L’après-match. Bordeaux crée la surprise en s’imposant face à l’OL

Pour cette 23ème journée de championnat de Ligue 1, les Girondins de Bordeaux reçoivent un Olympique Lyonnais en pleine forme, fier de deux succès de prestige face à Paris et Monaco. En face, Bordeaux a réalisé une jolie opération à Nantes le week-end dernier, en s’imposant un but à zéro. Ce match retour intervient après un premier acte riche en buts, et qui s’est terminé sur un score de 3-3. Place maintenant à cette alléchante confrontation. Bienvenue dans notre après-match.

 

La composition bordelaise :

bandicam 2018-01-28 17-01-57-034

 

La composition lyonnaise :

bandicam 2018-01-28 17-02-53-640

 

Les buts

22ème minute : BUT ! Contre attaque éclair des bordelais. Malcom reçoit le ballon sur le coté droit, repique dans l’axe et sert Meïté à l’entrée de la surface. Le milieu de terrain sert De Préville, qui conclut cette action magnifique. 1-0.

27ème minute : BUT ! Lerager récupère un ballon très haut, et sert dans la foulée Laborde. L’attaquant donne à Malcom dans la surface, qui s’effondre dans la surface. L’arbitre siffle un penalty, assez imaginaire, on doit se le dire. Le brésilien le transforme lui-même. 2-0.

43ème minute : BUT ! Sur leur première occasion, Fékir adresse un corner sur la tête de Marcelo, qui réduit le score. 2-1.

45ème minute : BUT ! Poundjé joue un ballon jusqu’au bout et provoque un penalty sur une sortie de Lopes. Laborde se charge de le tirer et marque. 3-1.

 

Résumé de la rencontre

Victoire retentissante des bordelais face à Lyon, pour le premier match de Gus Poyet sur le banc girondin, à domicile qui plus est. Des débuts plus que réussis, face à une équipe de Lyon qui est mal rentrée dans sa partie. Face à des bordelais enragés, ils ont souvent été surpris par le pressing incessant et la force offensive (retrouvée). Un match rondement mené, avec beaucoup d’expérience en seconde mi-temps pour gérer le score et palier à l’exclusion d’Otávio. C’est très rassurant et surtout de bon augure pour le reste de l’exercice. Car on ne se le cache pas, on commençait à vraiment flipper.

 

 

bandicam 2018-01-28 17-13-41-614

 

Les Maxis Tops 

Maxime Poundjé (10/10) : Incroyable. Le latéral bordelais a probablement réalisé le match de sa saison, voire de sa carrière. De l’envie, de la défense, de la propreté, un penalty provoqué, il a absolument tout réussi. C’est très encourageant pour la suite, à un poste très délicat chez les Girondins.

Nicolas De Préville (10/10) : L’attaquant a été au four et au moulin lors de cette rencontre. De la combativité à ne plus savoir quoi en faire, ce joueur est plaisant à voir jouer. Il se remet qui plus est à être décisif, après son but à Nantes, c’est lui qui ouvre le score une nouvelle fois ce soir (22’).

Benoît Costil (10/10) : Le nouveau capitaine bordelais a réalisé une copie parfaite. Via son comportement irréprochable et une attitude d’exemple parfaite, ainsi que sur le terrain, où il a sorti quelques arrêts importants, devant Fékir et Depay notamment.

Lukas Lerager (10/10) : Le milieu danois a lui aussi été exceptionnel dans l’entre-jeu bordelais. Il a abattu un travail incroyable dans la récupération du ballon, ainsi que dans ses premières relances, qui ont étaient justes jusqu’au bout.

Pablo Castro (9/10) : C’est la bonne surprise de cette période de mercato, le retour du brésilien Pablo. Après une performance XXL à Nantes, le défenseur central a récidivé face à Lyon ce soir, en remportant entre autre son duel face à Mariano Diaz. Beaucoup de solidité, de sérénité, aux cotés d’un Koundé lui aussi très bon. Une paire qui fonctionne à merveille pour le moment.

 

Les Tops : Le reste de l’équipe, nous étions obligés.

Les Flops : Aucun joueur n’est en dessous du lot sur ce match.

 

bandicam 2018-01-28 18-56-41-467

 

Les notes Girondins4Ever

Costil : 10

Sabaly : 7

Pablo : 9

Koundé : 8

Poundjé : 10

Otávio : 7,5

Lerager : 10

Meïté : 8;5

Malcom : 8

Laborde : 8,5

De Préville : 10

 

bandicam 2018-01-28 17-16-55-197

 

La feuille de match

Bordeaux-Lyon
Dimanche 28 janvier 2018 à 17 heures
Matmut Atlantique, Bordeaux
23ème journée de Ligue1
29310 spectateurs
Arbitre : François LETEXIER
Buts : Bordeaux : De Préville (22’), Malcom (27′), Laborde (45+1′) et Lyon : Marcelo (44′)
Cartons jaunes : Bordeaux : Otávio (36’), De Préville (60’) et Lyon : Fékir (11’), Rafael (18’), Marcelo (83’)
Cartons rouges : Otávio (76’)
Bordeaux : Costil – Sabaly, Koundé, Pablo, Poundjé – Otávio, Lerager, Meité – De Préville (Youssouf 90’), Laborde (Sankharé 67’), Malcom (Pellenard 79’).
Remplaçants : Prior, Gajic, Pellenard, Sankharé, Youssouf, Vada, Kamano.
Lyon : Lopes – Rafael (Tete 46’), Marcelo, Morel, Mendy – Tousart (Depay 46’), Fékir, Ndombélé – Cornet (Traoré 63’), Aouar, Diaz.
Remplaçants : Gorgelin, Marçal, Tete, Diop, Ferri, Traoré, Depay, Gouiri.

 

Les stats d’après match

Bordeaux-Lyon
Possession : 32%-62%
Tirs : 9-10
Tirs cadrés : 4-5
Passes réussies : 79%-89%
Hors-jeux : 0-2
Corners : 2-1
Fautes : 19-12

 

La réaction des coaches

Gustavo Poyet, coach bordelais : « On a été bon dans l’organisation. Prendre le ballon et contre-attaquer d’une manière vraiment belle. Le but sur le corner, à ce moment-là, tu te dis qu’après le match que tu as fait, ce n’est pas mérité. On a quand même bien réussi. Après le deuxième but, je ne sais pas s’il y a penalty ou non. Des fois, on a besoin de bonne fortune. La première mi-temps était vraiment importante pour moi, pour le futur […] Je n’ai pas été surpris par le niveau de mes joueurs. Le plus compliqué pour eux était de prendre beaucoup d’informations sur une semaine et d’avoir la possibilité de jouer le match quand même. Des fois, tu entends beaucoup de nouvelles choses, et quand tu es dans le match, tu repenses à ça, et tu ne joues pas. Je leur ai demandé d’être tranquilles pour jouer. Il y avait trois-quatre choses à vraiment bien faire, ce que l’on a vraiment bien fait en première mi-temps ».

Bruno Génésio, coach lyonnais : « J’ai vu une équipe de Bordeaux agressive dans le bon sens du terme dans les duels et une équipe de Lyon inversement beaucoup trop laxiste. On avait fait beaucoup de changements à Monaco, on avait amené beaucoup de fraîcheur, je ne pense pas qu’il faille se réfugier derrière cette excuse là. Mentalement on a été dominé par cette équipe comme nous on avait pu dominer Paris au niveau de l’agressivité, de l’intensité. Ce soir c’est Bordeaux qui en a mis beaucoup plus que nous et qui a logiquement gagné ce match. Le plus mauvais match ? Peut-être parce que l’on ne s’est pas créé d’occasions, on n’a pratiquement jamais eu la possibilité de revenir à part quand on a marqué le premier but en fin de première mi-temps. On s’est dit peut être qu’il y a la possibilité de revenir mais on n’a jamais eu l’emprise sur le match. On n’a pas su faire défendre cette équipe vers son but, il n’y a pas eu assez d’appels en profondeur, pas assez de mouvements autour du porteur du ballon. C’est l’un de nos plus mauvais matches de la saison ».

 

Le classement (avant le dernier match de la journée)

Capture

 

Stats LFP, propos L’Equipe et club de Bordeaux, Screens G4E