La révolte tant attendue


 

Le fil de la rencontre

12ème minute : Carvalho glisse, et laisse Crivelli lancer en profondeur Khazri qui tente de dribbler le gardien et de glisser le ballon dans un angle fermé, mais Raggi sauve sur sa ligne.

22ème minute : Ballon mal dégagé par la défense bordelaise, c’est Carillo qui frappe en pivot et touche le poteau de Carrasso. Le ballon revient sur le dos du portier qui se saisit du ballon sur l’action qui suit.

24ème minute : BUT ! Sur l’action d’après, Echiejile trouve Bernardo Silva dans la surface qui sollicite Carrasso avant que Costa pousse le ballon au fond des filets en devançant Contento.

36ème minute : BUT ! Khazri déboule sur le coté et centre au point de pénalty. La défense se dégage mal et envoie le ballon dans les pieds de Maurice-Belay qui frappe du droit et trompe Subasic, un peu fautif sur le coup.

39ème minute : BUT ! Renversement de situation en 5 minutes des bordelais ! Cette fois-ci sur un coup-franc de Khazri encore une fois mal dégagé, Yambéré traîne par là et glisse le ballon dans le but.

47ème minute : BUT ! Sur une récupération haute, Crivelli percute et donne intelligemment à Plasil qui ouvre son pied gauche et conclut l’action.

69ème minute : Sur un bon mouvement, le ballon arrive sur le coté de Khazri qui dépose un centre sur la tête de Crivelli. Mais c’est la barre transversale qui repousse la tentative du jeune espoir français.

87ème minute : El Shaarawy réalise un superbe enchaînement technique mais sa frappe frôle le poteau gauche de Prior. Sur l’action qui suit, il bute sur le portier bordelais dans un angle fermé.

92ème minute : Dernière occasion du match, et c’est Echiejile qui trouve la barre transversale après une bonne tentative d’El Shaarawy contrée.

 

 

 

Cédric Yambere iconsport

 

 

Les joueurs 

 

Le réveil tant espéré par tout un peuple bordelais a enfin vu le jour ce soir. D’autant plus avec la manière, on n’en demandait pas tant. Décortiquons ensemble cette rencontre joueur par joueur et analysons la première défaite à l’extérieur des monégasques cette saison.

 

A commencer par le portier bordelais Cédric Carrasso qui n’est resté que 23 minutes sur le terrain. Il a eu tout de même le temps de détourner la frappe de Carrillo sur le poteau (25′) et de sauver le but sur l’action de Bernardo Silva en suivant avant de s’incliner devant Costa (27′). Sorti sur blessure et remplacé par Prior (27′).

 

Vient ensuite la ligne défense très costaude ce soir. Encore une fois, portée par un bon Nicolas Pallois qui a était très juste dans ses interventions (8′ 23′ 56’82’ 83′) et ses relances parfois même très ambitieuses (un peu trop par moment). Il montre une nouvelle fois qu’il est bel et bien le patron de cette défense, en espérant qu’il enchaîne les bonnes performances le plus longtemps possible. Autre profil, qui monte en puissance quant à lui, il s’agit de Lamine Sané. Plutôt bon dans le domaine aérien toute la partie, il a paru plus solide et serein qu’auparavant avec des interventions importantes surtout en fin de match (70′ 79′ 80′). Vous l’aurez compris de vous-mêmes, une charnière redevenue un peu plus mastoc ces derniers temps, à tester face à une opposition plus efficace devant le but (et avec un peu plus de réussite). Diego Contento a agréablement surpris ce soir, en effectuant une prestation très intéressante. Autant défensivement avec de nombreuses interventions (47′ 52′ 75′) qu’offensivement avec un bon apport, il a été remuant comme il faut sur son coté. De bon augure pour relancer sa concurrence avec Maxime Poundjé qui avait clairement l’avantage sur ces dernières semaines. De l’autre coté, André Poko s’est beaucoup donné en mélangeant bon et moins bon le long de la touche. Avec de bons centres (4′ 73′) et l’envie de toujours apporter le surnombre qui est toujours intéressante pour les offensives de son équipe. Attention tout de même à l’engagement physique avec un carton jaune récolté (30′), et quelques approximations mais son entraineur ne lui en veut pas.

 

Aligné une seconde fois de suite dans le rôle de sentinelle devant la défense, Cédric Yambéré a vécu une soirée mitigée. Très en difficulté dans les premières relances et les prises de balle (18′) en début de match. Son but (39′) lui a redonné confiance pour mieux terminer le match avec plus de récupérations (54′ 71′) et un meilleur travail dans l’anticipation des trajectoires. Henri Saivet a paru encore un peu trop discret et en manque d’inspiration, mais il s’est appliqué dans les transmissions et a diminué ses pertes de balles. Encore plus présent dans l’entre-jeu bordelais après le retour des vestiaires ce qui a permis à l’équipe de tenir le match. Dernier maillot du milieu à trois, en la personne de Jaroslav Plasil. Il a été très important lui aussi au niveau des relais et de l’accompagnement des actions. A l’image de son but, où il effectue une longue course pour épauler Crivelli et conclut par un plat du pied gauche tout en finesse (43′). Il joue à merveille ce rôle de médiateur pour l’équipe, qui ne sera pas négligeable si les girondins souhaitent remonter un peu plus au classement.

 

L’attaque bordelaise était composée d’un trident fabuleux au coup d’envoi. La première lame, celle de gauche, était assurée par Nicolas Maurice-Belay. L’infatigable centreur a très bien joué son rôle avec de très bonnes percussions (11′ 29′) et une bonne présence dans les offensives. Récompensé par une réalisation personnelle à la demi-heure de jeu de son mauvais pied droit (Vous avez bien lu, nous sommes en 2015 et NMB marque du droit. Peut être qu’en 2024 Abdou Traoré fera son entrée sur la pelouse en tant que remplaçant, qui sait). Remplacé par Ounas (70′). Sur le coté droit, on retrouve Wahbi Khazri, tout frais de 7 jours de repos, a livré une performance tranchante tout en vitesse et fraîcheur comme il aime le faire. Il a tenté (4′), il a bien servi ses partenaires (10′) mais aussi bien revenu en défense pour épauler son latéral (63′ 78′ 83′). Il écope d’un carton jaune pour un tacle très appuyé (64′). Pour finir, le meilleur bordelais ce soir, Enzo Crivelli, a joué son jeu à fond. Tout en appui et dos au but (4′ 8′), il a aussi tenté sa chance d’une frappe contrée (11′), une tête sur transversale (68′) et s’est employé au pressing tout le match. Sa plus belle occasion aura été sa passe décisive pour Plasil où il attend intelligemment le soutien tout en percutant la défense (48′). Remplacé par Diabaté (86′).

 

Pour les remplaçants, Jérôme Prior a vécu un échauffement assez mouvementé par les spectateurs avant de faire son entrée sur la pelouse (29′). Il a eu quelques sorties sur corners à faire (55′ 59′ 83′) ainsi qu’une parade devant El Shaarawy (88′) et sur coup-franc (91′). Adam Ounas et Cheick Diabaté ont joué quelques minutes mais n’ont pas eu le temps de s’exprimer comme il faut au vu de la pression effectuée par les monégasques en fin de match.

 

 

Jaroslav Plasil iconsport_blo_081115_01_04

 

 

La feuille de match

Dimanche 9 novembre 2015 21 heures
Matmut Atlantique, Bordeaux

21090 spectateurs
13ème journée de Ligue1 2015-2016
Arbitre : Benoît Millot
Buts : Bordeaux : NMB (37′), Yambéré (39′), Plasil (43′) et Monaco : Costa (28′).
Cartons jaunes : Bordeaux : Poko (30′), Khazri (65′) et Monaco : El Shaarawy (66′), Fabinho (72′)
Cartons rouges : aucun

Bordeaux : Carrasso (Prior 28′) – Poko, Pallois, Sané(c), Contento – Yambéré, Saivet, Plasil – Khazri, Crivelli (Diabaté 86′), NMB (Ounas 70′).

Monaco : Subasic – Fabinho, Carvalho (Boshcilia 61′), Raggi, Echiejile – Pasalic (Touré 75′), Toulalan (c), Moutinho – Helder Costa (El Sharaawy 54′), Silva, Carillo.

 

 

Diego Contento iconsport

 

 

Les notes Girondins4Ever

Prior : 6
Poko : 5
Sané : 6
Pallois : 7
Contento : 8
Yambéré : 6
Plasil: 7
Saivet : 5
NMB : 7
Crivelli : 9
Khazri : 7

 

 

2dcdd

 

 

Les stats d’après match

Bordeaux – Monaco
Possession : 38%-62%
Tirs : 9-13
Tirs cadrés : 4-6
Passes : 323-522
Passes réussies : 76%-84%
Hors-jeux : 2-5
Corners : 5-10
Fautes : 17-14