La Gambardella, au Stade de France !

Enzo Crivelli

Résumé minute par minute

 

  • 8ème : But d’Enzo Crivelli qui place sa tête sur un coup-franc de Nouamria, obtenu par Hadi Sacko
  • 16ème : Très vilaine faute de Diawoye Diarra (PFC) qui prend la jambe d’Othmane Fdaouch. Le genou du bordelais vrille et il ne peut reprendre la rencontre. Ce tacle dangereux est sanctionné d’un carton rouge.
  • 19ème : Tête de Taisson sur la base du poteau de Prior, à la réception d’un coup-franc parisien d’Eduardo.
  • 20ème: Entrée de Thomas Desbiaux, qui remplace Fdaouch.
  • 32ème: Younes Kaabouni obtient un très bon coup-franc plein axe, à l’entrée de la surface. Gaëtan Laborde se charge de le tirer, et frôle le poteau parisien.
  • 38ème: Excentré dans la surface girondine, Mohamed Rechrech décoche une frappe dans le petit filet extérieur de Prior.
  • 40ème: Sur un coup-franc pourtant anodin, Prior ne peut capter le ballon, et concède un corner. Sans danger toutefois.
  • 44ème: Hadi Sacko parvient à décaler Gaëtan Laborde sur le côté droit. L’attaquant bordelais crochète mais sa frappe du gauche est détournée en corner.
  • 45ème: Le corner, frappé par Nouamria, est repoussée par la défense parisienne. Laborde ne parvient pas à trouver une position optimale pour ajuster sa frappe, qui passe largement au dessus du cadre.

 

  • 46ème: Superbe frappe enroulée du gauche de Rechrech, qui prenait le chemin de la lucarne. Mais Jerôme Prior répond à l’attaquant parisien en sortant une parade décisive.
  • 49ème: Dans une position excentrée, Younes Kaabouni décoche une frappe largement au dessus du but parisien.
  • 52ème: Nouveau changement pour le PFC avec la sortie d’Eduardo, remplacé par Camara. Pirès récupère le brassard de capitaine.
  • 58ème: Enzo Crivelli est sanctionné d’un carton jaune par l’arbitre du match pour un tacle engagé (deux pieds en avant).
  • 60ème: Crivelli, toujours, est à deux doigts de recidiver, en plaçant sa tête sur un corner bordelais, qui passe juste au dessus de la transversale.
  • 68ème: dernier changement pour le Paris FC avec l’entrée de Carollo pour Zahui-Ikpo
  • 68ème: Frappe trop écrasée de Younes Kaabouni qui passe à côté du but parisien.
  • 71ème: Nouvelle frappe de Kaabouni qui passe largement au dessus.
  • 72ème: Sessi D’Almeida reçoit également un carton jaune.
  • 75ème: Les attaquants parisiens ne trouvent pas la solution et se résignent à frapper de loin. Sans succès toutefois pour Camara, largement à côté.
  • 76ème: Hadi Sacko profite d’une déviation de Crivelli sur le côté droit pour placer une belle frappe, repoussée par le gardien parisien.
  • Dans la foulée, Younes Kaabouni récupère le ballon de l’autre côté, repique dans l’axe, et enroule sa frappe sur le poteau.
  • 77ème: Temps mort avec les crampes de Sessi D’Almeida qui reste au sol, aidé par son gardien, Prior.
  • 84ème: Balle de match pour Bordeaux qui a l’occasion de tuer le match. Sacko part seul en contre-attaque et se présente devant le gardien. L’attaquant manque néanmoins son duel.
  • 86ème: Changement pour Bordeaux avec l’entrée de Makiadi pour remplacer Nouamria
  • 87ème: Tout juste entré en jeu, Makiadi profite du travail de Laborde, et frappe trop mollement mais obtient cependant un corner.
  • 88ème: La tentative de D’Almeida est largement au dessus.
  • 89ème: Bon coup-franc à l’entrée de la surface pour le PFC pour Rechrech. Sans danger.
  • Temps additionnel: Un joueur du PFC avec des crampes est « évacué » par ses partenaires.
  • 92ème: Jérôme Prior s’impose dans sa surface sur un dégagement de son homologue parisien.

 

 

 

 

Les joueurs

 

GB – Prior : Paris FC touche son poteau (19ème) sur une tête où il ne peut rien. De bonnes prises de balle, notamment en fin de match : importantes. Puis une belle claquette sur une frappe prenant le chemin de la lucarne de Rechrech (46ème).

 

ARG – Pellenard : Moins à l’aise que lors des précédentes rencontres, il a mis un peu de temps avant de rentrer pleinement dans son match au niveau défensif. Quelques montées intéressantes en première. Il a aussi cette intelligence de ne pas faire faute lorsqu’il est passé, et de gêner au maximum ses adversaires.

 

DC – Sanchez et P. Laborde : Déficients au niveau de la taille en comparaison des géants d’en face, ils arrivent tous les deux à compenser par leur intelligence de jeu. Précieux dans leurs interventions, ils sont derrière précis dans leur relance. Complémentaires.

 

ARD – Fdaouch : Victime d’un vilain tacle de Diarra, il aurait une grosse entorse selon les commentateurs d’Eurosport s’étant renseignés à la mi-temps. On espère que cela n’est pas trop grave. Dommage, il avait réalisé un début de match tonique.

 

MDF – D’Almeida : Comme à son habitude, le milieu défensif bordelais a impressionné par son coffre. Infatigable, il n’a de cesse de harceler ses adversaires et leur fait ainsi perdre le ballon à l‘usure. Et, derrière, il relance à la perfection, voyant le jeu. Il a reçu un carton jaune pour des fautes à répétition. Comme souvent.

 

MC – Kaabouni : Capitaine exemplaire, il était lui aussi au four et au moulin. Devant, derrière, il distribue le ballon, provoque, défend… Et relance souvent très proprement. Il a également touché le poteau d’une belle frappe enroulée du droit en dehors de la surface (76ème).

 

MOG – G. Laborde : Quelle progression depuis plusieurs mois ! Puissant dans son couloir gauche, il provoquer et réussit souvent face à ses vis-à-vis. Il a également une excellente conservation de balle et a provoqué beaucoup de coups francs aujourd’hui. Un bon coup franc tiré aussi, de peu à côté (32ème).

 

MOC – Nouamria : Préféré à Valentin Vada, il est décisif dès la 8ème minute grâce à son coup franc pour la tête de Crivelli. Il eut en revanche moins de réussite sur les coups de pieds arrêtés suivants, souvent trop courts. Tout au long de la rencontre, il a tenté de se glisser entre les lignes.

 

MOD – Sacko : Très surveillé en première période et donc pressé immédiatement, il a compensé son manque de ballons par un bon pressing. Puis, dans la dernière demi-heure, il eut nettement plus d’espaces pour provoquer et prendre de la vitesse. Il se crée même, après avoir remonté sa moitié de terrain, un face à face avec le portier adverse ; malheureusement manqué. Puis il voulut forcer en provoquant seul, alors que le collectif aurait été préférable.

 

ATT – Crivelli : Redoutable, et incontournable ! Il marque de la tête dès la 8ème minute. Peu servi ensuite, il redescendit à plusieurs reprises chercher le ballon pour construire. Averti à la 59ème minute pour un tacle correct mais appuyé, il aurait pu doubler la mise la minute suivante avec une nouvelle tête puissante – finissant malheureusement 50 centimètres au dessus du but adverse -.

 

 

Les remplaçants


ARD – Desbiaux : Le remplaçant de Fdaouch a bien mis plusieurs dizaines de minutes avant de rentrer pleinement dans son match. Pour preuve, plusieurs relances directement à l’adversaire, et des courses parfois en retard. Mais il parut nettement plus solide dans la dernière demi-heure, afin de tenir, avec sa défense, ce léger avantage.

 

MOC : Makiadi : Une bonne petite entrée pour le milieu offensif bordelais. Il a joué simple, distribuant latéralement à ses coéquipiers.

 

 

 

 

 

 

La feuille de match

Dimanche 12 mai 2013 à 17h30

Demi-finale de la Gambardella 12-13

Terrain d’honneur, Stade de Provence 1 (Gap)

Pelouse naturelle

Arbitre : M. Bertolotti

Arbitres assistants : Messieurs Courty, El Mrabet.

Bordeaux 1 – 0 Paris FC

But : Crivelli (8ème)

Cartons jaunes : Crivelli (59ème), D’Almeida (72ème)

Carton rouge : Diarra (16ème)

Bordeaux : Prior – Fdaouch (Desbiaux, 21ème), P.Laborde, Sanchez, Pellenard – D’Almeida, Kaabouni – Sacko, Nouamria (Makiadi, 86ème), G.Laborde – Crivelli.

Paris FC : Mulumba – Kao, Taisson, Pires, Ibouzidene (Rechrech, 35ème) – Teti, Lunsi – Eduardo (Camara, 52ème), Zahui-Ikpo (Carollo, 68ème) – Amoakon – Diarra.

 

 

 

 

 

Les notes Girondins4ever

Prior : 7

Pellenard : 6

Sanchez : 7

P. Laborde : 7

Fdaouch : Non noté.

D’Almeida : 9

Kaabouni : 9

Nouamria : 6

G. Laborde : 7

Sacko : 7

Crivelli : 7

Desbiaux : 5

 

 

 

Les réactions

 

Philippe Lucas : « On a du mal à avoir l’emprise sur le match pour poser des problèmes à l’adversaire. On mettra ça sur le compte du stress. Les joueurs touchent au but leur objectif qui est la finale au Stade de France. On joue petit bras, c’est dommage. Ce n’est pas la première fois que cela arrive. Il faut leur pardonner, ce sont de jeunes joueurs ».

 

Younes Kaabouni : « Ça a été très dur. C’est normal aussi, c’est une demi-finale, c’est un gros événement, c’était très attendu… Les deux équipes se sont regardées, analysées, mais on a ouvert rapidement le score et on a réussi a le tenir. Ces petites victoires nous renforcent. Ce soir, c’était un peu moins bien car d’habitude on est une équipe avec de très bons joueurs au niveau offensif, on joue bien les contre, on est une équipe qui joue bien les coups. Ce soir, l’enjeu nous a tétanisé ».

 

Sessi D’Almeida (que le commentateur compare a Edgar Davids) : « Edgar Davids, ça me plait, même si je préfère Matuidi (rires). On est super heureux d’aller en finale, tout ce qui compte c’est la victoire. On était un peu moins bien en seconde période, ils ont profité de nos fautes de jeu pour balancer devant. Ils avaient des joueurs plus costauds devant au niveau aérien ».