L’après-match. Bordeaux mordu à domicile par des dogues affamés

Lewczuk, Pallois, Sabaly

Toujours aussi poussifs dans le jeu, les Girondins de Bordeaux occupent une honorable cinquième place avant de recevoir le LOSC. Ces Dogues lillois qui se sont relancés face à Caen en semaine (4-2) et qui pourraient de nouveau être plus mordants dans le jeu. Amis bordelais, attention à ne pas retomber dans vos habitudes nonchalantes à domicile… Bordeaux va t-il enchaîner un huitième match sans perdre ? Le LOSC va t-il créer la surprise en Gironde et s’éloigner de la zone de relégation ? Réponse dans notre après-match.

 

La composition bordelaise : 

2016-12-03-19_25_21-microsoft-silverlight

 

La composition lilloise :

2016-12-03-19_28_05-microsoft-silverlight

 

Le fil de la rencontre

 

12ème minute : Benzia profite d’une maladresse de Pallois pour mettre à contribution Prior pour la première fois du match.

23ème minute : Nouveau centre lillois et tête à bout portant de Benzia que détourne parfaitement Prior.

30ème minute : C’est au tour de Lopes de tester les réflexes du portier bordelais qui s’envole très bien sur une frappe qui prenait la direction de sa lucarne gauche.

38ème minute : Diego Rolan se procure la première action bordelaise avec une tête juste à coté du cadre, sur un centre de Laborde.

44ème minute : BUT ! Coup de froid au Matmut en toute fin de premier acte, avec cette ouverture du score de De Préville qui devance Pallois dans la surface. 0-1

63ème minute : De Préville explose la barre transversale de Prior suite à une frappe déviée par Plasil.

70ème minute : Bien lancé en profondeur par Rolan, Ménez est à l’origine de la première (et unique) frappe cadrée du match, bien repoussée par Enyeama.

72ème minute : Penalty provoqué par Pallois qui a subi une faute de Béria dans la surface. Rolan le tire et trouve lui aussi la transversale adverse.

90ème minute : Malcom tente un coup-franc direct, bien anticipé par Enyeama.

Bordeaux déçoit une nouvelle fois au Matmut Atlantique. Pire encore, le club au scapulaire concède une défaite, face à des lillois bien mal en point au classement (aucune victoire à l’extérieur en quinze matches, avant Bordeaux…). Et pourtant, la victoire n’est clairement pas volée au vu de la rencontre. Neuf tirs cadrés contre un seul du coté bordelais. La statistique parle d’elle-même, les locaux n’ont pas existé sur cette rencontre. Analysons via les commentaires individuels, ce qui n’a pas fonctionné.

 

2016-12-03-20_00_35-microsoft-silverlight

 

Les joueurs

 

Jérôme Prior est sans contestation possible le meilleur bordelais de cette rencontre. Par de nombreuses parades, il a repoussé les assauts lillois (12’ 23’ 28’ 30’43’) avant de craquer à bout portant devant De Préville (44′). Il n’a rien à se reprocher, il a très bien fait le job.

 

Devant lui, ce n’est pas la même histoire. Sur son coté, Maxime Poundjé a fait preuve d’une précision médiocre (68% de passes réussies et onze ballons perdus en 45 minutes). Il n’a pas su apporter le danger dans le camp adverse. Blessé à la mi-temps, il est remplacé par Contento (46’). Sur l’autre aile, Youssouf Sabaly n’a pas été très brillant non plus. Actif en début de match (centres 12’ 23’ 34’), il s’est éteint au fil de la rencontre. Pas mal de déchet à son actif lui aussi, avec 24 pertes de balle soit le total le plus élevé de son équipe.

 

En défense centrale, c’est un bilan assez propre en soi. Même si pour Nicolas Pallois, la soirée ne fut pas de tout repos. Il est d’abord auteur d’une relance complètement ratée dans l’axe qui offre une occasion à Benzia (13’). Il est ensuite devancé par De Préville sur le but (44’). A coté de ça, il a intercepté de nombreux ballons (6’ 70’), 20 au total. A quinze minutes du terme, il pense avoir sauvé son match en provoquant un penalty. Mais c’était sans compter sur Madame la transversale, qui n’en a encore fait qu’à sa tête… Mais ça, on y reviendra un peu plus tard. A coté de lui, Igor Lewczuk a été impeccable dans ses récupérations et dans ses relances (40’ 48’). C’est un match solide pour le polonais, qui n’a quasiment pas fait d’erreurs. La grande classe.

 

Au milieu de terrain, on a pu apercevoir la première titularisation en professionnel pour Zaydou Youssouf. Très difficile de le juger sur son premier match, où il a été malheureusement très effacé. Seulement 22 ballons touchés en 52 minutes, une glissade qui offre une action de but aux lillois (30’) et un faible impact sur le jeu. On ne retiendra que son nom sur la feuille de match, mais c’est un jeune que l’on veut revoir. Remplacé par Ounas (52’). Le capitaine Jaroslav Plasil n’en est pas à sa première titularisation lui par contre. Un volume de jeu et des prises de balle intéressantes sont à noter sur sa prestation qui est correcte dans l’ensemble. Cela reste une performance moyenne, car il n’a pas su briser la défense adverse. Tout ceci est relatif, car en terme général, aucun des treize acteurs bordelais de ce match n’a su se montrer dangereux. Pour finir le trio de l’entre-jeu bordelais, Grégory Sertic a été titularisé ce samedi soir. Son jeu long précis (3’ 17’) et ses précieuses interventions (2’ 6’) ont ponctué le bon début de rencontre des bordelais. Il a ensuite baissé en terme d’apport offensif, tout en gardant une solidité défensive irréprochable (12’ 66’). Il écope d’un carton jaune (61’) et il est remplacé sur blessure par Malcom (78’).

 

Dans le secteur offensif, Jérémy Ménez a été reconduit dans un poste de meneur de jeu. Percutant en début de match (6’ 14’), l’international français a une nouvelle fois déçu. Jamais dans le bon tempo et lent dans ses replacements, il n’a pas vraiment été concerné par le match. On commence à avoir l’habitude avec lui. Certes il possède un pourcentage de passes réussies de 93%, mais il a constamment joué vers l’arrière. Il est l’auteur de la seule frappe cadrée bordelaise (70’). Sinon, rien de plus…

 

Gaëtan Laborde n’a aucune occasion à se mettre sous la dent, mais est le meilleur centreur de la rencontre. Il a été assez intéressant lorsqu’il fut replacé dans le couloir gauche, à l’inverse de son positionnement dans le couloir droit. Diego Rolan, lui, reste néanmoins le bordelais le plus dangereux, à l’image de son travail technique en début de match (gestes et débordements 15’ 17’ 40’), de cette tête juste à coté (38’) et surtout de ce penalty raté (74’). A vouloir tirer trop fort, c’est plus la barre qu’il a pulvérisé plutôt que son compteur but…

 

Au niveau des remplaçants, Adam Ounas est entré pour perdre la moitié de ses ballons. Diego Contento n’a rien fait en une mi-temps, mis à part exploser le nez de Sertic. Malcom, quant à lui, a apporté une bonne dynamique en fin de match en touchant beaucoup de ballons et en accélérant bien le jeu bordelais.

 

 

2016-12-03-21_25_09-microsoft-silverlight

 

 

La feuille de match

Samedi 3 décembre 20 heures
Matmut Atlantique, Bordeaux
16ème journée de Ligue1
19 900 spectateurs
Arbitre :  Benoît MILLOT
Buts : Lille : De Préville (44′)
Cartons jaunes : Bordeaux : Laborde (32’) , Sertic (61’) et Lille : Amadou (33’), Soumaoro (73’), Lopes (90’)
Cartons rouges : aucun

Bordeaux : Prior – Sabaly, Lewczuk, Pallois, Poundjé (Contento 46’) – Plasil, Sertic (Malcom 79’), Youssouf (Ounas 52’),  Ménez – Rolan, Laborde.
Les remplaçants : Bernardoni, Contento, Toulalan, Vada, Ounas, Kamano, Malcom.

LOSC : Enyeama – Corchia, Soumaoro, Civelli, Béria – Amadou, Obbadi (Sankhare 71’), Sliti (Palmieri 84’), Lopes – De Préville, Benzia (Amalfitano 90’).
Les remplaçants : Maignan, Sunzu, Palmieri, Sankhare, Amalfitano, Tallo, Terrier.

 

2016-12-03-20_00_43-microsoft-silverlight

 

Les notes Girondins4Ever

Prior : 9
Sabaly : 4
Lewczuk : 7
Pallois : 6
Poundjé : 4 et Contento : 3
Sertic : 6
Plasil : 6
Youssouf : 4
Ménez : 3
Laborde : 6
Rolan : 3

 

2016-12-03-21_39_32-microsoft-silverlight

 

Les stats d’après match

Bordeaux-Lille
Possession : 48%-52%
Tirs : 8-16
Tirs cadrés : 1-9
Passes : 372-426
Passes réussies : 80%-82%
Hors-jeux : 4-1
Corners : 5-5
Duels gagnés : 55-53
Fautes : 15-13

Stats LFP et screens G4E