L’après-match. Bordeaux assure et jouera la Ligue Europa cette saison

Pour ce barrage retour d’Europa League, les Girondins jouent gros, très gros. En cas de défaite, c’est un désastre sportif, financier, et dans le contexte que l’on connaît, cela serait peut-être la goutte qui va faire déborder le vase. En cas de victoire, c’est ce serait un magnifique rayon de soleil dans ce brouillard qui couvre l’horizon bordelais de ce début de saison. Croisons les doigts pour que la météo soit bonne. Bienvenue dans notre après-match.

La composition bordelaise :

La composition belge :

 

Les buts

10ème minute : BUT ! Contre-attaque éclair des Girondins. Briand dans le rôle de Pivot au départ de l’action, pour Lerager. Le danois lance l’attaque et glisse une merveille de passe dans la surface pour Kamano. Le guinéen ne se fait pas prier pour ouvrir le score. 1-0.

64ème minute : BUT ! Kalu récupère tout seul un ballon haut, et fonce vers le but belge. Grâce à ses dribbles fulgurants, il provoque un penalty. Briand s’en charge, et marque son premier but sous le maillot bordelais. 2-0.

 

Résumé de la rencontre

Bordeaux a fait le job, et de très belle manière. Un but très tôt de Kamano dans le match a parfaitement lancé son équipe. Le penalty de Briand après l’heure de jeu n’a fait que sceller le sort des belges. Une partie maîtrisée, remplie d’éclairs de génie, et pleines de promesses. On aime ça.

 

 

Les notes Girondins4Ever

Costil : 6,5
Poundjé : 6,5
Pablo : 7,5
Lewczuk : 6,5
Palencia : 7
Plasil : 6
Tchouaméni : 6,5
Lerager : 7,5
Kamano : 8
Briand : 7
Kalu : 9

 

 

Les tops

Samuel Kalu (9/10) : Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’ailier bordelais n’a pas fait de cadeau à son ancienne équipe. Ultra percutant, bon dans les duels, et surtout décisif (à l’image de ce penalty provoqué 64’), Samuel Kalu a réalisé une excellente rencontre. Il enchaîne les bonnes performances, après sa très bonne partie face à Monaco, et prouve que c’est un très bon achat de ce mercato, pour l’instant.

François Kamano (8/10) : C’est LE joueur décisif de ce début de saison. Le guinéen marche sur l’eau sur ces derniers matches, et il l’a une nouvelle fois démontré ce soir. Premier buteur pour son équipe après un joli mouvement (10’), il a ensuite percuté à de nombreuses reprises, avant de s’effacer un peu dans le second acte.

Lukas Lerager (7,5/10) : Il a été l’homme à tout faire dans l’entre-jeu bordelais. Véritable métronome de son équipe, il a su alterner travail défensif et projection vers l’avant de très belle manière. Il est aussi l’auteur de cette passe décisive sublime sur le premier but bordelais de Kamano. Vraiment un ton au-dessus de tout le monde, et ça s’est vu.

Pablo (7,5/10) : Titularisé aux cotés de Lewczuk suite à la suspension de Koundé, le brésilien n’a pas changé ses habitudes. Très à son avantage lui aussi face à Monaco, il a réédité une nouvelle copie de très grande qualité. Imposant, costaud et bon dans la récupération, il a tenu comme il fallait l’arrière-garde bordelaise. Très impressionnant.

Les flops

Aucun

 

 

La feuille de match

Bordeaux-La Gantoise
Jeudi 30 août 2018 à 20h45
Stade Matmut Atlantique, Bordeaux
Match retour de barrage d’Europa League
35039 spectateurs
Arbitre : Jesús Gil Manzano (ESP)
Buts : Bordeaux : Kamano (10’), Briand (64’)
Cartons jaunes : Bordeaux : Plasil (9’), Tchouaméni (16’), Lerager (75’) et La Gantoise : Asare (42’)
Cartons rouges : aucun
Bordeaux : Costil © – Palencia, Lewczuk, Pablo, Poundjé – Plasil, Tchouaméni, Lerager – Kalu (Youssouf 82’), Briand (De Préville 68’), Kamano.
Remplaçants : Poussin, Otavio, De Préville, Sankharé, Jovanovic, Sabaly, Youssouf.
La Gantoise : Kalinic – Foket, Rosted, Plastun, Asare © – Verstraete, Odjidja (Dejaegere 46’) – Dompé (Kvilitaia (68’), Chakvetadze, Yaremtchouk – Awoniyi (David 62’).
Remplaçants : Thoelen, Limbombe, David, Dejaegere, Andrijašević, Bronn, Kvilitaia.

 

 

Les stats d’après match

Bordeaux-La Gantoise
Possession : 46%-54%
Tirs : 13-14
Tirs cadrés : 7-3
Hors-jeux : 1-2
Corners : 1-9
Fautes : 17-13

 

 

La réaction du coach

Eric Bédouet, coach bordelais : « On avait insisté sur le fait de ne pas prendre de but. De revenir à une situation où il ne fallait pas se découvrir. Le match aller a été très positif sur ça car on s’est permis de jouer le match retour avec un peu plus de relâchement, bien qu’il n’y ait pas eu beaucoup de relâchement. Il y avait beaucoup de tension. On sentait sur le terrain que c’était très tendu. On a fait ce qu’il fallait face à une très belle équipe, bien organisée. C’est une équipe qui travaille bien. On le voit et ce n’est pas facile. Mais on a sorti de temps en temps le grand jeu pour se faire mal et ça marche. On joue aussi tous les trois jours donc c’est compliqué aussi ».

 

 

Stats UEFA, screens G4E, propos du club