L’après-match. Bordeaux ramène un point inespéré

kgvkfv3


Suite à la trêve internationale, la Ligue 1 faisait son retour avec ce déplacement des Girondins en Bretagne, pour affronter le Stade Rennais. Aux coudes à coudes au classement, ces deux formations avaient l’occasion de se rapprocher un peu plus des meilleures places de notre championnat. Laquelle de ces deux équipes a fait la bonne opération de cette journée ? Réponse tout de suite dans notre après-match.

 

La composition de Rennes :

 

byub

 

La composition de Bordeaux :

 

uhulih

 

Le fil de la rencontre

 

15ème minute : Hunou est à la réception d’un bon centre venant de la droite. Il croise sa tête et trouve le dos de Lewczuk.

25ème minute : Parti seul derrière la défense, Grosicki se présente devant Carrasso. Le rennais tente de piquer son ballon mais le portier s’impose parfaitement.

26ème minute : Très bon déboulé de Sabaly qui transmet à Ménez dans la surface. L’attaquant bordelais fixe et frappe à côté des cages de Costil.

30ème minute : Ounas se joue de son défenseur sur son côté et adresse un centre parfait dans la surface. Rolan se détend mais rate sa tête.

37ème minute : Ounas centre bien une nouvelle fois vers Rolan qui tombe dans la surface. Ménez récupère et tente la volée. Au-dessus.

44ème minute : BUT ! Sur un centre de Sio sur la gauche, Contento touche ce ballon et trompe son propre gardien… 1-0.

 

59ème minute : Bon décalage vers Grosicki qui choisit la frappe dans un angle fermé mais sa tentative trouve le petit filet de Carrasso.

60ème minute : Centre venant de la droite vers Sio. L’attaquant reprend sans contrôle et met à contribution le portier bordelais.

63ème minute : BUT ! Corner de Malcom que reprend magnifiquement bien de volée Pallois pour l’égalisation. 1-1.

73ème minute : Prcic feinte, élimine un bordelais et frappe juste au-dessus du cadre.

85ème minute : Suite à une perte de balle de Ménez, Diakhaby déborde et centre bien pour Ntep. L’international français trouve la transversale bordelaise.

87ème minute : Carrasso s’interpose devant Ntep et est ensuite sauvé par sa transversale devant Diakhaby. Mais tout partait d’une sortie de balle non signalée par l’arbitre.

 

Très décevants, des Girondins chanceux décrochent un point suite à cette neuvième journée. Sans aucune inspiration dans le jeu, ils ont su revenir dans la partie grâce à un coup de pied arrêté. Un match assez inquiétant au vu du contexte favorable pour l’équipe au niveau des blessures et de la forme des joueurs. Analysons joueur par joueur cette partie, qui ne restera pas dans les annales girondines.

 

capture-decran-140

 

Les joueurs

 

Cédric Carrasso a tout d’abord encaissé un but « gag » par son latéral, où il ne peut rien faire. Son poteau n’est pas en sa faveur sur cette action, mais il le remerciera ensuite sur une tête d’Ntep (85’) et sur la très belle frappe de Diakhaby en toute fin de match (88’). Sur la rencontre, il a sorti une belle parade dans les pieds de Grosicki (25’) et a détourné une frappe d’Ntep (88’).

 

Ce fameux latéral maladroit, c’est Diego Contento. Il a donc marqué contre son camp et a donné l’avantage aux rennais juste avant la mi-temps (44’). Il s’est ensuite un peu repris au retour du vestiaire en se projetant plus (50’ 53’), mais ça n’a pas vraiment duré longtemps… Encore un match raté de l’international allemand. « Allo Max Poundjé ? Oui, tu reviens quand ? ». Sinon, sur l’autre aile, Youssouf Sabaly a montré de très belles choses. Il a su jaillir dans les pieds de ses adversaires quand il fallait (11’ 38’) et il s’est permit de belles offensives. Comme sur ce déboulé (26’) qui se conclut par une action dangereuse de Ménez. Son apport est toujours aussi précieux puisqu’il est quasiment le seul à accélérer le jeu de l’arrière. La charnière centrale a fait du bon boulot aujourd’hui. Igor Lewczuk a combiné sérénité et puissance pour stopper les offensives rennaises (2’ 44’). Il est tout aussi précieux dans le domaine aérien ou sur les coups de pied arrêtés. Petit bémol dans le secteur de la relance, où il manque encore de précision et d’une certaine prise de risques vers l’avant. Ce point a été mieux exécuté par Nicolas Pallois sur quelques actions. Il a aussi bien défendu avec des couvertures et des interventions autoritaires (23’ 48’ 83’). Enfin, il a endossé la cape du buteur héroïque (66’) pour ramener un point à son équipe, et ça c’est classe (surtout du pied droit). Il écope d’un carton jaune à la 45ème minute.

 

Au milieu de terrain, Grégory Sertic a été préféré à Jaroslav Plasil, tout comme dans le rôle du capitaine. Le joueur formé aux Girondins a été propre dans ses transmissions et a bien su couper la trajectoires des passes adverses (18’). Il a aussi bien défendu lors de ses replis défensifs (33’ 65’). Il n’a cependant pas su accélérer le jeu et lancer ses atouts offensifs dans de bonnes conditions. Constat assez similaire pour Jérémy Toulalan qui n’a jamais réussi à trouver ses attaquants. Devant sa défense, il a rassuré en termes de récupération (4’ 65’) avec un bon abattage dans l’entre-jeu.

 

kgvkfv2

 

Dans le secteur offensif, Adam Ounas a été le plus dangereux et le plus percutant. A l’origine de deux centres parfaits en première mi-temps (30’ 38’), il a apporté toute sa vitesse et sa qualité de dribble pour gêner au maximum la défense rennaise. Il écope d’un carton jaune pour contestation (45’). Contrairement à Malcom, qui a été totalement inexistant. Avec seulement 31 ballons touchés (plus faible total de l’équipe), il réalise une performance très décevante. Il sauve son match avec une passe décisive (66’) sur corner. Remplacé par Kamano (73′).

 

En pointe, toujours les mêmes attaquants, et entre nous on s’en passerait bien. Diego Rolan a encore tout loupé. Un lob manqué (19’), une tête croisée pas assez puissante (32’) et des prises de balle très approximatives forment un résumé complet de son après-midi. Il serait temps de faire confiance à d’autres personnes devant (cf : Laborde, Kiese Thelin). Justement, remplacé par Laborde (82′). Pas beaucoup mieux pour Jérémy Ménez. L’ancien parisien s’est créé les plus belles occasions bordelaises, comme cette frappe dans la surface à côté (27’) ou cette volée au-dessus (38’). Le tout sans grande précision. Dans le jeu, il n’a vraiment pas été en réussite, que ce soit dans les appels ou dans les transmissions. Une très grosse baisse de régime après un bon début de saison. Dommage. Remplacé par Plasil (88′).

 

Au niveau des remplaçants, François Kamano a été catastrophique. Pas du tout en confiance, il a perdu tous ses ballons et n’a rien apporté. Gaëtan Laborde n’a pas eu le temps de s’exprimer, une fois de plus… Et Jaroslav Plasil a gratté un ballon très important dans le temps additionnel.

 

capture-decran-155

 

La feuille de match

Rennes-Bordeaux
Dimanche 16 octobre à 15 heures
Stade Roazhon Park, Rennes
9ème journée de Ligue1 2016-2017
23000 spectateurs
Arbitre : Benoît MILLOT
Buts : Rennes : Contento CSC (44’) et Bordeaux : Pallois (66’)
Cartons jaunes : Rennes : André (81’) et Bordeaux : Pallois (45’), Ounas (45’)
Cartons rouges : aucun

Rennes : Costil – Mexer, Mendes (c), André, Baal, Danze, Hunou (Said 72’), Prcic, Ntep, Grosicki (Diakhaby 78’), Sio

Bordeaux : Carrasso – Sabaly, Contento, Pallois, Lewczuk – Toulalan, Sertic (c), Ounas, Malcom (Kamano 72’)- Ménez (Plasil 88’), Rolan (Laborde 82’).

 

capture-decran-157

 

 

Les notes Girondins4Ever

 

Carrasso : 8
Sabaly : 7
Contento : 4
Pallois : 9
Lewczuk : 7
Toulalan : 6
Sertic : 7
Ounas : 6
Malcom : 1
Ménez : 2
Rolan : 2

 

kgvkfv

 

Les stats d’après match

 

Rennes-Bordeaux
Possession : 53%-47%
Tirs : 15-7
Tirs cadrés : 4-1
Passes : 507-458
Passes réussies : 81%-82%
Hors-jeux : 2-3
Corners : 8-3
Duels gagnés : 59-59
Fautes : 15-11

 

Screens BeIn Sports/Photos Stade Rennais et stats l’Equipe