12’ 64’), des retours défensifs (86’), une tête au second poteau qui passe juste à coté (17’), un festival sur son coté et une frappe presque entre les jambes de Johnsson (53’), une frappe sauvée sur la ligne par Kerbrat (57’), une offrande pour Laborde (71’) et un bijou pour ouvrir le score (14’). Rien que ça. Après Caen, il nous sort une performance comme celle-là. Très classe (et prometteur).

 

Au niveau des remplaçants, Jaroslav Plasil a amené sa bonne conservation de balle quand le match était plié, pour que son équipe finisse sur une fin de match tranquille. Jérémy Ménez a eu deux occasions de but, qu’il n’a pas bien négocié (75’ 77’). Adam Ounas a touché trop de peu ballons, pour qu’il puisse s’exprimer.

 

 

La feuille de match

Bordeaux-Guingamp
Dimanche 19 février 2017 à 15 heures
Stade Matmut Atlantique, Bordeaux
26ème journée de Ligue 1
18 724 spectateurs
Arbitre : Johan HAMEL
Buts : Bordeaux : Kamano (13’), Pallois (42’), Laborde (71’)
Cartons jaunes : Bordeaux : Vada (23’), Jovanovic (25’) et Guingamp : Leveque (19’), Pereira (24’), Bodmer (50’)
Cartons rouges : Pereira (58’)
Bordeaux : Carrasso – Contento, Pallois, Jovanovic, Gajic – Toulalan (c), Sankharé, Vada (Plasil 67’) – Kamano, Laborde (Ménez 74’), Malcom (Ounas 83’).
Remplaçants : Prior, Lewczuk, Pellenard, Arambarri, Ounas, Plasil, Ménez.

Guingamp : Johnsson – Leveque (Sankoh 75’), Martins Pereira, Kerbrat (c), Diallo, Deaux, Benezet (Coco 46’), De Pauw, Didot (Giresse 46’), Bodmer, Salibur.
Les remplaçants : Guivarch, Ikoko, Sankoh, Blas, Coco, Gires

 

 

Les stats d’après match

Bordeaux-Guingamp
Possession : 51%-49%
Tirs : 22-14
Tirs cadrés : 6-4
Passes réussies : 84%-73%
Hors-jeux : 1-3
Corners : 5-6
Centres : 24-16
Fautes : 14-18

 

 

Stats LFP, screens G4E et image de une AFP