L’après-match. Au Stade Raymond Kopa, Bordeaux laisse filer sa « Copa »