L’après match. Bordeaux, ce cheval de Troyes parti à l’Aube